A la Une

Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (EN CONTINU)

© Benoit Tessier Source: Reuters
Un Gilet jaune lors de l’acte 18, le 16 mars, à Paris (image d’illustration.

Interdictions de manifester, déploiement de l’opération Sentinelle… Une semaine après une mobilisation marquée par des dégradations et des pillages sur l’avenue des Champs-Elysées, les Gilets jaunes entendent malgré tout battre le pavé ce 23 mars.

 

  • Suivez en direct l’acte 19 des Gilets jaunes sur RT France.

     Auteur: RT France

  • «Paris, debout, soulève-toi !» : le cortège se déplace dans le calme à Paris.

    Le cortège des #GiletsJaunes est désormais à Barbès #ActeXIX#Acte19pic.twitter.com/OW5NTWgQzA

    — Ricardo VINTRIS (@mrkoolodo) 23 mars 2019

  • Le cortège de Gilets jaunes défile dans les rues de Montpellier en chantant : «On est là !»

    #Acte19#Montpellier#GiletsJaunes en chanson « on est là… » en allant vers le Peyrou pic.twitter.com/UUOFfdzaOW

    — lemouvement.info (@lemouvementinfo) 23 mars 2019

    A Toulouse, le cortège démarre avec des slogans similaires : «On est là ! Même si Macron le veut pas nous est là !»

    Immersion en tête du cortège toulousain avec un nouveau slogan …#ActeXIX#Toulouse#GiletsJaunespic.twitter.com/wNuccio63j

    — Hugo Murail (@HMurail) 23 mars 2019

  • Figure des Gilets jaunes, Eric Drouet a expliqué au micro de RT France avoir été verbalisé à Paris. «On devait tous se rejoindre à Châtelet pour réunir un petit groupe et rejoindre le Trocadéro, et on s’est fait directement interpeller J’ai reçu un PV pour appel à la manifestation et appel à la manifestation non déclarée, alors que c’est totalement faux», a-t-il soutenu.

    • Un journaliste britannique s’est vu confisquer son casque par les forces de l’ordre, et ce alors qu’il avait pourtant montré des documents attestant de sa profession.

      French police have seized my helmet despite showing press credentials. This is an attack on journalists trying to do their jobs safely. Shame on you @PoliceNationalepic.twitter.com/iPeu0ktuPw

      — Marc Ward (@MarcStevenPhoto) 23 mars 2019

    • Les forces de l’ordre ont chargé à Nice pour faire évacuer la place Garibaldi, sur laquelle se trouvaient des manifestants en dépit de l’interdiction du préfet. Une femme a été blessée, sa tête aurait percuté un plot selon LCI.

      ⚡️ EN DIRECT ⚡️ #Nice : Après une charge violente des #policiers Place #Garibaldi, une femme de 71 ans est blessée et au sol. » (📷@GregLeclerc) #GJNice#Nice06#garibaldi#Samedi23Mars#23Mars#ActeXIX#giletjaune#Acte19#StopGiletsJaunes#GiletsJaunespic.twitter.com/vRKnjufq2X

      — FranceNews24 (@FranceNews24) 23 mars 2019

      💥Une dame âgée, munie d’un drapeau #Paix🏳️‍🌈, gravement blessée lors d’une charge #PlaceGaribaldi#Nice#GiletsJaunes#ActeXIX#23Marspic.twitter.com/a0vyECsGas

      — IvoJima61 (@IvoJima61) 23 mars 2019

    • «Etat d’urgence, Etat policier, on ne nous empêchera pas de manifester !», scandent les Gilets jaunes à Rouen, où, à l’instar de nombreuses autres villes du pays, une interdiction de manifester à été prononcée dans une zone du centre ville.

      #GiletsJaunes#Rouen on nous empêchera pas de manifester ! 23 mars pic.twitter.com/YNDcBtCStK

      — Matthieu Rouen (@RouenCoco) 23 mars 2019

    • Les Gilets jaunes commencent à se rassembler place Denfert-Rochereau à Paris munis d’une banderole où l’on peut lire : «RIC pour une banque nationale et se libérer de la dette.»

      11:00 Les #GiletsJaunes se rassemblent sur le lieu de rendez-vous, place #DenfertRochereau «RIC pour une banque nationale et se libérer de la dette» #Banderole#YellowVests#Paris#Protest#ActeXIX#Acte19pic.twitter.com/VHcxmjSrW5

      — Rémy Bournoville (@remybournoville) 23 mars 2019

    • Le cortège défile dans les rues de Rouen en empruntant un itinéraire différent des semaines précédentes, les forces de l’ordre bloquant l’accès au centre-ville, où la manifestation a été interdite.

      Le cortège des #GiletsJaunes de #Rouen est très étendu mais se montre assez important pour un matin #GiletsJaunes#YellowVests#ActeXIX#Acte19#Rouen#GiletsJaunesNormandiepic.twitter.com/u2xjlyaBzn

      — William (@William_Lacaill) 23 mars 2019

    • Sur la Place Garibaldi à Nice, des dizaines de Gilets jaunes sont réunis, malgré l’interdiction de manifester. La police va procéder à des contrôles d’identité et pourrait procéder à des verbalisations, selon France 3.

      💥 #Nice [06] 💥 – #ActeXIX
      Une cinquantaine de Gilets Jaunes parqués par plus d’une centaine de CRS actuellement à Nice. #GiletsJaunes#Acte19#23Marshttps://t.co/L7J4lWaWAMpic.twitter.com/UAwSwtpitK

      — Gilets Jaunes Paris #Acte19✊ #OnNeLâcheRien (@GiletsJaunesGo) 23 mars 2019

    • Comme depuis le début du mouvement de contestation, un rassemblement de Gilets jaunes se tient à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées.

      💥#Tarbes [65] 💥 – #ActeXIX
      Les Gilets Jaunes se rassemblent également en Hautes-Pyrénées ce samedi matin. Sous le soleil ! 😉#GiletsJaunes#Acte19#23Marshttps://t.co/VwD46uDvkPpic.twitter.com/GG6yYkkZbV

      — Gilets Jaunes Paris #Acte19✊ #OnNeLâcheRien (@GiletsJaunesGo) 23 mars 2019

      La préfecture a décidé d’interdire la manifestation nocturne qui devait s’y tenir ce 23 mars.

    • A Rouen, la préfecture de Seine-Maritime a pris un arrêté d’interdiction de manifestations sur la voie publique dans le centre ville entre 10h et 22h. Un journaliste de 76Actu a fait état d’un rassemblement violant cette interdiction, sans toutefois préciser si il se tenait dans la zone concernée.

      #ActeXIX des #GiletsJaunes à #Rouen : rassemblement malgré l’interdiction de manifester aujourd’hui dans le centre-ville sur ordre de la @Prefet76 > https://t.co/INS9oX4Ju7@76actupic.twitter.com/8IEwCI3Hw4

      — Raphaël Tual (@raphtual) 23 mars 2019

    • A Nice, le dispositif policier déployé est impressionnant. Le maire Les Républicains (LR) de la ville Christian Estrosi a pris un arrêté d’interdiction de manifester, rappelle France Bleu.

      Le dispositif impressionnant place Massena #Giletsjaunes#ActesXIXpic.twitter.com/nnwMnAMhxi

      — France Bleu Azur (@francebleuazur) 23 mars 2019

      Les manifestants risquent une amende de 135 euros en cas de rassemblement.

    • Le nouveau dispositif de sécurité mis en place à Paris pour l’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes doit permettre de «faire cesser immédiatement les violences, voire des destructions», selon le nouveau préfet de police. Arpentant dès 8h les Champs-Elysées, sur lesquels un arrêté interdit de manifester, Didier Lallement a échangé, devant la presse, avec plusieurs policiers positionnés tout le long de la célèbre avenue.

      Au total, près de 6 000 membres des forces de l’ordre seront engagés à Paris, selon la préfecture de police.

      Sugli #ChampsElysées tutto pronto per la repressione#Acte19#ActeXIX#GiletsJaunespic.twitter.com/ZBrU1zFyN7

      — Cinziabfc (@cinziabfc) 23 mars 2019

      Des unités anticasseurs baptisées BRAV (brigades de répression de l’action violente) ont été déployées, en remplacement des DAR (détachement d’action rapide). Deux drones survoleront également la capitale pour diriger plus efficacement les policiers et les gendarmes sur les zones à risques. Des produits marquants pourront en outre être utilisés afin d’aider à l’identification des «émeutiers».

      Les fonctionnaires munis de LBD seront équipés de nouvelles cartouches «qui à l’inverse des cartouches, caractérisées de « chamallows » par certains, sont plus performantes», a souligné le préfet de police, anticipant «à l’évidence» la présence d’éléments radicaux.

    • Vandalisé la semaine dernière, le Fouquet’s à Paris a pris ses précautions pour l’acte 19, se parant de protections en métal.

      Le sarcophage de métal recouvre la totalité du Fouquet’s pic.twitter.com/FOD5SdLjUh

      — Yahoo Actualités (@YahooActuFR) 22 mars 2019

    Les répercussions de l’acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes sont sans précédent depuis le début du mouvement. Interdictions de manifester dans plusieurs endroits en France, déploiement de la force Sentinelle, changement de stratégie pour les forces de l’ordre… Autant de mesures que le gouvernement s’est empressé de prendre au lendemain d’une manifestation marquée par des dégradations, des pillages et d’autres violences à Paris, particulièrement sur l’avenue des Champs-Elysées.

    Les Gilets jaunes ne semblent pas s’être découragés pour autant. De nombreux appels à manifester le 23 mars pour le 19e samedi d’affilée ont émergé sur les réseaux sociaux. A Paris, une manifesation déclarée devrait partir de la place Denfert-Rochereau pour arriver sur le parvis du Sacré-Coeur. D’autres Gilets jaunes ont déclaré vouloir se rassembler sur les Champs-Elysées, bravant l’interdiction de la préfecture de Paris.

    A Nice aussi, des Gilets jaunes appellent à se réunir malgré l’interdiction de manifester. Une «marche régionale Hauts de France» est organisée entre Tourcoing et Lille. D’autres appels à manifester ont été lancés un peu partout en France, comme à Caen, Montpellier, La Rochelle ou encore Toulouse.

    Lire aussi : Acte 19 : où les Gilets jaunes seront-ils privés de manifestation ?

    Auteur: RT FranceComme le montrent des images disponibles sur les réseaux sociaux, à Nice, la dame âgée s’est blessée en tombant sur un plot suite à une charge des forces de l’ordre.

    ⚡️NICE – CHOC ⚠️ / ✅ Oui, la dame âgée est tombée lors d’une charge des forces de l’ordre 👮🏻‍♂️ durant l’#Acte19 des #GiletsJaunespic.twitter.com/32XIbqWfJm

    — Pure. (@PureTele) 23 mars 2019

    Source: RT France

    Acte 19 des Gilets jaunes : une femme blessée après une charge de la police à Nice

    © ERIC GAILLARD Source: Reuters
    Une femme a subi une charge policière et est mal retombée sur un plot.

    Malgré l’interdiction préfectorale, plusieurs dizaines de Gilets jaunes ont manifesté dans le centre de la ville de Nice. Les policiers sont intervenus provoquant la chute d’une femme.

    Selon Nice-Matin, une femme a été sérieusement blessée lors de l’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes à Nice le 23 mars. Alors que la préfecture avait interdit les rassemblements de Gilets jaunes dans la capitale azuréenne, plusieurs dizaines d’entre eux ont bravé l’interdiction. Peu avant midi, place Garibaldi, les policiers ont alors chargé les manifestants et provoqué la chute d’une femme âgée de 75 ans.

La manifestante serait tombée sur un plot. «Elle a chuté en arrière lors d’une charge des policiers devant la Civette Garibaldi», précise le média local. Selon la préfecture des Alpes-Maritimes, elle n’aurait été que «légèrement blessée». Les pompiers l’ont évacuée, consciente, d’après plusieurs sources.

20 personnes ont été interpellées dans la ville où les présidents chinois et français sont attendus les 24 et 25 mars, selon un bilan de la préfecture à 12h30.

Les forces de l’ordre, présentes en nombre avec plusieurs dizaines d’hommes, ont tenté plusieurs fois de disperser les participants à ce rassemblement, dont certains portaient un gilet jaune. Une partie d’entre eux se sont assis, certains chantaient la Marseillaise ou criaient «liberté !».

Lire aussi : Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (EN CONTINU)

Source: RT France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :