A la Une

Inde : 20 comptes Heera Gold bloqués pour fraude

L’action a eu lieu vendredi peu après que Nowhera Sheikh, le chef de l’entreprise, ait diffusé une vidéo menaçante à l’encontre de ceux qui s’approchent de la police pour se plaindre de tricherie.

La société basée à Hyderabad a détourné d’énormes sommes d’argent provenant d’investisseurs de la région de Malabar.

KOZHIKODE: La police a bloqué 20 comptes bancaires de Heera Gold Exim, la société basée à Hyderabad qui a détourné d’énormes sommes d’argent provenant d’investisseurs de la région de Malabar.

L’action a eu lieu vendredi peu après que Nowhera Sheikh, le chef de l’entreprise, ait diffusé une vidéo menaçante à l’encontre de ceux qui s’approchent de la police pour se plaindre de tricherie.

Les comptes de la société ont été gelés sur la base de 17 plaintes reçues par la police à Anamangad, où se trouve le bureau de la société.

Bien que des plaintes aient été déposées pour fraudes d’une valeur de 20 crores, on pense que le groupe avait amassé environ 300 crores dans la seule branche de Kozhikode.

Dans le même temps, le dossier des infractions économiques de la Direction du crime enquêtera sur cette affaire, la fraude dépassant la limite de 2 crore fixée par la police locale pour enquêter, ont indiqué des sources policières.

La police a déjà soumis au siège de la police une proposition recommandant une enquête de la BC sur l’affaire. La vidéo menaçante de YouTube avait averti les investisseurs qu’ils perdraient le montant s’ils poursuivaient leurs procédures judiciaires. Les tribunaux mettront plus d’une décennie à régler certaines choses, a-t-il déclaré.

Cependant, l’action de la police a choqué la société et davantage d’investisseurs pourraient porter plainte.

Nowhera Sheikh, emprisonnée dans la prison de Mumbai pour délit de fraude financière, avait obtenu une libération anticipée sous caution des plaintes déposées à son encontre par l’État.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Deccan Chronicle

Fraude visant de faux comptes bancaires

dc-cover-bsnudco08r3igtj44duecnr7m4-20180801012409.medi_

L’ensemble du problème concernait la fourniture circulaire de biens, principalement pour permettre à d’autres contribuables de se prévaloir à tort et d’utiliser le crédit de taxe sur les intrants, qui n’a jamais été payé pour une réception matérielle de biens. (Image de représentation)

Les fraudes ont ensuite créé un labyrinthe complexe de transactions sans approvisionnement ni circulation de marchandises.

Hyderabad: Les services de renseignements centraux sur la TPS ont arrêté deux personnes originaires d’Hyderabad pour avoir créé de fausses factures portant sur des marchandises d’une valeur supérieure à 600 roupies sans ravitaillement physique.

Les fausses factures montraient des marchandises d’une valeur supérieure à 600 crores sans approvisionnement physique ni mouvement de marchandises, faisant ainsi transiter 80 roupies (environ) de revenus illégaux et non admissibles depuis juin 2018.

Selon le responsable de la centrale de la TPS, le modus operandi consistait à créer plusieurs sociétés et comptes bancaires fictifs en utilisant le nombre de membres de la famille, d’employés ou d’amis PAN et Aadhaar. Les fraudes ont ensuite créé un labyrinthe complexe de transactions sans approvisionnement ni circulation de marchandises.

L’ensemble du problème concernait la fourniture circulaire de biens, principalement pour permettre à d’autres contribuables de se prévaloir à tort et d’utiliser le crédit de taxe sur les intrants, qui n’a jamais été payé pour une réception matérielle de biens.

«Cela a également permis à toutes les parties prenantes d’augmenter leur chiffre d’affaires annuel afin d’améliorer leurs facilités de prêt bancaire et d’éviter le paiement de la TPS en espèces. Les preuves rassemblées suggèrent que certaines des plus grandes entreprises d’infra opérant à Hyderabad ont obtenu des factures fiscales frauduleuses et obtenu un crédit d’impôt», a déclaré un haut responsable à ce journal.

Sur la base d’éléments de preuve démontrant sa mauvaise foi, le DGGI a arrêté deux personnes qui avaient orchestré toute la fraude. La personne arrêtée a été placée en détention provisoire et une enquête est en cours.

«Ces infractions sont identifiables et non passibles de sanctions. Dix comptes bancaires concernant les entreprises factices et les personnes clés ont été provisoirement rattachés dans l’intérêt du revenu du gouvernement.»

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Deccan Chronicle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :