A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique rejettent les efforts de médiation déployés par le Mexique, l’Uruguay et le Vatican pour maintenir Maduro au pouvoir

© REUTERS / Adriana Loureiro

Un haut responsable des Etats-Unis d’Amérique a déclaré jeudi à Reuters que Washington estimait que d’autres pays comprendraient qu’il était dans leur intérêt de reconnaître le président par intérim auto-proclamé du Venezuela, Juan Guaido, et son gouvernement.

De plus, le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a averti jeudi le président vénézuélien, Nicolas Maduro, que des actes d’intimidation « flagrants » contre Guaido auraient des conséquences, a déclaré le responsable états-unien, selon Reuters.

Selon Reuters, les États-Unis d’Amérique veulent que la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA et sa filiale Citgo restent viables à la suite des nouvelles sanctions imposées plus tôt cette semaine.

Toutefois, Washington a également mis en garde d’autres acteurs internationaux contre des accords sur des produits vénézuéliens comme l’or et le pétrole, a déclaré un haut responsable des Etats-Unis d’Amérique, affirmant que « nous avons assisté à des pillages de dernière minute », cités par Reuters.

LIRE PLUS: Crise au Venezuela: il se peut que les États-Unis d’Amérique soient derrière cela depuis longtemps – Prof

Entre-temps, le Mexique et l’Uruguay ont annoncé leur intention de convoquer une conférence sur la crise politique au Venezuela à Montevideo (Uruguay) le 7 février, réunissant des responsables de plus de 10 pays et des organisations internationales.

L’envoyé russe en Uruguay, Nikolai Sofinsky a déclaré jeudi à Sputnik qu’il était peu probable que la Russie, comme les Etats-Unis d’Amérique, soit invitée.

Selon des responsables mexicains et uruguayens, le but de la conférence est de jeter les bases de la création d’un nouveau mécanisme de dialogue, avec l’inclusion de toutes les forces politiques vénézuéliennes qui contribueraient au retour de la stabilité et de la paix dans le pays.

Mercredi, Maduro a déclaré à Sputnik, dans une interview, que les Etats-Unis d’Amérique, qu’il tient pour responsables du déclenchement du conflit, avaient deux objectifs principaux au Venezuela: obtenir le pétrole du comté et « tuer l’esprit » de l’histoire et de la culture bolivariennes. Maduro a également souligné que le Venezuela n’était pas disposé à être une « arrière-cour » des Etats-Unis d’Amérique.

LIRE PLUS: L’UE demande la libération immédiate de journalistes détenus au Venezuela – Mogherini

Guaido, le chef de l’Assemblée nationale vénézuélienne contrôlée par l’opposition, s’est déclaré président par intérim du pays le 23 janvier. Depuis lors, les États-Unis d’Amérique et plusieurs alliés ont reconnu Guaido comme le chef du pays et Maduro a accusé Washington d’avoir orchestré un coup d’État au Venezuela.

La Russie, le Mexique, l’Iran, la Turquie, la Chine et l’Uruguay sont parmi les États qui ont exprimé leur soutien à Maduro en tant que seul président légitime du Venezuela.

LIRE PLUS: Les sanctions des Etats-Unis d’Amérique n’arrêteront pas le Venezuela, mais continueront à causer des dommages – gouverneur de Miranda

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :