A la Une

La Chine appelle à une coopération plus étroite en matière d’innovation avec la Suisse

Le vice-président chinois Wang Qishan (à gauche) rencontre Ueli Maurer, président de la Confédération suisse, à Zurich, en Suisse, le 21 janvier 2019. (XINHUA)

ZURICH, Suisse – Le vice-président chinois Wang Qishan a déclaré lundi à Pékin que la Chine était prête à coopérer avec la Suisse pour renforcer les relations et la coopération bilatérales, en particulier dans le domaine de l’innovation.

A LIRE AUSSI: La Chine et la Suisse s’engagent à renforcer leurs relations bilatérales

Wang, qui effectue une visite lundi et mardi dans le pays européen, a tenu ces propos lors de ses entretiens avec le président de la Confédération Ueli Maurer, ainsi que lors d’un dialogue commercial sur l’innovation auquel ont assisté les deux dirigeants.

Les relations sino-suisses se sont développées rapidement ces dernières années et ont maintenant atteint leur niveau le plus élevé de l’histoire sous la conduite des dirigeants des deux pays, a déclaré Wang au cours des entretiens.

Il a noté que la coopération économique et commerciale entre les deux pays continuait de se renforcer, que la confiance politique mutuelle s’était nettement accrue et que les relations bilatérales gagnaient en soutien.

La Suisse, a-t-il ajouté, est l’un des premiers pays occidentaux à reconnaître et à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Elle a pris les devants dans de nombreux domaines de coopération entre la Chine et les pays européens et a joué un rôle exemplaire dans la promotion de la Chine et a joué un rôle exemplaire dans la promotion de la coopération Chine-Europe.

En dépit de leurs différences de taille, de stade de développement et de gènes de civilisation, les deux pays respectent les chemins de développement respectifs, se sont toujours traités sur un pied d’égalité et ont poursuivi leur coopération amicale, a déclaré Wang, ajoutant que l’établissement en 2016 du partenariat stratégique innovant Chine-Suisse a tracé la voie pour le développement futur des relations bilatérales.

LIRE PLUS: Xi appelle à la confiance, à la résolution de la réforme, à l’ouverture

Wang a déclaré que les deux parties sont très complémentaires dans les domaines de l’économie, du commerce, des finances, de la fabrication, de la médecine et des soins de santé, où elles peuvent mener une coopération gagnant-gagnant.

Qualifiant l’accord de libre-échange sino-suisse comme exemple de réussite dans la coopération bilatérale, Wang a déclaré que la Chine était prête à travailler avec la Suisse pour accélérer l’étude conjointe sur la modernisation de l’accord, afin de donner une impulsion plus forte à leur coopération économique et commerciale.

Parallèlement, l’ouverture continue du secteur financier chinois a créé de nouvelles opportunités de coopération financière bilatérale, a-t-il déclaré, ajoutant que Pékin encourageait les institutions financières chinoises à opérer en Suisse et les invitait à développer leurs activités en Chine.

Il a suggéré que les deux pays explorent une coopération dans des domaines tels que la fabrication intelligente, la numérisation et les énergies nouvelles, afin d’enrichir la plate-forme de coopération de haut niveau entre la Chine et la Suisse conçue par leurs dirigeants.

La Chine et la Suisse, a-t-il ajouté, devraient également renforcer les échanges interpersonnels et la coopération touristique, afin de renforcer le soutien du public aux relations bilatérales.

Le vice-président a également exprimé l’espoir que les deux pays mèneront des consultations actives sur un accord de coopération intergouvernementale dans le cadre de l’Initiative Ceintures et routes et obtiendront des résultats positifs dans les meilleurs délais.

S’adressant au dialogue entre entreprises sur l’innovation, Wang a souligné que la Suisse était l’un des pays les plus innovants au monde et que la Chine attachait également une grande importance à l’innovation.

Pour faire de la Chine un pays innovant, a déclaré Wang, Pékin est déterminée à poursuivre un développement axé sur l’innovation, à promouvoir l’état de droit, à améliorer l’ordre des marchés et à renforcer la protection des droits de propriété intellectuelle.

Notant que l’esprit pionnier est la caractéristique la plus importante des relations sino-suisses, Wang a indiqué que le dialogue commercial sur l’innovation était une mesure concrète pour mettre en œuvre le consensus atteint en 2017 par les dirigeants des deux pays sur la mise en place de la plateforme de coopération de haut niveau entre l’innovation et la Chine.

La Chine et la Suisse, a ajouté Wang, devraient rester attachées à l’ouverture et à l’inclusivité et s’unir pour promouvoir la construction d’une économie mondiale ouverte et de haut niveau.

Les deux parties doivent renforcer la compréhension et la confiance mutuelles, a-t-il déclaré, ajoutant qu’elles devaient comprendre le présent et l’histoire de l’autre, afin de planifier ensemble l’avenir.

Les deux parties doivent renforcer la confiance et rester patientes, a-t-il déclaré, soulignant que la Chine s’ouvrirait plus largement au monde extérieur et, avec son marché de 1,4 milliard de personnes promettant d’énormes possibilités, se tenant prête à partager les opportunités de développement avec les autres pays.

Les deux parties doivent saisir les opportunités et promouvoir courageusement les réformes, a-t-il déclaré, exhortant les entreprises chinoises et suisses à partager les résultats de l’innovation et à déployer des efforts concertés pour forger des chaînes de valeur industrielles, innovantes et mondiales.

Les deux parties devraient également améliorer l’environnement des affaires et orienter la coopération bilatérale, a déclaré Wang, invitant les gouvernements des deux pays à mettre en place des institutions raisonnables et efficaces et à fournir un soutien politique solide aux opérations des entreprises.

Pour sa part, Maurer a déclaré que son pays et la Chine entretenaient des relations amicales de longue date, avec de fréquentes visites mutuelles de haut niveau et un renforcement de la confiance politique mutuelle.

La Chine a réalisé des progrès remarquables dans le développement national, a déclaré le président, ajoutant que la Suisse respectait l’histoire, la culture, la voie de développement et les institutions de la Chine, et adhérait à la politique d’une seule Chine.

Notant que l’initiative « Belt and Road » contribuait à promouvoir le commerce et les investissements transfrontaliers, le dirigeant suisse a déclaré qu’il se réjouissait de pouvoir diriger une délégation en Chine plus tard cette année pour le deuxième Forum de coopération internationale Belt and Road.

La Suisse, a ajouté Maurer, est disposée à travailler avec la Chine pour accélérer l’étude conjointe sur la mise à niveau de l’accord de libre-échange des deux pays et renforcer la coopération bilatérale dans des domaines tels que le commerce, les finances, la technologie, la médecine, l’économie numérique et les relations interpersonnelles, les échanges entre les peuples, l’éducation et le tourisme, afin de créer plus d’avantages mutuels.

Cette visite constitue la première étape du voyage de Wang en Suisse, qui emmènera également le vice-président chinois dans la ville alpine aux sommets enneigés de Davos pour la réunion annuelle du Forum économique mondial de 2019.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :