A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique vont faire face à la « plus lourde défaite de l’histoire » si l’Iran mobilise des ressources – Khamenei

© Flickr/ Bastian

Cette semaine, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique (EUA) Mike Pompeo a réitéré l’intention de Washington de réduire les exportations de pétrole brut iranien « à zéro aussi rapidement que le permettront les conditions du marché ». Les tensions entre les deux pays continuent de s’enflammer après la décision du président Trump de se retirer unilatéralement de l’accord sur le nucléaire iranien et de reprendre les sanctions, en mai dernier.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Khamenei, a appelé son pays à mener une « mobilisation maximale » de ses ressources et de ses capacités pour contrer l’agression des Etats-Unis d’Amérique, israélienne et européenne contre son pays.

« Les ennemis, à savoir les Etats-Unis d’Amérique et les sionistes [Israël], ont aujourd’hui mobilisé toutes leurs capacités et leurs installations contre la nation iranienne; et à la périphérie, l’Occident et les Européens font également preuve d’une certaine animosité à l’égard de l’Iran », a déclaré Khamenei, s’exprimant lors d’une réunion de l’Assemblée des experts tenue à Téhéran jeudi, a rapporté l’agence de presse Tasnim.

Commentant les efforts des États-Unis d’Amérique pour cibler Téhéran avec les sanctions « les plus sévères », le chef suprême a averti que les « pressions hostiles des ennemis » susciteraient une puissante réaction iranienne.

« Ils ont lancé un assaut maximal contre l’Iran, mais si nous réalisons une mobilisation maximale des installations et des capacités, par la Grâce de Dieu, nous ferons subir aux États-Unis d’Amérique la plus lourde défaite de leur histoire », a déclaré M. Khamenei.

Présentant presque une stratégie pour faire face aux défis auxquels l’Iran est confronté en ce qui concerne la pression des sanctions des Etats-Unis d’Amérique, Khamenei a rappelé que Téhéran possédait une vaste expérience dans la gestion de telles pressions et a appelé à une réflexion « créative » et « prudente » face aux adversaires du pays.

Les relations Iran-EUA sont mauvaises depuis des décennies, les deux puissances n’ayant plus de relations diplomatiques formelles depuis la révolution iranienne de 1979, qui a renversé le régime pro-EUA du Shah. Les relations se sont quelque peu améliorées après que l’Iran, les États-Unis d’Amérique, la Russie, la Chine et plusieurs États européens ont signé l’accord sur le nucléaire iranien en 2015, accordant au pays un allégement des sanctions en échange d’un arrêt du programme d’armement nucléaire. Cependant, les relations se sont effondrées à un nouveau creux en mai 2018, après que le président Trump ait unilatéralement retiré les États-Unis d’Amérique de l’accord nucléaire.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :