A la Une

Nigeria: des dizaines de morts dans les violences électorales

Trente-neuf personnes ont été tuées après l’élection présidentielle de samedi, ont déclaré des groupes de la société civile. Les autorités électorales devraient annoncer le vainqueur du vote lundi.

Les troubles et l’incertitude ont saisi le Nigeria après une deuxième journée de dépouillement du vote après l’élection présidentielle. Des groupes de défense des droits de l’homme ont signalé la mort de 39 personnes, tandis que la police nigériane a confirmé environ 128 arrestations à la suite de violences liées aux élections.

L’élection présidentielle de samedi a été semée d’embûches, sa commission électorale ayant pris un retard d’une semaine à la dernière minute, en raison de difficultés logistiques.

Lire plus: Début du décompte des voix dans l’élection présidentielle différée du Nigéria

Le président Muhammadu Buhari, âgé de 76 ans, est un ancien chef de l’armée. Il est candidat à un second mandat. Il a été contesté par Atiku Abubakar, 72 ans, homme d’affaires et ancien vice-président.

Les résultats officiels sont attendus dès lundi, bien que certains votes aient encore eu lieu dimanche dans des zones dispersées. Buhari et Abubakar ont tous deux revendiqué la victoire lors du vote.

Des dizaines de morts

The Situation Room, un groupe regroupant plus de 70 organisations de la société civile, a déclaré que 39 personnes étaient décédées depuis le scrutin, citant des informations fournies par le cabinet de conseil SBM Intelligence, basé à Lagos.

Les autorités n’ont pas confirmé les chiffres, mais se préparaient à la possibilité de troubles persistants une fois que les résultats seront annoncés cette semaine.

Lire aussi: Opinion: le Nigérian Buhari n’a pas réussi

La pire vague de violence a eu lieu dans la ville d’Abonnema, dans l’État de Rivers, à environ 14 kilomètres à l’ouest de la principale ville pétrolière de Port Harcourt, a précisé la Situation Room.

Sept personnes sont mortes dans une fusillade entre un groupe non identifié et des soldats nigérians, ont indiqué des sources militaires. Les combats ont commencé lorsque les assaillants ont barricadé une grande route menant à la ville et ont tendu une embuscade aux troupes, a annoncé l’armée nigériane.

‘Cache d’explosifs’ trouvé

La police nigériane a déclaré que 128 personnes avaient été arrêtées pour des infractions présumées liées aux élections. Les crimes comprenaient l’arrachement des urnes, l’échange de votes et l’usurpation d’identité.

En outre, les autorités ont déclaré avoir trouvé une « cache d’explosifs » comprenant 38 « armes assorties ». La police n’a pas révélé d’autres détails sur la saisie d’armes.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique et la plus grande économie du continent. Quelque 72 millions de personnes étaient éligibles à voter samedi.

jcg / cmk (AP, Reuters, AFP)

Vous aimez cet article? Partagez-le avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : DW

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :