A la Une

Afrique: L’Italie regarde la poutre implantée dans les yeux de l’Occident

Le 7 mai 2018, le leader du Mouvement italien 5 étoiles et vice-Premier ministre, Luigi Di Maio, s’adresse à la presse au palais du Quirinale à Rome. (Photo de l’AFP)

L’Italie accuse à nouveau la France d’exploiter l’Afrique

L’Italie a de nouveau accusé la France de continuer à exploiter l’Afrique, affirmant que les politiques françaises créaient de la pauvreté et provoquaient des migrations massives sur le continent appauvri.

Luigi Di Maio, vice-Premier ministre italien, a accusé la France de toujours traiter un certain nombre de pays africains comme des « États vassaux » et a déclaré que la politique française favorisait les migrations à grande échelle vers l’Europe.

Le chef du Mouvement italien des 5 étoiles anti-migration a également déclaré aux journalistes que la France manipulait les économies des 14 pays africains qui utilisent le franc CFA – une monnaie de l’ère coloniale soutenue par le Trésor français.

« La France est l’un de ces pays qui, en imprimant de l’argent pour 14 pays africains, entrave leur développement économique et contribue au fait que les réfugiés partent puis meurent dans la mer ou arrivent sur nos côtes », a déclaré Di Maio. « Si l’Europe veut être courageuse, elle doit avoir le courage de s’attaquer au problème de la décolonisation en Afrique. »

La France soutient que le franc CFA est une garantie de stabilité financière, mais d’autres l’ont attaqué comme une relique coloniale. Le président Emmanuel Macron a déclaré en 2017 qu’il incombait aux gouvernements africains de décider quoi faire avec la monnaie.

Plus tôt lundi, le ministère français des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Italie aux remarques précédentes de Di Maio, au cours desquelles il a accusé la France d’exploiter l’Afrique et a appelé l’Union européenne à imposer des sanctions au pays.

« L’UE devrait imposer des sanctions à la France et à tous les pays comme la France qui appauvrissent l’Afrique et obligent ces personnes (réfugiés) à partir, car les Africains devraient être en Afrique, et non au fond de la Méditerranée », avait déclaré Di Maio. « Si les gens partent aujourd’hui, c’est parce que les pays européens, surtout la France, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains. »

Selon des sources diplomatiques françaises citées par l’agence de presse italienne ANSA, les propos de Di Maio seraient «hostiles et sans motif compte tenu du partenariat entre la France et l’Italie au sein de l’Union européenne».

La France exerce une influence démesurée dans certaines régions d’Afrique, où elle était autrefois colonisateur, mais le parti de Di Maio est également connu pour ses politiques controversées et intransigeantes en matière de migration.

LIRE AUSSI:

Le vice-PM italien accuse la France de «coloniser» l’Afrique et réclame des sanctions

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé que 4 216 réfugiés ont traversé la frontière européenne pour se rendre en Europe au cours des 16 premiers jours de 2019, soit plus du double du nombre de réfugiés arrivés à la même période l’année dernière.

L’OIM a également déclaré samedi que plus de 100 personnes seraient mortes après qu’un bateau transportant des réfugiés a chaviré au large des côtes de la Libye.

L’Italie était l’une des principales destinations des réfugiés fuyant la guerre et la pauvreté en Afrique et au Moyen-Orient avant l’entrée en fonction du nouveau gouvernement populiste.

Les législateurs italiens adoptent un projet de loi sévère contre les migrants malgré les critiques

L’autre vice-Premier ministre italien, Matteo Salvini, s’est ouvertement opposé à l’arrivée des réfugiés depuis que sa coalition a pris le pouvoir en juin dernier, refusant d’autoriser les navires transportant des réfugiés et des demandeurs d’asile secourus en Méditerranée à accoster dans les ports italiens.

Au cours des cinq dernières années, plus de 600 000 réfugiés ont atteint l’Italie en risquant leur vie à bord de bateaux en ruines dans la mer. Quelque 500 000 d’entre eux restent encore dans le pays.

Traduction et Titre 1 : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :