A la Une

Alerte concernant une nouvelle opération sous fausse bannière des Etats-Unis d’Amérique à la frontière colombo-vénézuélienne

Soldats colombiens dans une opération frontalière à Cucuta (Colombie), le 13 février 2018. / Eduardo Ramírez / Reuters

Washington entend provoquer de nouveaux actes de violence de la part de déserteurs et de mercenaires et les attribuer à Caracas, comme ils l’avertissent depuis la campagne.

Freddy Bernal, membre de la direction nationale du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) et désigné comme protecteur politique de l’État de Tachira, a averti que l’opposition vénézuélienne – sous la coordination des États-Unis d’Amérique – planifiait la violence à la frontière de la Colombie avec le Venezuela pour les attribuer plus tard au Venezuela.

« J’ai des informations directes d’agents de la police nationale colombienne […] selon lesquels d’autres agressions se déroulent le long de la frontière entre la Colombie et le Venezuela et ils tentent de mettre en scène des « faux positifs » pour indiquer que c’est le Venezuela qui va attaquer la Colombie », a déclaré Bernal dans le programme «José Vicente AUJOURD’HUI».

Le politicien affirme que Washington a le « sang dans les yeux » après que ses actions contre Caracas à l’OEA, à l’ONU et à la frontière aient entraîné une « défaite militaire, politique, diplomatique et morale », dans laquelle il se trouve maintenant pour ce qui est actuellement en préparation pour « construire une résistance » avec la participation de déserteurs et de mercenaires.

« Certains des officiers infidèles qui se trouvent de l’autre côté de la ville ont des informations selon lesquelles ils sont déjà en train de se regrouper et vont les armer pour attaquer des postes militaires vénézuéliens, […] colombiens et assassiner des dirigeants politiques et des dirigeants militaires », ajoute Bernal.

Le chef souligne que ce rassemblement potentiel de faux drapeau est ce dont les interventionnistes ont besoin pour exercer une force militaire contre le pays, et affirme que le Venezuela doit réagir en conséquence. « Que faire alors? La première chose à supposer, c’est que nous sommes en guerre », a déclaré Bernal.

Le 23 février, trois déserteurs de l’armée ont conduit deux véhicules blindés des Forces armées nationales bolivariennes (FANB) sur le pont Simon Bolívar, dans l’État de Táchira, et, heurtant plusieurs personnes, ils ont atteint la barrière de sécurité colombienne, emportant avec eux clôtures Bernal a classé l’action dans la catégorie des « faux positifs » pour provoquer le chaos à la frontière.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: RT France

Quelle réponse apporteront les vrais amis du Venezuela ? – Etats-Unis d’Amérique: « Toute menace au retour de Guaido sera confrontée à une réponse forte et significative »

Juan Guaido lors d’une réunion du groupe de Lima à Bogota, en Colombie, le 25 février 2019. / Luisa Gonzalez / Reuters

Les Etats-Unis d’Amérique et autres prédateurs ont incité Guaido à enfreindre la décision de la justice du Venezuela, que fera la Cour suprême ?

Juan Guaido a annoncé son intention de rentrer au Venezuela lundi.

Le conseiller à la Sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique (EUA), John Bolton, a déclaré dimanche que toute tentative d’empêcher le retour en toute sécurité du chef auto-proclamé de l’opposition du Venezuela, Juan Guaido, serait confrontée à une « réponse forte et significative » de Washington et de la communauté internationale [entendez par-là la communauté de la coalition dirigée par les EUA qui s’autoproclame internationaleMIRASTNEWS].

« Le président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, a annoncé son retour prévu au Venezuela. Toute menace ou action contre son retour en toute sécurité sera accueillie avec une réponse forte et significative des États-Unis et de la communauté internationale », a écrit Bolton sur son Twitter.

John Bolton

@AmbJohnBolton

Venezuelan Interim President Juan Guaido has announced his planned return to Venezuela. Any threats or acts against his safe return will be met with a strong and significant response from the United States and the international community.

Guaido a annoncé dimanche lors d’une émission en direct sur les réseaux sociaux que lors de sa « visite«  dans la région ayant reçu le soutien des autorités colombiennes, brésiliennes, paraguayennes, argentines et équatoriennes et a annoncé son intention de rentrer dans son pays lundi.

Que se passera-t-il quand j’arriverai au Venezuela?

L’attente de son retour au Venezuela est centrée sur ce que sera son avenir avec la justice, étant donné que la Cour suprême de ce pays a interdit de le quitter du pays, dans le cadre d’un ensemble de mesures de précaution. En dépit de la décision de la Cour suprême, Guaido a quitté le pays pour Cucuta.

En outre, le procureur général du Venezuela mène des enquêtes préliminaires en vue de sa demande de gel des avoirs de l’État vénézuélien à l’étranger et de l’imposition de sanctions économiques par les États-Unis d’Amérique.

Caracas a répété qu’à son arrivée, le parlementaire devrait « faire face à la justice », tandis que Washington a averti que si cela se produisait, de nombreux pays réagiraient immédiatement. Ainsi, l’envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique pour le Venezuela, Elliott Abrams, a assuré que dans le cas où Guaido serait arrêté après son retour dans le pays « ils verront une réaction considérable dans le monde entier ».

Pour sa part, Guaido a déclaré qu’« il existe des instructions très claires » sur la « route à suivre » au cas où il serait arrêté à son retour au Venezuela. « Il existe des instructions très claires au niveau de la mobilisation, du soutien international, des actions internationales, la cause ne sera pas perdue », a déclaré le député.

Guaido aurait-il pu négocier dans l’ombre avec la Cour suprême pour sa sortie hors du Pays ?

Traduction: MIRASTNEWS

Source: RT

1 Trackback / Pingback

  1. Alerte concernant une nouvelle opération sous fausse bannière des Etats-Unis d’Amérique à la fr ontière colombo-vénézuélienne | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :