A la Une

Le groupe Nissan propose de donner la majorité des administrateurs externes à son Conseil d’Administration

Un comité de gouvernance de Nissan Motor Co. proposera probablement que les administrateurs externes constituent la majorité du conseil d’administration afin d’assurer plus de transparence à la suite de l’arrestation de l’ancien patron Carlos Ghosn, ont indiqué des sources proches du dossier samedi.

Le groupe, qui préparera un rapport à la fin du mois de mars, ne devrait pas s’attarder sur la responsabilité des dirigeants actuels de Nissan, y compris le nouveau Président, Hiroto Saikawa, pour les problèmes de gouvernance qui ont conduit à une mauvaise conduite financière de Ghosn. Le chef et sauveur évincé du constructeur automobile est arrêté au Japon depuis novembre, ont indiqué les mêmes sources.

Les neuf membres du conseil d’administration de Nissan ne comptent que trois administrateurs externes. En augmentant le nombre de membres extérieurs, le comité vise à ce qu’ils jouent un rôle de premier plan dans la nomination des dirigeants et la détermination de leur rémunération, ont indiqué les sources.

Ghosn a été accusé d’avoir sous-estimé pendant plusieurs années sa rémunération dans les rapports sur les valeurs mobilières de Nissan et d’avoir transféré les pertes de dérivés de sa société de gestion d’actifs privée au constructeur automobile.

Nissan, qui avait porté les accusations devant les procureurs à la suite de la dénonciation d’un dénonciateur lors de discussions sur des fusions litigieuses, a déclaré qu’il n’avait pas suffisamment contrôlé le pouvoir de Ghosn au cours de son règne de deux décennies.

Le comité devrait faire ses propositions lors de la réunion du conseil de Nissan à la mi-avril, selon les sources. Il a également discuté des participations croisées de Nissan avec son partenaire français Renault SA, mais ne fera aucune proposition à ce sujet compte tenu des divergences de vues entre ses membres.

Renault détient plus de 40% du capital de Nissan, tandis que le constructeur automobile en détient environ 15%, une structure que certains dirigeants de Nissan considèrent comme injuste.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : The Japan Times

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :