A la Une

Le groupe pétrolier russe Rosneft menace de poursuivre Washington après que les Etats-Unis d’Amérique l’aient accusé d’acheter du pétrole vénézuélien

Rosneft a répondu aux accusations du secrétaire d’État états-unien Mike Pompeo selon lesquelles la société russe achète du pétrole au Venezuela en violation des sanctions. La réponse a été publiée sur le site officiel de Rosneft.

« Rosneft évalue les conséquences des déclarations faites par des responsables des Etats-Unis d’Amérique. Si des dommages sont constatés, elle cherchera à protéger ses droits conformément aux normes du droit international », indique le document.

La compagnie pétrolière russe souligne qu’elle n’est pas impliquée dans la politique mais dans «une activité exclusivement commerciale dans l’intérêt de ses actionnaires» et que ses opérations au Venezuela se déroulent «conformément au droit international» dans le cadre de contrats signés bien avant le début des négociations. Les États-Unis d’Amérique ont imposé leurs «restrictions de sanctions unilatérales».

Rosneft a également déclaré que les sanctions des Etats-Unis d’Amérique avaient principalement causé des dommages à des sociétés états-uniennes telles que Chevron, ExxonMobil et d’autres leaders du secteur. La compagnie russe spécule que l’objectif ultime des sanctions sur le secteur énergétique du Venezuela pourrait être de limiter les expéditions du pays vers l’Inde et la Chine afin de monopoliser le marché en faveur d’acteurs industriels liés au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. Le document affirme que cette évaluation de la situation est soutenue par des « analystes du secteur ».

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo a récemment déclaré que Rosneft « continuait à acheter du pétrole à PDVSA, la société d’État vénézuélienne, contrairement aux sanctions américaines », sans préciser les quantités en question.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a par la suite commenté la situation, affirmant que les exigences des Etats-Unis d’Amérique demandant à la Russie de cesser d’acheter du pétrole au Venezuela, parallèlement à son intention de cesser d’expédier du pétrole vénézuélien à Cuba, étaient contraires au droit international.

«Récemment, Mike Pompeo a accusé Rosneft d’avoir violé les sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre la compagnie pétrolière vénézuélienne et lui a demandé d’arrêter d’acheter du pétrole à cette compagnie vénézuélienne. Comment expliquer tout cela?», A déclaré M. Lavrov, ajoutant que le « mauvais exemple des Etats-Unis d’Amérique est contagieux ».

«Guaido, qui a été déclaré président par intérim du Venezuela par le vice-président des Etats-Unis d’Amérique, a déjà déclaré que le Venezuela devait cesser de vendre du pétrole à Cuba, par exemple. Comment cela s’aligne-t-il avec le droit international? Pas du tout», a-t-il ajouté.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : UAWire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :