A la Une

L’UE et l’UA signalent leur soutien au président élu du Congo

Cette photo d’archives du 23 novembre 2018 montre Felix Tshisekedi du parti d’opposition Union pour la démocratie et le progrès social au Congo, lors d’une conférence de presse à Nairobi, au Kenya. (BEN CURTIS / AP)

BRUXELLES – L’Union européenne et l’Union africaine ont annoncé mardi qu’elles avaient pris note de la décision de la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) de soutenir le controversé président élu Felix Tshisekedi, en annonçant qu’elles allaient travailler avec lui.

Interrogés sur l’élection du 30 décembre, l’UE et l’UA ont déclaré avoir discuté du résultat de la réunion lors d’une réunion à Bruxelles, soulignant le soutien de la cour à Tshisekedi. Les responsables lors d’une conférence de presse n’ont pas explicitement déclaré en public qu’ils l’avaient reconnu vainqueur et avaient refusé de le féliciter.

LIRE AUSSI: Le Congo au bord du 1er transfert pacifique avec la victoire de Tshisekedi

« Nous avons pris note de la proclamation de la Cour constitutionnelle (…) le défi du nouveau président est grand sur de nombreuses questions », a déclaré Federica Mogherini, responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, lors d’une conférence de presse aux côtés de membres de l’Union africaine.

« Nous pensons que tout cela nécessite que le président soit une force unificatrice », a déclaré Mogherini lors d’une conférence de presse, affirmant que l’Union européenne continuerait à travailler étroitement avec le Congo.

Le ministre rwandais des Affaires étrangères, Richard Sezibera, qui représentait l’Union africaine à la réunion des ministres des Affaires étrangères des deux régions, a également déclaré qu’il avait pris note de la décision de la cour.

« L’Union africaine a pris note du fait que les institutions de la RDC ont annoncé un résultat final et reste déterminée à travailler avec la population de la RDC pour continuer à surmonter les défis qui pourraient subsister. »

A LIRE AUSSI: Tshisekedi est déclaré le président du Congo, mais les révoltes s’accroissent

Smail Chergui, commissaire chargé de la paix et de la sécurité auprès de l’Union africaine, a déclaré qu’il était prêt à collaborer avec Tshisekedi et avec tous les partis politiques congolais, mais a refusé de rentrer dans les détails.

Début dimanche, la Cour constitutionnelle du Congo a rejeté la plainte du second candidat, Martin Fayulu, selon laquelle l’élection avait été truquée et soutenu la victoire de Tshisekedi. L’opposition au vote semble s’être atténuée. Tshisekedi devrait prêter serment le 24 janvier.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :