A la Une

Google commence à censurer les résultats de recherche en Russie – rapport

© Reuters / Charles Platiau

Malgré le refus antérieur de coopérer avec Moscou, Google aurait maintenant fait équipe avec le gardien russe des télécommunications Roskomnadzor et aurait commencé à supprimer les liens vers les sites Web figurant sur sa liste noire.

Le géant de l’internet basé en Californie a déjà supprimé environ 70% des sites contenant des informations interdites en Russie, a rapporté mercredi le quotidien économique Vedomosti, citant une source publiée par Google. RT a contacté le service de presse de Google pour plus de détails, mais il n’a pas encore répondu.

Roskomnadzor met sur la liste noire les sites Web contenant des sujets interdits tels que la pornographie mettant en scène des enfants, les drogues et le suicide. Le chien de garde a également été critiqué pour ce que beaucoup ont considéré comme un excès, car il a toujours interdit les pages de sites Web populaires, de Wikipedia à PornHub.

En Russie, Facebook et Google pourraient se voir imposer des amendes très lourdes pour de futures violations de la loi – rapport

L’organisme de réglementation des télécommunications s’est longuement disputé avec Google, la société Alphabet ayant refusé de se conformer aux lois russes. Une amende de 500 000 roubles (7 500 dollars) a été infligée à Google en décembre pour avoir refusé de connecter son moteur de recherche à la base de données fédérale des sites Web interdits, qui contient environ 120 000 URL. Roskomnadzor a même menacé de bloquer Google en Russie si le géant de la technologie ne changeait pas son comportement.

Bien que Google ait hésité à imposer des filtres de contenu en Russie, il a été pris par des tentatives de censure des résultats de recherche, aux États-Unis d’Amérique comme à l’étranger. Un briefing interne divulgué aux médias l’année dernière a déclaré que la liberté d’expression était une «idée utopique» et que la création «d’espaces ordonnés pour la sécurité et la civilité» était la nouvelle mission de Google.

LIRE PLUS: Impuissance, toxicomanie, tumeurs cérébrales? De nouveaux documents révèlent un suivi des annonces Google ultra-effrayant

Google a également été accusé d’ajuster manuellement les résultats de recherche sur des sujets controversés tels que l’avortement et l’immigration, ainsi que sur des personnalités politiques telles que la représentante Maxine Waters. En août, The Intercept a annoncé que Google envisageait de lancer une version censurée de son moteur de recherche en Chine.

Vous aimez cet article? Partagez-le avec un ami!

Traduction et Titre 1 : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :