A la Une

Gazprombank nie le prétendu transfert des comptes joints de PDVSA

© REUTERS / Carlos Garcia Rawlins

Gazprombank dément les informations de Reuters sur le prétendu transfert de comptes joints de PDVSA.

Un représentant de l’institution financière a déclaré au portail RBC que les informations divulguées par Reuters « sont fausses ». Il a souligné que PDVSA a des comptes ouverts dans de nombreuses grandes banques, y compris des banques internationales.

« Dans le cadre de la coopération avec plusieurs sociétés russes clientes de la banque, les comptes de PDVSA ont également été ouverts il y a plusieurs années dans le groupe Gazprombank, mais nous soulignons qu’aucun nouveau compte n’a été ouvert et que la banque n’envisage pas son ouverture », a ajouté le représentant de la banque.

L’institution financière a répondu à l’agence britannique en indiquant que la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA (Petróleos de Venezuela) avait informé les présidents de leurs entreprises communes qu’elles recevraient désormais l’argent nécessaire à l’exportation du pétrole dans un nouveau compte ouvert à la banque russe Gazprombank pour contourner les sanctions des États-Unis d’Amérique.

Le Venezuela traverse une crise économique et politique qui s’est aggravée le 23 janvier, après que Guaido s’est autoproclamé « président en charge » du pays.

Le chef de l’Etat vénézuélien, Nicolas Maduro, qui a assumé le second mandat le 10 janvier, a qualifié la déclaration de Guaido de tentative de coup d’État et a reproché aux Etats-Unis d’Amérique de l’avoir orchestrée.

LIRE AUSSI: Pétrole, monnaie pour Washington? (vidéo)

Guaido a été reconnu par les Etats-Unis d’Amérique, la plupart des pays membres du groupe de Lima et une bonne partie des États membres de l’UE, à quelques exceptions près, comme l’Italie.

La Russie, ainsi que la Bolivie, la Chine, Cuba, l’Iran, la Turquie et d’autres pays ont réaffirmé leur soutien au gouvernement vénézuélien actuel.

Le 28 janvier, le département du Trésor des Etats-Unis d’Amérique a imposé des sanctions à PDVSA, entraînant le gel de 7 milliards de dollars et le blocage de tous les paiements versés par les entreprises des Etats-Unis d’Amérique qui achètent du pétrole vénézuélien.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton, a estimé que le Venezuela perdrait 11 milliards de dollars par an en recettes tirées des exportations de pétrole en raison de ces restrictions.

[Pourtant les médias mainstream présentent des reportages montrant des vénézuéliens appauvris ‘se plaignant’, en soutenant que c’est la faute du gouvernement en place, alors que depuis l’arrivée au pouvoir de Hugo Chavez, le pays subit les pires sanctions des Etats-Unis d’Amérique et leurs pays alliés. De plus, ces mêmes acteurs lies à des opposants encouragent la manipulation à la hausse des prix et des taux de change et organisent la mise en place des pénuries.  A cela il faut ajouter les nombreux troubles, coups d’Etat ou manipulations politiques soutenus et préparés depuis l’étranger par des puissances étrangères. – MIRASTNEWS]

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Una consulta realidad a más de 1.500 venezolanos entre el 21 enero y el 2 de febrero concluyó que la mayoría de los connacionales reconoce a como el presidente constitucional de

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :