A la Une

Les Militaires brésiliens: Bras d’exécution de l’intervention des Etats-Unis d’Amérique au Venezuela?

© REUTERS / Palais de Miraflores

Les Etats-Unis d’Amérique veulent utiliser en coalition le Brésil et la Colombie comme fer de lance de l’agression, que feront les vrais amis du Venezuela pour aider à parer à cette éventualité ?

Le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, n’a pas été fatigué de demander à l’armée vénézuélienne de se soulever contre le gouvernement de Nicolas Maduro et de provoquer un coup d’État. Maintenant, Trump demande au Brésil d’utiliser sa force militaire pour « acheminer de l’aide humanitaire » au Venezuela. Sputnik vous explique ce qui se cache derrière la stratégie des Etats-Unis d’Amérique.

Le gouvernement brésilien a annoncé l’ouverture d’un centre de collecte de matériel d’assistance pour le Venezuela dans l’État de Roraima, à la frontière avec le pays bolivarien. Le gouvernement de Maduro affirme que les États-Unis d’Amérique organisent une intervention militaire par le biais du Brésil, déguisée en opération destinée à l’entrée de l’aide humanitaire.

Au vu de la situation, Maduro a complètement fermé la frontière avec le Brésil: « les provocations doivent être traitées avec le temps », a déclaré le président. Bien que le géant sud-américain soit sous pression pour jouer un rôle plus actif, les cadres militaires semblent être conscients de la complexité qui impliquerait un couplage sans réserve des prétentions de Washington.

« La grande peur des militaires brésiliens est qu’une intervention militaire au Venezuela risque de générer des problèmes avec d’autres pays de la région, ce que le Brésil n’a aucun intérêt à avoir, ni des déstabilisations internes, même au sein des forces armées », a déclaré à Sputnik l’écrivain et analyste Raúl Zibechi.

Les États-Unis d’Amérique souhaitaient – outre le fait que Brésil utilise sa force militaire pour entrer au Venezuela – que ses militaires participent à l’acheminement de l’aide humanitaire. L’armée brésilienne a opposé son veto à cette idée et était réticente à voir Trump établir une coopération militaire similaire à celle de la Colombie, a rapporté Folha de Sao Paulo.

« Le Brésil a toujours été un allié des Etats-Unis d’Amérique, en particulier sous la dictature militaire », a déclaré Zibechi. « Mais ce n’était jamais un allié inconditionnel, c’était toujours un allié disposé à adhérer à la politique des Etats-Unis d’Amérique », a-t-il déclaré.

L’analyste international a déclaré que « les militaires sont très jaloux de leur indépendance » et que « de toute façon, ils maintiendront leur propre profil sur cette question ».

Lire plus: le gouvernement vénézuélien accepte l’assistance technique humanitaire de l’UE par l’intermédiaire de l’ONU

À son tour, Zibechi a rejeté une intervention militaire des Etats-Unis d’Amérique directe au Venezuela et a estimé que le « meilleur moyen » pour les Etats-Unis d’Amérique de « se sortir de cette situation est de faire pression sur la Colombie et le Brésil pour qu’ils interviennent à la place des ‘Marines’ ».

« L’invitation faite tous les jours à l’armée vénézuélienne de réaliser un coup d’état est une invitation à dire: » Fais-nous ce que nous ne pouvons pas », ou « Ce serait difficile pour nous de le faire ». (…) La dispute, ma façon de voir, aujourd’hui, est de savoir si le Brésil accepte de devenir le bras d’exécution des États-Unis d’Amérique envers le Venezuela, la Colombie l’a déjà accepté », a conclu le penseur.

Lire aussi: la Russie livre au Venezuela 7,5 tonnes de médicaments et d’équipements médicaux

Si cela vous a plu, partagez-le avec vos amis!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

La Russie met en garde contre une provocation des EUA flagrante à la frontière entre la Colombie et le Venezuela

© AP Photo / Eliecer Mantilla

ONU – Les Etats-Unis d’Amérique (EUA) préparent une provocation sur la frontière entre la Colombie et le Venezuela sous prétexte de fournir une aide humanitaire, a averti le vice-ambassadeur de Russie à l’ONU, Dmitri Polianski.

« Poussés par leur dépendance aux provocations, nos partenaires des EUA – qui préparent actuellement une provocation claire et flagrante à la frontière entre la Colombie et le Venezuela pour le 23 février – ont déjà commencé à répandre de fausses nouvelles et des insinuations au sein du Conseil Sécurité » de l’ONU, a déclaré Polianski.

L’opposition vénézuélienne a annoncé que des envois de denrées alimentaires et de médicaments donnés par les États-Unis d’Amérique et d’autres pays, qualifiés par le président Nicolas Maduro de « miettes » et « d’un spectacle justifiant une intervention dans le pays », entreraient à la frontière.

Le vice-président Delcy Rodríguez a quant à lui souligné qu’au Venezuela « il n’y a pas de crise humanitaire » et a rappelé que, dans le cadre du droit international, l’aide humanitaire n’est fournie qu’en cas de catastrophe naturelle ou de conflit armé.

Cela peut vous intéresser: « La Colombie pourrait faire face à une guerre civile si elle s’impliquait dans le conflit militaire au Venezuela »

Le gouvernement vénézuélien a prévenu que tout véhicule pénétrant sur son territoire sans autorisation serait considéré comme une cible militaire.

Le Venezuela traverse une crise politique qui s’est aggravée le 23 janvier, lorsque le député de l’opposition, Juan Guaido, s’est autoproclamé « président en charge » du pays.

Immédiatement, les États-Unis d’Amérique, plusieurs pays de la région et presque tous les membres de l’UE l’ont reconnue.

La Russie, la Bolivie, la Chine, Cuba, l’Iran et la Turquie ont réaffirmé leur soutien au gouvernement vénézuélien actuel [, s’opposant ainsi aux pays prédateurs. MIRASTNEWS].

Si cela vous a plu, partagez-le avec vos amis!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :