A la Une

La crise au Venezuela « alimentée » de l’extérieur, ceux des responsables non intéressés par les pourparlers – Ministre turque des Affaires étrangères

© (G) Protestation de partisans de l’opposition à Maracaibo (Venezuela), le 2 février 2019. / Reuters / Isaac Urrutia; (D) Les partisans du président Nicolas Maduro manifestent à Caracas, le 23 janvier 2019. / AFP / Luis Robayo

Ankara a averti que les États qui refusaient un dialogue constructif avec les autorités légitimes du Venezuela ne faisaient « qu’aider » à plonger le pays dans plus de chaos et d’incertitude, plutôt que de contribuer à la résolution du problème.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a averti qu’« il y a une étincelle qui peut se transformer en feu à tout moment. » Une telle crise devrait être désamorcée « par le dialogue », et les autorités vénézuéliennes se sont montrées disposées à le faire – mais les États étrangers ne sont apparemment pas intéressés.

Est-ce comme ça que c’est arrivé? Non, au contraire, [la crise] a été alimentée de l’extérieur. Les habitants du Venezuela ont été punis. Des millions de personnes ont été forcées à quitter le Venezuela.

Le plus haut diplomate turc a pris la parole dimanche avant l’expiration de l’ultimatum électoral donné au gouvernement de Nicolas Maduro par plusieurs pays européens. Il y a douze jours, Juan Guaido s’est déclaré «président par intérim» du Venezuela, affirmant que le président actuel, Nicolas Maduro, n’était plus apte à diriger et qu’il avait essentiellement usurpé le pouvoir.

Le néocon Bolton s’est engagé à punir les apostats qui osent résister à l’ordre de Washington

Après l’annonce, le Venezuela a connu des rassemblements de milliers de personnes, à la fois pour et contre Maduro. Certains hauts responsables du pays, notamment un attaché de défense des Etats-Unis d’Amérique, ont également annoncé leur soutien à Guaido, tandis que la majorité restait fidèle à Maduro, y compris l’armée.

Presque immédiatement après ce que les responsables de Caracas ont qualifié de « coup d’Etat », les Etats-Unis d’Amérique ont annoncé qu’ils soutenaient le nouveau chef par intérim et se sont engagés pour un soutien total. Un certain nombre d’alliés occidentaux et de pays d’Amérique latine de Washington ont également reconnu Guaido. La Turquie, la Russie, le Mexique et un certain nombre d’autres pays affirment qu’ils considèrent toujours Maduro comme le président légitime et continueront à soutenir son gouvernement.

Afin de faire davantage pression sur Nicolas Maduro, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne et la France ont lancé un ultimatum brutal, l’invitant à annoncer de nouvelles élections d’ici à la fin du dimanche 3 février. Si Maduro ne recule pas, ils se sont engagés à reconnaître automatiquement Guaido comme président du Venezuela. L’ultimatum a été critiqué par Moscou, qui a souligné le libellé «identique» de la menace.

Samedi, au milieu de rassemblements pour et contre son gouvernement, Maduro a proposé des élections anticipées à l’Assemblée nationale (un organe dominé par l’opposition). Pourtant, il n’a pas encore indiqué de date exacte, signalant qu’il est peu probable qu’il cède à l’ultimatum.

Le vice-président des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pence, a déclaré: « Ce n’est pas le moment de dialoguer », mais plutôt le « moment d’agir ».

Humanisme «inhumain»: Caracas s’en prend aux États-Unis et jure d’envoyer de l’aide au Venezuela tout en soutenant le coup d’État

Faisant écho aux propos durs de Pence, le conseiller à la sécurité nationale John Bolton a déclaré que Washington enverrait une « aide humanitaire » aux habitants du Venezuela, ajoutant: « Il est temps que Maduro dégage du chemin. »

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a riposté, accusant les États-Unis d’Amérique de mener des « guerres injustes » et de soumettre « les économies à un blocus », tout en causant « la mort, la faim, la destruction et la souffrance ».

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :