A la Une

Les prédateurs et dictateurs de Washington sanctionnent une banque russe pour son soutien au régime légitime de Maduro

Evrofinance Mosnarbank est pointée du doigt par Washington pour ses échanges avec le groupe pétrolier public vénézuélien PDVSA. / © ANDRES MARTINEZ CASARES Source: Reuters

Venezuela : Washington sanctionne une banque russe pour son «soutien au régime illégitime» de Maduro

Le Trésor américain a déclaré sanctionner la banque russe Evrofinance Mosnarbank dans le but affiché de sanctionner les institutions financières qui soutiennent le gouvernement vénézuélien du président Maduro, «illégitime» aux yeux de Washington.

Les Etats-Unis ont sanctionné ce 11 mars la banque russe Evrofinance Mosnarbank, mettant à exécution leur menace de punir les sociétés étrangères accusées de soutenir le pouvoir du président vénézuélien Nicolas Maduro.

«Cet acte démontre que les Etats-Unis vont prendre des mesures contre les institutions financières étrangères qui soutiennent le régime illégitime de Maduro et contribuent à l’effondrement économique et à la crise humanitaire qui sont des fléaux pour le peuple du Venezuela», a déclaré le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin dans un communiqué. Cette banque de Moscou est mise en cause pour ses échanges avec le groupe pétrolier public vénézuélien PDVSA.

Treasury Department

@USTreasury

Treasury sanctions Russia-based bank attempting to circumvent U.S. sanctions on Venezuela’s PdVSA. U.S. continues to take action against those that sustain the illegitimate Maduro regime & contribute to the economic collapse & humanitarian crisis in VZ. https://home.treasury.gov/news/press-releases/sm622 

«Les Etats-Unis continuent de prendre des mesures contre ceux qui soutiennent le régime illégitime de Maduro et contribuent à l’effondrement économique et à la crise humanitaire du [Venezuela]», a par ailleurs justifié le Département américain du Trésor, le ministère de l’Economie des Etats-Unis dans un tweet.

Evrofinance Mosnarbank est la propriété de groupes publics russe et vénézuélien. Elle est sanctionnée en raison de ses échanges avec la société pétrolière vénézuélienne publique PDVSA, qui a été inscrite fin janvier sur la liste noire américaine.

Ces sanctions impliquent que les avoirs d’Evrofinance Monsnarbank aux Etats-Unis ou détenus par des Américains sont gelés et qu’il est interdit aux ressortissants américains d’échanger avec l’établissement.

La Maison Blanche a fait savoir la semaine précédente qu’elle étendrait ses sanctions aux institutions financières étrangères «impliquées dans une aide à des transactions illégales bénéficiant à Nicolas Maduro et son réseau corrompu». La Russie a elle qualifié le 2 mars, par le biais de son ministre des Affaires étrangères, l’attitude de Washington envers le Venezuela de «violation éhontée du droit international» et d’«ingérence flagrante dans les affaires intérieures d’un Etat souverain».

Lire aussi : La Russie fait savoir aux Etats-Unis qu’elle condamne leur «ingérence flagrante» au Venezuela 

Source: RT France

Compte à rebours final: les diplomates des Etats-Unis d’Amérique ont 72 heures pour se retirer du Venezuela

Ambassade des États-Unis d’Amérique à Caracas / Jorge Arreaza © (G) Carlos Garcia Rawlins / Reuters; (D) Andrew Kelly / Reuters

Les diplomates des Etats-Unis d’Amérique sapent la paix et la stabilité du Venezuela, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, en leur fixant une date limite pour la libération de l’ambassade à Caracas. Washington a promis de hâter l’évacuation de sa mission.

Les diplomates des Etats-Unis d’Amérique doivent «abandonner le territoire vénézuélien dans les prochaines 72 heures», et le compte à rebours commence à «zéro heure» mardi, a écrit Arreaza sur Twitter.

Jorge Arreaza M

@jaarreaza

Official Communiqué on the decision by the Bolivarian Government of Venezuela terminating the conversations with the US for the establishment of interest sections. The US diplomatic personnel must abandon Venezuelan territory in the next 72 hours:

Le Venezuela avait auparavant demandé à Washington de dégager le personnel restant de l’ambassade à Caracas. La présence de diplomates états-uniens « comporte des risques pour la paix, l’intégrité et la stabilité du pays », a expliqué le ministre.

Il a accusé les Etats-Unis d’Amérique de menacer le pays d’intervenir avec leur armée et a déclaré que les responsables à Washington « ont systématiquement menti au monde à propos de la réalité vénézuélienne ».

Dans le même temps, Jorge Arreaza a souligné que le Venezuela était prêt à reprendre le dialogue avec les États-Unis d’Amérique, à condition que la communication repose sur « l’égalité et le respect mutuel ».

Comme la date limite avait été fixée, le secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo, a annoncé l’évacuation de l’ambassade à Caracas, qui devrait être achevée dans une semaine.

Le retrait a été ordonné en raison de la «détérioration de la situation» dans le pays, a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis d’Amérique et le Venezuela sont dans une impasse renouvelée depuis le mois de janvier, lorsque Washington a ouvertement soutenu le chef de l’opposition Juan Guaido, peu après s’être déclaré «président par intérim» de la nation.

L’actuel président [légitimeMIRASTNEWS], Nicolas Maduro, a dénoncé la décision de Guaido et accusé le dirigeant des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump d’avoir planifié un coup d’État contre lui.

Washington a imposé de nouvelles sanctions contre le Venezuela et a fait pression sur ses alliés et d’autres pays pour qu’ils emboîtent le pas. Certains hauts responsables des Etats-Unis d’Amérique, et le président Trump lui-même, ont refusé d’écarter explicitement le recours à une «option militaire» contre Caracas.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Le principal procureur vénézuélien cherche à enquêter sur le sabotage  du système électrique de Guaido

© AFP 2018/ Ronaldo Schemidt

La panne de courant se poursuit au Venezuela depuis près d’une semaine à la suite d’un incident survenu dans une importante centrale hydroélectrique, Guri, que le fournisseur national d’électricité Corpoelec a qualifié de « sabotage ». Le président Nicolas Maduro a blâmé l’incident sur Washington, citant les menaces des États-Unis d’Amérique d’appliquer tous les moyens possibles au Venezuela.

Le procureur général vénézuélien Tarek Saab a demandé l’ouverture d’une enquête sur le soi-disant président [par intérim – MIRASTNEWS] Guaido pour son rôle présumé dans le sabotage du système électrique du pays.

L’accident survenu le 7 mars dans la grande centrale hydroélectrique vénézuélienne de Guri, a entraîné une panne d’électricité massive qui a laissé la plus grande partie du pays sans électricité pendant plusieurs jours. Le président Nicolas Maduro tient les Etats-Unis d’Amérique pour responsables du sabotage effectué dans l’usine. Maduro a rappelé que par le passé, Washington avait déclaré que « toutes les options sont sur la table » en ce qui concerne le changement de gouvernement au Venezuela.

LIRE PLUS: Les États-Unis d’Amérique ne prévoient pas d’intervention militaire au Venezuela, mais l’option est sur la table – Bolton

Juan Guaido, chef de l’opposition vénézuélienne, s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela et a exhorté le président élu, Nicolas Maduro, à démissionner. Ses revendications ont été immédiatement appuyées par les États-Unis d’Amérique et la plupart des États européens. Cependant, la Russie, la Chine, la Turquie et plusieurs autres pays ont condamné cette initiative et exprimé leur soutien au président légitime, Maduro.

Maduro a à plusieurs reprises accusé Washington d’avoir tenté d’organiser un coup d’Etat dans son pays en utilisant [l’apprenti putschisteMIRASTNEWS] Guaido comme une « marionnette » et en tentant de fournir une aide humanitaire comme prétexte à une intervention militaire.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Blackout au Venezuela: le fonctionnement du réseau énergétique rétabli

© Sputnik .

Le fonctionnement du réseau énergétique a été rétabli au Venezuela, a annoncé le ministre vénézuélien de la Communication Jorge Rodriguez.

Le réseau énergétique a été remis en service sur la quasi-totalité du territoire vénézuélien frappé par une gigantesque panne d’électricité depuis le 7 mars, a annoncé mardi le ministre vénézuélien de la Communication Jorge Rodriguez.

«A l’heure actuelle, l’alimentation en électricité a été presque complètement rétablie sur l’ensemble du territoire national», a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse.

Selon M.Rodriguez, l’approvisionnement en eau reprendra à Caracas dans quelques heures.

Le parquet du pays a annoncé mardi avoir lancé une enquête sur l’éventuelle implication de l’opposant Juan Guaido, qui s’est autoproclamé Président du pays, dans le sabotage de la principale centrale hydroélectrique du pays.

Une panne d’électricité importante a frappé le Venezuela le 7 mars, Caracas et presque tout le pays ayant été plongés dans l’obscurité. Le fournisseur national d’électricité Corpoelec a dénoncé un «sabotage» dans la centrale hydroélectrique majeure de Guri. Les médias ont fait état de pannes de courant dans 21 des 23 États du Venezuela. Dimanche, l’électricité a été partiellement restaurée dans la municipalité de Chacao à Caracas, où se trouvent les ambassades de plusieurs pays et des hôtels prisés par les touristes.

Source: Sputnik News – France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :