A la Une

La Russie et les autres vrais amis du Venezuela doivent se positionner au niveau des vrais enjeux

FICHIER PHOTO: Un avion avec le drapeau russe est vu à l’aéroport international Simon Bolivar de Caracas © Reuters / Carlos Jasso

La Russie doit sortir du Venezuela, toutes les options sont ouvertes – Trump

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a averti que la Russie devait sortir du Venezuela. Deux avions de troupes russes se trouvent actuellement dans ce pays d’Amérique latine aux termes d’un traité de coopération de 2001.

S’exprimant à la Maison Blanche, Trump a également averti que « toutes les options sont ouvertes » pour sortir la Russie du Venezuela. [Faudrait-il sortir les Etats-Unis d’Amérique par exemple de l’Ukraine, de la Syrie ou de l’Europe en usant de tous les moyens ? La Russie n’a-t-elle pas droit d’avoir des alliés ou des amis comme les Etats-Unis d’Amérique ?MIRASTNEWS].

Une centaine de soldats russes ont débarqué samedi à Caracas pour manifester leur soutien au gouvernement du président Nicolas Maduro. Cette décision a toutefois provoqué la consternation à Washington, le vice-président Mike Pence qualifiant ce déploiement de « provocation inutile ».

Pence a également appelé la Russie à retirer son soutien à Maduro et à « se tenir aux côtés de Juan Guaido », le chef de l’opposition parrainé par Washington qui s’est déclaré président par intérim en janvier.

LIRE AUSSI

La Russie à bord d’avions militaires au Venezuela: nos spécialistes sont basés sur un traité de coopération

Trump a rencontré mercredi la femme de Guaido, Fabiana Rosales, et a promis son soutien à son mari. [Il le fait déjà depuis belle luretteMIRASTNEWS]. Après l’élan derrière son jeu pour la présidence, Guaido a continué à critiquer le gouvernement de Maduro, accusant mardi le dirigeant vénézuélien de violer la constitution du pays en souhaitant la bienvenue aux troupes russes. [Comme si vouloir prendre le pouvoir par la force et faire appel aux troupes états-uniennes n’était pas hors-la loi au VenezuélaMIRASTNEWS].

Dans le même temps, le ministère russe des Affaires étrangères a insisté sur le fait que le déploiement avait été effectué « dans le strict respect de la constitution de ce pays et dans le respect total de ses normes juridiques ».

Les responsables des Etats-Unis d’Amérique ont à plusieurs reprises mis en garde la Russie contre toute intervention dans la lutte pour le pouvoir entre Guaido et Maduro. Le conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, a tweeté lundi que « les États-Unis d’Amérique ne toléreront pas que des puissances militaires étrangères hostiles se mêlent des objectifs partagés de l’hémisphère occidental en matière de démocratie, de sécurité et de légalité ». [Que font alors les troupes états-uniennes en dehors de leur pays, un peu partout dans le monde, jusqu’aux frontières de la Russie ?MIRASTNEWS].

    Les États-Unis d’Amérique ne toléreront pas que des puissances militaires étrangères hostiles s’immiscent dans les objectifs communs de l’hémisphère occidental en matière de démocratie, de sécurité et de primauté du droit. L’armée vénézuélienne doit se tenir aux côtés du peuple vénézuélien. [Elle est aux côtés du peuple vénézuélien et de ses autorités légitimes et restent dans la légalité, contrairement à l’opposition hors-la-loi vénézuélienneMIRASTNEWS].

    – John Bolton (@AmbJohnBolton) 25 mars 2019

Les propos de Bolton faisaient écho à ceux de Jim Inhofe (R-Iowa), président de la Commission des services armés du Sénat, qui menaçait «toute action nécessaire» si la Russie empiétait sur «notre hémisphère» le mois dernier.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction, Titre 1 et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Toutes les options sur la table quand il s’agit de sortir la Russie du Venezuela – Trump

© AFP 2019 / Cristian HERNANDEZ

Plus tôt dans la semaine, le secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo, a déclaré lors d’une conversation téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, que les États-Unis d’Amérique ne resteraient pas attentifs aux actions de la Russie au Venezuela.

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a déclaré mercredi que « toutes les options » étaient ouvertes pour sortir la Russie du Venezuela.

« La Russie doit sortir », a déclaré Trump à la presse lors d’une réunion avec l’épouse du chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido.

Lorsqu’on lui a demandé comment il ferait partir la Russie, Trump a déclaré: « Nous verrons. Toutes les options sont ouvertes. »

Un groupe de militaires russes est arrivé samedi dans la capitale vénézuélienne, Caracas, pour participer à des consultations avec les responsables du gouvernement libanais sur la coopération bilatérale dans le secteur de la défense, a indiqué à Sputnik une source diplomatique à Caracas.

La source a ajouté qu’il n’y avait « rien de mystérieux » à ce sujet car la visite était directement liée aux contrats signés par les deux pays il y a des années.

LIRE PLUS: Les États-Unis d’Amérique et le Brésil refusent d’utiliser la force militaire au Venezuela – Rapports

Le Venezuela souffre d’une grave crise politique depuis environ deux mois, après que le chef de l’opposition du pays, Juan Guaido, s’est autoproclamé illégalement président par intérim, contestant la réélection du président vénézuélien Nicolas Maduro l’année dernière.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Juan Guaido programme les premières « actions tactiques » de « l’Opération Liberté » le 6 avril

© REUTERS / Carlos Jasso

Le chef de l’opposition a également exhorté les gens à venir manifester le 30 mars, avant la journée d’action, une semaine plus tard.

Juan Guaido, chef de l’opposition vénézuélienne, a annoncé mercredi que le 6 avril serait le premier jour des « actions tactiques » pour son « Opération Liberté ».

« Le 6 avril, les premières actions tactiques de #Operation Freedom auront lieu dans tout le pays », a-t-il écrit sur Twitter. « Ce jour-là, nous devons être prêts, préparés et organisés, avec les comités de l’aide et de la liberté déjà formés. Le sauvetage du Venezuela est entre nos mains! »

    Le 6 avril sera les premières actions de #l’Opération Liberté dans tout le pays.Ce jour-là, nous devons être prêts, préparés et organisés, avec les comités de l’aide et de la liberté déjà formés. 

  [Le sauvetage du Venezuela est entre nos mains]  ¡El rescate de Venezuela está en nuestras manos! #VamosOperaciónLibertad pic.twitter.com/V20vpocV4w

    — Juan Guaidó (@jguaido) 27 марта 2019 г.

Operation Freedom est le plan de Guaido pour organiser simultanément une [contre-MIRASTNEWS] révolution à part entière dans tous les Etats du Venezuela. Selon son plan, les civils doivent être organisés par les « Comités de l’aide et de la liberté », créés par les législateurs de l’opposition.

Il semble que Guaido compte sur une manifestation nationale de désobéissance civile pour convaincre l’armée vénézuélienne de favoriser les manifestants de l’opposition.

« Pour que la communauté internationale fasse plus et que les forces armées fassent ce qu’elles doivent, nous devons passer à un niveau d’organisation, de pression et de mobilisation jamais vu auparavant », a tweeté Guaido plus tôt en mars.

On ne sait pas ce que Guaido entend exactement par « actions tactiques », mais on peut supposer qu’il s’agira d’autre chose que de simples manifestations, comme l’indique un autre tweet de Guaido appelant à une manifestation nationale le 30 mars prochain.

    Le Samedi 30 mars, nous appelons tout le Venezuela dans les rues pour exiger la cessation de l’usurpation et pour rejeter le manque de services publics.

    Le régime veut que nous nous habituions à la tragédie, mais voici un peuple prêt à faire valoir ses droits. #VamosOperaciónLibertad pic.twitter.com/7wluRanWVH

    – Juan Guaidó (@jguaido) 27 mars 2019 г.

Guaido cherche à renverser le président légitime du Venezuela, Nicolas Maduro, réélu l’année dernière. L’armée vénézuélienne reste fidèle au président élu, tandis que les États-Unis d’Amérique soutiennent le chef de l’opposition, bien que Washington ait nié envisager une solution militaire à la crise.

[En dépit de la démagogie des contre-révolutionnaires, quelle forme devrait alors prendre la contre-offensive de la Révolution bolivarienne ?MIRASTNEWS].

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Moscou appelle les Etats-Unis d’Amérique à se retirer de la Syrie avant de commenter la présence russe au Venezuela

© AP Photo/ Hussein Malla

JANTI-MANSISK, RUSSIE – Les Etats-Unis d’Amérique doivent tenir leur promesse et quitter la Syrie avant de dire ce que la Russie devrait faire au Venezuela, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zajárova.

« Avant de conseiller à quelqu’un de partir quelque part, les États-Unis d’Amérique doivent mettre en œuvre leur propre plan de sortie de la Syrie, (…) un mois s’est écoulé, (…) peut-on préciser s’il a été retiré ou non? L’administration des Etats-Unis d’Amérique doit tenir les promesses faites à la communauté internationale avant de prendre en compte les intérêts légitimes d’autres pays », a-t-il déclaré.

Mercredi, le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, a déclaré que la Russie devait quitter le Venezuela et que les États-Unis d’Amérique envisageaient tous les moyens pour y parvenir.

Un groupe de militaires russes est arrivé samedi dans la capitale vénézuélienne pour participer à des consultations avec les responsables du pays sur la coopération dans le secteur de la défense, a déclaré à Sputnik une source diplomatique à Caracas.

Les médias ont rapporté précédemment que quelque 99 soldats russes sont arrivés à Caracas à bord de deux avions, qui ont également livré 35 tonnes de fret.

Sujets apparentés: « Le conflit au Venezuela entraîne une confrontation entre les États-Unis d’Amérique et la Russie »

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a assuré que le soutien que son pays reçoit de Moscou repose sur le respect du droit international.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :