A la Une

L’arme nucléaire serait-elle désormais à usage conventionnel ? – Les Etats-Unis d’Amérique disent qu’ils n’excluent pas la première frappe nucléaire, car les alliés ne lui feraient pas confiance autrement

FICHIER PHOTO: Bombardiers B-1B capables de porter des armes nucléaires © Reuters / US Air Force / Staff Sgt. Steve Thurow

Face aux atermoiements imprévisibles de Washington, la Corée du Nord a-t-elle bien fait d’abandonner l’arme nucléaire?

Un responsable du Pentagone a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique conserveraient le droit de mener une attaque nucléaire en réponse à une attaque conventionnelle. Une politique de non-utilisation en premier saperait la conviction des alliés des Etats-unis d’Amérique qu’ils sont protégés, a-t-il déclaré.

Washington n’a pas l’intention de renverser sa politique « sans premier recours » d’armes nucléaires, ce qui signifie qu’il peut bombarder ses adversaires avec des armes nucléaires dans des « circonstances extrêmes », a déclaré le sous-secrétaire adjoint à la Défense, David Trachtenberg, dans ses remarques préparées à l’audience de la commission du service militaire du Sénat tenue jeudi.

Trachtenberg a affirmé que si les États-Unis d’Amérique changeaient leur point de vue sur la question, qu’il qualifiait d’« ambiguïté constructive », « cela minerait la dissuasion étendue des États-Unis d’Amérique et porterait atteinte à la santé de nos alliances, car cela remettrait en question l’assurance que les États-Unis d’Amérique viendraient à la défense des alliés dans des circonstances extrêmes ». Cette incertitude pourrait inciter ces pays à s’armer d’armes nucléaires, a-t-il déclaré.

LIRE PLUS

Un laboratoire du Pentagone montre que le test nucléaire B61 a chuté dans un mouvement ralenti trop dramatique (VIDEO)

Le rapport fictif sur la position nucléaire (NPR) commandé par le président Donald Trump en 2018 énumère toute une série de circonstances dans lesquelles les États-Unis d’Amérique pourraient envisager de frapper en premier, telles que des attaques stratégiques importantes contre les États-Unis d’Amérique, leurs infrastructures civiles alliées ou partenaires, leurs forces, leur commandement et leur contrôle, ainsi que des capacités d’alerte et d’évaluation des armes classiques.

Cette clause représente un changement majeur par rapport à la doctrine nucléaire antérieure des Etats-Unis d’Amérique et a suscité de vives critiques de la part de Moscou, qui a accusé Washington de baisser le seuil nucléaire et d’exacerber la course aux armements nucléaires. En plus de menacer l’annihilation nucléaire, la revue ouvre la voie à la mise à niveau et à l’extension du vaste arsenal nucléaire des Etats-Unis d’Amérique. L’installation nucléaire envisage de développer de nouveaux types d’ogives à faible rendement pouvant être placées sur des missiles balistiques lancés par des sous-marins et des missiles de croisière lancés en mer.

LIRE PLUS: Moins de retombées, plus de danger: l’ogive «à faible rendement» des Etats-Unis d’Amérique rapproche Doomsday Clock de minuit

La « mini-arme nucléaire » produite par l’usine Pantex au Texas dispose d’un pouvoir explosif relativement faible, d’environ cinq kilotonnes de TNT, afin de rendre la force de dissuasion des Etats-Unis d’Amérique plus « flexible ». Selon certains experts, il pourrait être lancé depuis le bombardier lourd B-21 Raider, en cours de développement, ce qui rendrait plus probable un raid nucléaire préventif.

LIRE AUSSI: Les sénateurs proposent un changement de doctrine afin que la Russie puisse répondre par une attaque nucléaire à toute «frappe stratégique»

La Russie et son programme de modernisation de l’armement ont été mis en exergue dans l’étude comme l’une des raisons de l’accroissement important de la triade nucléaire des Etats-Unis d’Amérique. Mais contrairement à la doctrine des Etats-Unis d’Amérique, la doctrine militaire russe ne permet l’utilisation des armes nucléaires que si elle est attaquée avec des armes de destruction massive ou lorsque la souveraineté de la Russie est en jeu.

[Ceci serait une erreur fatale à la Russie, car avec la nouvelle doctrine, celui qui anticipe et attaque en premier intensément et massivement avec des armes nucléaires a toutes les chances de paralyser et anéantir l’adversaire avec l’effet de surprise : cette doctrine russe ne devrait pas être un dogme et doit donc évoluer pour faire face aux nouvelles avancées doctrinales des ennemis potentielsMIRASTNEWS].

LIRE AUSSI

Les armes nucléaires des Etats-Unis d’Amérique en Europe et le seuil de frappe bas sont des violations directes du traité de non-prolifération – Moscou

Tout en renforçant sa propre dissuasion nucléaire, les États-Unis d’Amérique prévoient de dépenser des milliards de dollars pour moderniser leurs 150 bombes nucléaires B61 disséminées sur leurs quatre alliés européens: l’Allemagne, la Belgique, l’Italie et les Pays-Bas – ainsi que la Turquie.

[Si l’arme nucléaire a désormais les mêmes attributs que les armes conventionnelles, l’ensemble des dispositions en matière nucléaire doit évoluer. C’est pourquoi la Russie ou d’autres puissances menacées ne peuvent pas concentrer leur armement nucléaire uniquement sur leur territoire continental, des alliés seraient alors nécessaires pour compléter la panoplie de l’aspect maritime de projection de la force MIRASTNEWS].

La Russie a à plusieurs reprises averti Washington que le déploiement de nouvelles bombes violerait le Traité de non-prolifération.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Les navires de la flotte russe escortent les navires de guerre de l’OTAN qui ont pénétré dans la mer Noire

Navires de guerre de l’OTAN en mer Noire, le 16 mars 2015 / AFP

Quelques heures auparavant, des navires de guerre des forces navales de plusieurs pays de l’OTAN avaient pénétré dans la mer Noire après avoir traversé le Bosphore.

Les navires de la flotte russe ont commencé à escorter un groupe de navires des forces navales de plusieurs pays de l’OTAN qui étaient auparavant entrés dans les eaux de la mer Noire après avoir traversé le Bosphore, a rapporté le Centre national de gestion de la défense de Russie. Cela fait partie du ministère de la Défense du pays.

« Les forces et moyens en charge de la flotte de la mer Noire ont commencé à escorter le groupe de navires de l’OTAN, formés de trois frégates lance-missiles guidées des forces navales des Pays-Bas, du Canada et de l’Espagne, qui ont pénétré dans les eaux de la mer Noire », indique une déclaration de l’agence.

En outre, l’entité a spécifié que les actions des navires sont supervisées par le navire de patrouille Vasili Bíkov et le navire de reconnaissance avancée Ivan Jurs de la marine russe.

Le groupe naval de l’OTAN comprend le vaisseau amiral – le destroyer néerlandais Evertsen -, la frégate canadienne Toronto et l’espagnol Santa Maria, et est accompagné de la frégate de la marine turque Yildirim.

Le tweet du commandant du deuxième groupe naval permanent de l’OTAN, Boudewijn Boots, retweeté sur le compte-rendu officiel du commandement naval de l’Alliance, indique que les navires participeront aux exercices du bouclier maritime aux côtés des partenaires ukrainiens et géorgiens.

Ce n’est pas la première fois que des navires de l’OTAN naviguent dans la mer Noire au cours des derniers mois. En février, le destroyer USS Donald Cook des Etats-Unis d’Amérique est entré dans ses eaux et, après un séjour de deux semaines, s’est rendu en Méditerranée et a eu une rencontre rapprochée avec la frégate russe Admiral Essen au Bosphore.

Auparavant, la Russie avait condamné le niveau de tension sans précédent observé à ses frontières, signalant à l’OTAN d’étendre ses activités militaires dans les régions de la Baltique et de la mer Noire. « L’activité militaire de l’OTAN près des frontières de la Russie a atteint un niveau sans précédent depuis l’époque de la guerre froide », a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Comment on L’arme nucléaire serait-elle désormais à usage conventionnel ? – Les Etats-Unis d’Amérique disent qu’ils n’excluent pas la première frappe nucléaire, car les alliés ne lui feraient pas confiance autrement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :