A la Une

La France demande au ministre des négociations avec le Japon sur l’avenir de Renault-Nissan

Cette photo prise le 20 novembre 2018 montre des enseignes de Nissan Motor Co. et Renault SA chez leurs concessionnaires à Kawaguchi, dans la préfecture de Saitama. (Kyodo)

TOKYO (Kyodo) – La France a demandé au Japon de tenir une réunion ministérielle pour débattre de l’avenir de l’alliance entre Renault SA et Nissan Motor Co. à la suite de l’arrestation de Carlos Ghosn, mais Tokyo rejettera probablement cette demande, ont dit lundi des sources proches du l’affaire.

Alors que le gouvernement français cherche apparemment à conserver son influence sur l’alliance en tant que principal actionnaire de Renault, le Japon envisage de réagir en déclarant qu’il n’interviendra pas dans le dossier des sociétés privées, ont indiqué des sources.

Les médias japonais ont rapporté dimanche que la France avait demandé au Japon d’accepter la fusion des deux constructeurs lorsque les responsables des deux pays se sont rencontrés à Tokyo la semaine dernière. Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a démenti que la délégation française, qui comprenait un directeur de Renault, ait fait une telle demande.

La France a proposé des pourparlers entre Le Maire et le ministre japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Hiroshige Seko, plus tard cette semaine lorsqu’ils participeront au Forum économique mondial dans la station balnéaire suisse de Davos.

Mais le gouvernement japonais veut « éviter toute action publique » sur la question afin de l’empêcher de dégénérer en conflit intergouvernemental, a déclaré un haut responsable du ministère de l’Industrie.

Seko a rencontré Le Maire à Paris en novembre après l’arrestation de Ghosn au Japon plus tôt ce mois-ci. Les deux gouvernements ont publié une déclaration commune selon laquelle les deux gouvernements soutiendraient l’alliance automobile, à laquelle participerait également le japonais Mitsubishi Motors Corp.

Le Maire a ensuite déclaré qu’ils s’étaient également mis d’accord pour maintenir les ratios actuels d’investissement mutuel de Renault et de Nissan, amenant Seko à nier immédiatement qu’ils avaient un tel accord.

Renault détient 43,4% du capital de Nissan. Mais le constructeur japonais ne possède que 15% du partenaire français sans droit de vote.

On pense généralement que Nissan espère réduire l’influence de Renault sur sa gestion et revoir l’alliance pour la rendre plus équitable.

Dimanche dernier, Le Maire a démenti les informations parues aux médias selon lesquelles la France souhaitait intégrer les activités de Renault et de Nissan sous l’aile d’une nouvelle société de portefeuille.

« Le sujet n’est pas sur la table aujourd’hui. Ce qui est sur la table aujourd’hui, c’est la gouvernance de Renault », a-t-il déclaré à la presse lors d’une visite au Caire, selon l’agence de presse AFP. « L’important pour nous est d’avoir une gouvernance solide, stable et durable pour Renault. »

Il a également déclaré dans une interview accordée au Journal du Dimanche qu’un changement dans les participations croisées entre Renault et Nissan « n’est pas sur la table ».

Renault devrait mettre en place un nouveau leadership cette semaine en remplaçant Ghosn en tant que président du conseil d’administration, car il n’a pas été libéré sous caution au Japon. Ghosn a nié toutes les allégations portées contre lui.

Nissan, qui a transmis les accusations aux procureurs à la suite du signalement d’un dénonciateur, et Mitsubishi ont tous deux renversé Ghosn à la présidence après son arrestation.

Ghosn a été inculpé de violation de la loi sur les instruments financiers et d’abus de confiance aggravé.

Il est accusé d’avoir sous-estimé pendant des années sa rémunération dans les états financiers de Nissan et d’avoir transféré les pertes sur dérivés de sa société de gestion d’actifs privée dans les livres du constructeur japonais.

Si vous aimez cet article, partagez-la avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Mainichi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :