A la Une

L’apprenti putschiste Guaido menace, son « kidnapping » sera « l’une des dernières erreurs » de Maduro

© REUTERS / Agustin Marcarian

Le 22 février, Guaido a quitté le Venezuela, défiant une interdiction de voyager imposée par la Cour suprême du pays. Il a annoncé son retour dans son pays natal le 4 mars à la suite d’un voyage à travers l’Amérique latine.

Au cours d’une émission en périscope, Juan Guaido, personnalité clé de l’opposition vénézuélienne et président autoproclamé par intérim, a mis en garde Caracas contre son arrestation, lui ou sa femme, en promettant que, sinon, le gouvernement de Maduro ferait face à des répercussions.

« [Si le gouvernement de Maduro] essaye de nous kidnapper […] ce sera l’une des dernières erreurs qu’il commettra », a-t-il déclaré.

Guaido a également appelé le peuple vénézuélien à se mobiliser contre le gouvernement de Maduro à son retour dans le pays.

Ses avertissements ont été appuyés par Washington. John Bolton, conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique, a promis que Caracas ferait face à « une réponse forte et significative des États-Unis d’Amérique et de la communauté internationale » si le retour en toute sécurité de Guaido au Venezuela était compromis.

Le vice-président vénézuélien Delcy Rodriguez a commenté les perspectives d’arrestation de Guaido dans une interview accordée à la chaîne Russia-24 en déclarant que le Venezuela adhérait à la loi et que les actions de Guaido seraient donc analysées par les institutions gouvernementales. Elle a ajouté que des « mesures appropriées » seraient prises sur la base des résultats de cette analyse.

Guaido a quitté le Venezuela pour une tournée en Amérique latine le 22 février, désobéissant à une interdiction de voyager imposée par la Cour suprême du Venezuela. Selon le Tribunal suprême de la justice du Venezuela, Juan Carlos Valdez, Guaido pourraient être condamnés à 30 ans de prison pour avoir enfreint l’interdiction de voyager.

LIRE PLUS: ‘Réponse significative’: Bolton met en garde contre les tentatives visant à empêcher le retour de Guaido

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a répété à maintes reprises que Guaido était une « marionnette des Etats-Unis d’Amérique » et a accusé Washington d’essayer d’organiser un coup d’État au Venezuela.

Guaido s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela, appelant à la démission de Maduro. Les États-Unis d’Amérique et environ 50 autres pays ont reconnu ses revendications. Dans le même temps, la Russie, la Chine, Cuba, la Bolivie, l’Iran, la Turquie et un certain nombre d’autres États ont refusé de le reconnaître et ont appelé à soutenir le gouvernement légitime du président constitutionnellement élu, Nicolas Maduro.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :