A la Une

Ghosn a peut-être une éthique douteuse, déclare le co-président de l’enquête externe de Nissan

PHOTO DU DOSSIER: Carlos Ghosn, président-directeur général de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, participe à l’événement Tomorrow In Motion à la veille de la journée de presse du Salon de l’auto de Paris, à Paris, le 1er octobre 2018. REUTERS / Regis Duvignau / Fichier photo

TOKYO – Le coprésident du constructeur japonais Nissan Motor Co (7201.T) a examiné la cause première de l’inconduite financière présumée imputable à Carlos Ghosn, qui a déclaré croire que Ghosn pouvait avoir des normes éthiques douteuses.

Ghosn, inculpé de trois chefs d’inconduite financière, est détenu à Tokyo depuis son arrestation le 19 novembre. Ghosn nie les accusations portées contre lui, ce qui comprend une sous-estimation de son salaire pendant huit ans et le transfert temporaire de pertes financières personnelles dans les livres de Nissan.

« Après avoir lu le rapport de l’enquête interne, j’ai eu la première impression que le chef de l’entreprise avait peut-être des normes éthiques douteuses », a déclaré le coprésident du comité, Seiichiro Nishioka, lors d’un briefing dimanche après la première réunion du comité.

Les appels des avocats de Ghosn à Tokyo, à la recherche de commentaires, sont restés sans réponse.

Nishioka, un ancien juge, a ajouté qu’il avait également constaté des problèmes de gouvernance chez Nissan, notamment en ce qui concerne le processus de détermination de la rémunération des administrateurs.

Le groupe, composé de trois administrateurs externes et de quatre membres tiers, devrait se réunir trois ou quatre fois avant de faire des recommandations au conseil d’administration de Nissan en mars sur la manière de resserrer les processus de gouvernance et d’approbation pour des questions telles que la rémunération des administrateurs et la sélection du président.

Les sept membres ont assisté à la première réunion à Tokyo, y compris Jean-Baptiste Duzan, un administrateur externe basé en France.

Pendant quatre heures, ils ont discuté de problèmes avec deux personnes impliquées dans Nissan, notamment de la façon dont le pouvoir avait été concentré avec Ghosn pendant des années, a déclaré Nishioka, ainsi que des moyens permettant d’éviter une telle concentration à l’avenir.

Nishioka a ajouté qu’une telle concentration d’autorité chez une personne était « discutable ».

ALLÉGATIONS DE MONTAGE

Nissan et son partenaire Mitsubishi Motors (7211.T), dans lesquels Nissan détient une participation de 34%, ont mené leurs propres enquêtes internes sur les actes reprochés présumés par Ghosn.

Vendredi, les deux hommes l’ont accusé d’avoir reçu indûment une indemnité de 9 millions de dollars d’une entreprise commune des deux constructeurs automobiles, évoquant la possibilité que l’ancien patron de l’alliance Nissan-Renault puisse faire face à une nouvelle accusation de détournement de fonds.

Des enquêtes internes distinctes ont révélé la preuve qu’un petit groupe de personnes des deux sociétés avaient participé à des transactions, notamment des indemnités secrètes et des paiements versés sur une poignée de résidences de Ghosn, ont déclaré à Reuters des personnes au courant de l’affaire.

L’arrestation de Ghosn, qui a dirigé le redressement de Nissan il y a deux ans, et les accusations retenues contre lui ont trait à l’industrie automobile, tout en brouillant les perspectives de l’alliance tripartite de Nissan avec les sociétés françaises Renault SA (RENA.PA) et Mitsubishi Motors.

Renault, qui domine le partenariat avec sa participation de 43,4% dans Nissan, devrait se réunir dans quelques jours pour examiner les candidats potentiels au remplacement de Ghosn en tant que PDG et président du conseil d’administration, ont rapporté Reuters.

Malgré les demandes répétées de Renault d’organiser dès que possible une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Nissan afin de choisir un nouveau président, Nissan prévoit d’attendre les recommandations du comité avant de procéder à sa nomination. La réunion annuelle des actionnaires de Nissan est prévue pour juin.

Nishioka a déclaré que le comité n’avait pas encore discuté des procédures possibles pour la sélection du président ou des questions de gouvernance liées au partenariat Nissan-Renault, y compris sa structure de capital. Je n’ai pas exclu de telles discussions à l’avenir.

Le gouvernement français, qui détient 15% du capital de Renault et qui préconise depuis longtemps un rapprochement entre Renault et Nissan, a annoncé à Tokyo qu’il chercherait à intégrer les deux sociétés, probablement dans le cadre d’une société holding, a rapporté dimanche le journal économique Nikkei.

De son côté, Carole Ghosn, l’épouse de Ghosn, a écrit au président français Emmanuel Macron pour discuter de la situation de son mari, a déclaré son responsable des relations publiques.

Le représentant, Devon Spurgeon, a confirmé un article paru dans le journal français du Dimanche selon lequel une lettre avait été envoyée à Macron ce mois-ci, mais a refusé de fournir des détails.

Avant son arrestation, Ghosn travaillait à rendre l’alliance « irréversible » et avait informé Reuters en octobre que des changements potentiels dans la structure du partenariat seraient apportés d’ici à juin 2020.

Nissan détient une participation de 15% sans droit de vote dans Renault.

Reportage de Maki Shiraki et Naomi Tajitsu; Reportage additionnel de Sudip Kar-Gupta à Paris; Écrit par Naomi Tajitsu; Édité par Dale Hudson et David Goodman

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Selon le Figaro, le conseil d’administration de Renault, qui entérinera le départ de son PDG Carlos Ghosn, n’est pas encore convoqué. Cependant, il est probable qu’il se réunisse dès la semaine prochaine, notamment mercredi.

Officiellement, plusieurs candidatures ont été passées en revue, le choix de Renault semble se porter sur un tandem que formeraient l’actuel patron de Michelin, Jean-Dominique Senard, et le numéro deux de Renault, Thierry Bolloré.

MIRASTNEWS

Source : Reuters

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :