A la Une

Guerre pour la prédation ? – Les Houthis dénoncent le pillage par le régime saoudien des ressources pétrolières yéménites

La photo d’archive montre des militants soutenus par l’Arabie saoudite qui montent la garde dans une installation de la société yéménite Red Sea Mills, dans la ville portuaire de Hudaydah, le 22 janvier 2019. (AFP)

Le Yémen a dénoncé l’exploitation des ressources pétrolières du pays par le régime de Riyad dans les provinces de Hadhramaut et Mahrah, où des troupes originaires d’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis sont présentes.

Le ministère yéménite des Affaires étrangères, affilié au mouvement Houthi Ansarullah, a déclaré mardi dans un communiqué que l’Arabie saoudite « tentait désespérément » de tirer parti de « l’état d’insécurité actuel en pillant les ressources pétrolières et en poursuivant ses intérêts illégitimes dans la région ».

La déclaration a également expliqué que l’Arabie saoudite était en train de commettre une violation flagrante du droit international en transportant du pétrole yéménite dans la mer d’Oman par un pipeline qui s’étend du désert de Rub’al-Khali à Hadhramaut et à Mahrah dans le sud du pays. Il a également appelé les Nations Unies et d’autres organisations internationales à contrer par des mécanismes légaux l’agression, l’occupation et le pillage par les Saoudiens des ressources yéménites.

Ailleurs dans la déclaration, le ministère a demandé à la communauté internationale d’intensifier les pressions sur les autorités de Riyad et d’Abou Dhabi pour qu’elles «respectent et préservent l’intégrité territoriale et la souveraineté de la nation yéménite».

Des résidents yéménites ont placé des pancartes rejetant le projet de gazoduc projeté par l’Arabie Saoudite dans la province de Mahra (Yémen) en septembre 2018.

Une série de documents obtenus par certains médias en août dernier indiquaient l’intention de l’Arabie saoudite de développer le port, qui extrairait et exporterait du pétrole. Dans une lettre adressée à l’ambassadeur du royaume au Yémen, Huta Marine, une entreprise de construction navale basée en Arabie saoudite, a remercié le responsable d’avoir fait confiance aux capacités de l’entreprise en lui demandant de présenter une proposition technique et financière pour la conception du port.

Les régions du sud du Yémen sont contrôlées par des responsables de l’ancien gouvernement yéménite soutenus par l’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite a pris le contrôle des ports de mer et des aéroports des provinces et les a utilisées pour déployer des centaines de soldats dans la région.

L’Arabie saoudite face à une opposition croissante dans les régions occupées du Yémen

Les experts disent que l’oléoduc permettrait au royaume de ne pas être contraint au détroit d’Ormuz ou au détroit de Bab el-Mandeb, deux points stratégiques qui affectent ses routes de transport de pétrole.

Depuis le début de la guerre saoudienne contre le Yémen en 2015, les Houthis, qui gèrent les affaires de l’État à Sanaa en l’absence d’un gouvernement efficace, défendent le pays contre les agresseurs.

Selon un rapport du Projet de données sur les événements et la localisation des conflits armés (ACLED), une organisation à but non lucratif de recherche sur les conflits, la guerre menée par l’Arabie saoudite a coûté la vie à environ 56 000 Yéménites.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Guerre pour la prédation ? – Les Houthis dénoncent le pillage par le régime saoudien des ressourc es pétrolières yéménites | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :