A la Une

Un conseiller de Ghosn réprimande un panel sur le rapport de la gouvernance de Nissan

L’ancien patron de Nissan, Carlos Ghosn, est photographié avec sa femme Carole lors de la 70ème édition du Festival de Cannes au Palais des Festivals le 26 mai 2017 à Cannes, en France.

NEW YORK (Kyodo) – Un porte-parole basé aux Etats-Unis d’Amérique de l’ancien président de Nissan Motor Co., Carlos Ghosn, a critiqué mercredi un comité indépendant du constructeur automobile japonais pour avoir publié un rapport concluant que la concentration de l’autorité à Ghosn avait entraîné sa mauvaise conduite financière.

Dans un communiqué, le porte-parole a déclaré que le rapport sur la gouvernance d’entreprise de Nissan faisait « partie d’une campagne de diffamation non fondée contre Carlos Ghosn pour empêcher l’intégration de l’alliance et dissimuler la dégradation des performances de Nissan ».

La déclaration faisait référence à l’alliance tripartite entre Nissan, Renault SA et Mitsubishi Motors Corp.

Ghosn a toujours agi sous l’autorité complète du conseil d’administration de Nissan et de ses actionnaires. Son objectif primordial était de créer de la valeur pour les actionnaires de Nissan, selon le communiqué.

Dans le rapport publié mercredi, le comité a exhorté Nissan à supprimer le poste de président de la société et à renforcer les pouvoirs de supervision du conseil d’administration.

Ghosn a été accusé au Japon de sous-déclaration de rémunération et de transfert des pertes liées aux investissements privés à Nissan. Il nie les allégations.

Ghosn a été libéré sous caution le 6 mars après avoir été arrêté en novembre pour inconduite financière présumée.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : The Mainichi

Renault envisage de reprendre les négociations sur la fusion de Nissan d’ici 12 mois

Renault Nissan Mitsubishi

Le groupe français Renault SA a l’intention de reprendre les négociations sur la fusion avec la société japonaise Nissan Motor Co. Ltd. dans un délai de 12 mois, après quoi il envisagera de racheter Fiat Chrysler Automobiles NV, a annoncé mercredi le Financial Times.

Les projets annoncent un retour aux stratégies soutenues par l’ancien président de Nissan, Carlos Ghosn, qui avait évoqué la fusion de Renault avec Fiat Chrysler il y a deux ou trois ans, a déclaré FT, citant des sources proches du dossier, ajoutant que le gouvernement français s’opposait à cette proposition à l’époque.

À la fin de l’année dernière, Ghosn avait été évincé de la présidence de Nissan et arrêté à Tokyo pour inconduite financière et accusation de sous-déclaration de son salaire. Ghosn a déclaré que les accusations étaient «sans fondement».

La récente formation d’un nouveau conseil d’alliance dirigé par le président de Renault, Jean-Dominique Senard, a permis de renforcer la confiance des deux parties quant à la possibilité de concrétiser les projets de fusion, selon FT.

Fiat Chrysler cherche également un partenariat ou une fusion et la société est en pourparlers avec ses concurrents pour un accord, a rapporté FT.

Fiat n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Reuters. Un porte-parole de Renault a refusé de commenter. Nissan a déclaré ne pas avoir à commenter sur les rumeurs.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Daily Times

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :