A la Une

Trump considère qu’une intervention militaire au Venezuela est une « option »

© REUTERS / Carlos Garcia Rawlins

Le Venezuela fait actuellement face à une crise politique qui s’est intensifiée après la déclaration du président de l’opposition, Juan Guaido, au poste de président par intérim. Les Etats-Unis d’Amérique et plusieurs de leurs alliés ont immédiatement reconnu Guaido comme président par intérim.

Le Venezuela gardera ses frontières et ne tolérera aucune ingérence étrangère, quel que soit son camp d’origine, a déclaré dimanche le vice-président Delcy Rodriguez.

« Nous sommes toujours prêts à protéger notre territoire et nos valeurs … Personne ne devrait douter que si nous sommes attaqués, nous réagirons », a-t-elle noté.

La déclaration du responsable intervient après que plus tôt dans la journée, le président américain Donald Trump a appelé une intervention militaire des Etats-Unis d’Amérique dans la crise politique actuelle au Venezuela une « option », a annoncé CBS lors d’une interview.

« Eh bien, je ne veux pas dire cela, mais c’est certainement une option », a déclaré Donald Trump lorsqu’on lui a posé des questions sur l’intervention militaire et les intérêts de la sécurité nationale des États-Unis d’Amérique lors de l’entretien.

LIRE PLUS: Maduro propose des élections anticipées au Parlement du Venezuela

Il a ajouté que le Venezuela était « une partie très importante du monde », où la criminalité généralisée et la pauvreté généralisée ont provoqué l’angoisse parmi la population locale.

[Le nombre de personnes vivant dans une situation d’extrême pauvreté aux Etats-Unis d’Amérique dépasse largement les 30 millions d’habitants du Venezuela, elle concernait officiellement 43,1 millions de personnes, soit au moins 13,5% de la population des Etats-Unis d’Amérique en 20151,  et toujours au moins 40 millions actuellement – MIRASTNEWS]

Malgré l’inquiétude exprimée par Washington concernant les affaires courantes du Venezuela, lorsque Trump a été approché par l’administration du président Nicolas Maduro  avec la demande d’avoir une réunion, il a dit qu’il l’a rejeté.

Le Venezuela a récemment traversé une crise politique, qui s’est encore aggravée après que le chef de l’opposition, Juan Guaido, se soit déclaré Président par intérim.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a, à son tour, accusé à plusieurs reprises Washington d’avoir orchestré un coup d’Etat dans son pays dans le but de l’évincer et a même suggéré dans une interview à Sputnik que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump avait ordonné à la « mafia colombienne » de le tuer.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :