A la Une

Ministre vénézuélien: le chef du bureau de Guaido appartenait à une « cellule terroriste »

© REUTERS / Carlos Garcia Rawlins

CARACAS – Le ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix du Venezuela a confirmé l’arrestation de Roberto Marrero, chef du bureau du député de l’opposition Juan Guaido, et l’a accusé de faire partie d’une cellule terroriste.

« Les informations recueillies ont conduit à l’arrestation du citoyen Roberto Eugenio Marrero Borjas, 49 ans, directement responsable de l’organisation de ces groupes criminels et qui a été saisi d’un lot d’armes de guerre et de l’argent en devises étrangères. lors d’une perquisition effectuée dans sa résidence », a déclaré le ministre Nestor Reverol par l’intermédiaire de la chaîne nationale Venezolana de Televisión.

Sujets connexes: Les ministres des Affaires étrangères réagissent à la prétendue détention du bras droit de Guaido au Venezuela

En outre, il a souligné que Marrero dirigeait une « cellule terroriste » visant à assassiner des dirigeants politiques, des militaires, des magistrats et à commettre des actes de sabotage des services publics.

« Nos services de renseignement ont à nouveau démantelé une cellule terroriste qui envisageait de mener une série d’attaques sélectives. Pour ce faire, ils auraient engagé des mercenaires colombiens et centraméricains pour attaquer la vie de responsables politiques, de magistrats de la Cour suprême de justice et pour se livrer à des actes de sabotage, » a-t-il dit.

Le ministre a ajouté que Marrero avait été arrêté avec le citoyen Luis Paez Salazar, âgé de 34 ans, qui était censé être son escorte. Reverol a déclaré que tous les membres de l’organisation étaient pleinement identifiés et a ajouté que les agences de renseignement sont après sa capture.

« Face à l’échec du coup d’Etat, (…) Confrontés à l’échec de l’aide humanitaire et à la victoire que le peuple vénézuélien a opposé à la frappe électrique, ces groupes continuent dans leur spirale de violence à provoquer une émotion dans la société vénézuélienne ( …) font partie d’un groupe plus large et pleinement identifié », a-t-il déclaré.

Au domicile de Marrero, des véhicules, des téléphones et d’autres éléments de preuve ont été saisis, notamment « un important lot d’armes à feu », a déclaré le ministre. Marrero et Paez ont été arrêtés jeudi à l’aube, après le raid de la résidence. Plusieurs pays du groupe de Lima ont condamné l’arrestation de Marrero et ont réclamé au gouvernement vénézuélien de veiller à sa sécurité.

« Les gouvernements d’Argentine, du Brésil, du Canada, du Chili, de Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, de Guyana, du Honduras, du Panama, du Paraguay, du Pérou et de Sainte-Lucie, membres du groupe de Lima, rejettent et condamnent fermement la détention illégale de Roberto Marrero et le raid inacceptable sur la résidence du député Sergio Vergara », a déclaré le groupe dans un communiqué.

LIRE AUSSI: Bolton affirme que les sanctions les plus sévères contre le Venezuela sont à venir

L’arrestation a eu lieu dans un contexte de tension politique croissante dans le pays des Caraïbes depuis le début de l’année.

Le 5 janvier, le député Juan Guaido a été élu président de l’Assemblée nationale, un parlement monocaméral au mépris depuis 2016, mais le 21 de ce mois, la Cour suprême a annulé la nomination. Cependant, le 23 janvier, Guaido s’est autoproclamé « président en charge » du Venezuela, invoquant un article de la Constitution qui prévoit le cas de figure en cas de vacance du pouvoir, mais non sous le prétexte d’« usurpation de pouvoir », comme revendiqué.

Le président Nicolas Maduro, qui a pris son second mandat le 10 janvier après les élections boycottées par l’opposition, a qualifié la déclaration de Guaido de tentative de coup d’État et a accusé les États-Unis d’Amérique de l’avoir orchestrée.

Guaido a été immédiatement reconnu par les États-Unis d’Amérique, auxquels ont adhéré une cinquantaine de pays. La Russie, la Chine, Cuba, la Bolivie, l’Iran et la Turquie, entre autres pays, continuent d’appuyer le gouvernement de Maduro. Le Mexique et l’Uruguay ont refusé de reconnaître Guaido, se sont déclarés neutres et ont proposé un dialogue entre les parties pour surmonter la crise.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

«Cellule terroriste armée»: le ministre de l’Intérieur du Venezuela confirme l’arrestation de l’aide de Guaido

© Twitter / MIJPVenezuela

Le Ministre de l’intérieur du Venezuela a confirmé l’arrestation du chef de cabinet de Juan Guaido, proclamé «président par intérim». L’opposition affirme qu’il a été «kidnappé» alors que les autorités affirment qu’il était le chef d’une «cellule terroriste».

Roberto Marrero a été arrêté jeudi dans le cadre d’une opération gouvernementale contre une « cellule terroriste » qui avait organisé des attentats contre de hauts responsables politiques du Venezuela, a annoncé dans une déclaration le ministre de l’Intérieur, Justice et Paix, Néstor Reverol.

    Dichas investigaciones condujeron a la detención de Roberto Marrero (49) y Luis Alberto Páez Salazar (34) responsables directos de la organización de estos grupos criminales. Durante un allanamiento se les incautó un lote de armas de guerra y dinero efectivo en divisa extranjera. pic.twitter.com/K1lRJzlZfS

    — MPPRIJP (@MIJPVenezuela) March 21, 2019

« En collaboration avec le ministère public, les enquêtes ont abouti à la détention du citoyen, Roberto Eugenio Marrero Borgas, directement responsable de l’organisation des groupes criminels », a-t-il déclaré.

Le gouvernement a également publié des images de deux fusils qui auraient été saisis par le Service national de renseignements bolivarien (SEBIN) au Venezuela lors du raid sur la maison de Marrero.

Des rebelles modérés? Des soldats vénézuéliens défectueux implorent Trump pour des armes sur CNN

Guaido avait précédemment accusé les forces de sécurité vénézuéliennes de « planter » des armes chez Marrero, tandis que John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump, a immédiatement dénoncé l’arrestation de Marrero comme « illégitime » et a souligné que cette décision ne « resterait pas sans réponse ».

    Maduro a commis une autre grosse erreur. L’arrestation illégitime de Roberto Marrero, l’assistant du président par intérim Juan Guaidó, ne restera pas sans réponse. Il devrait être libéré immédiatement et sa sécurité garantie.

    – John Bolton (@AmbJohnBolton) 21 mars 2019

Caracas a longtemps affirmé que l’opposition vénézuélienne, bénéficiant d’un soutien sans entrave des États-Unis d’Amérique mais incapable d’obtenir un soutien suffisant par un vote populaire, recourt à la «démocratie de rue» et pourrait même envisager de lancer des attaques terroristes pour saper le gouvernement.

Le mois dernier, le gouvernement du président Maduro a refusé d’autoriser une « aide humanitaire » des Etats-Unis d’Amérique dans le pays, la rejetant non seulement comme une opération de relations publiques mais aussi comme une offre humiliante de chapelure, comparée aux milliards de dollars saisis par Washington, tout en craignant que les convois ne soient utilisés pour faire passer des armes en contrebande directement entre les mains de l’opposition.

LIRE AUSSI

Le Venezuela s’empare d’une « cargaison d’armes états-unienne » alors que Trump s’engage à soutenir « une noble quête de la liberté »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Comment on Ministre vénézuélien: le chef du bureau de Guaido appartenait à une « cellule terroriste »

1 Trackback / Pingback

  1. Bolton: Les Etats-Unis d’Amérique pourraient utiliser la force militaire au Venezuela « pour protéger 50 000 citoyens des Etats-Unis d’Amérique » – MIRASTNEWS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :