A la Une

La femme de Ghosn quitte le Japon sans parler aux procureurs

L’ancien président de Nissan Motor, Carlos Ghosn, accompagné de son épouse Carole Ghosn, arrive à son domicile à Tokyo le 8 mars. © Reuters

L’épouse de l’ancien patron de Nissan a utilisé son deuxième passeport et s’est sentie « en danger »

PARIS – L’épouse de l’ancien président de Nissan Motor, Carlos Ghosn, a quitté le Japon pour la France sans donner suite à la demande des procureurs de répondre volontairement aux questions, craignant qu’elle ne soit arrêtée.

Carole Ghosn « se sentait en danger », selon une interview publiée dimanche par le journal français Le Journal du Dimanche.

Carole Ghosn, qui est arrivée à Paris, a déclaré que les autorités japonaises avaient confisqué son passeport libanais mais qu’elle possédait toujours son passeport des Etats-Unis d’Amérique. Elle a indiqué que l’ambassadeur de France au Japon, Laurent Pic, l’avait accompagnée à l’aéroport du Japon vendredi soir.

Elle a déclaré que le président français Emmanuel Macron avait promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour lui venir en aide, en réponse à son appel à l’intervention du président. Elle souhaite que son mari bénéficie d’un procès équitable, a déclaré Carole Ghosn.

Selon son épouse, Carlos Ghosn souhaitait devenir professeur pour aider les jeunes après avoir dirigé l’Alliance entre Nissan, Renault et Mitsubishi Motors.

L’ancien chef de l’alliance a été arrêté pour la quatrième fois jeudi, cette fois sur de nouvelles accusations alléguant une utilisation abusive de l’argent des entreprises. Il avait auparavant été accusé d’inconduite financière impliquant la sous-déclaration de son indemnisation, ainsi que d’abus de confiance aggravé lié à ses pertes commerciales personnelles.

La dernière arrestation de Carlos Ghosn intervient alors que Nissan entreprend de remanier une structure d’entreprise dans laquelle l’ancien président détenait un pouvoir pratiquement incontrôlé.

Nissan a l’intention d’organiser une réunion extraordinaire des actionnaires à Tokyo lundi. Les actionnaires voteront sur les propositions visant à priver Carlos Ghosn du titre d’administrateur et à élire le président de Renault, Jean-Dominique Senard, au conseil d’administration de Nissan. Ghosn a été démis de ses fonctions de président du constructeur japonais en novembre.

Une proposition de réforme de la structure de gouvernance de Nissan devrait être discutée lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires prévue en juin. Le constructeur automobile a pour objectif de s’éloigner d’un système où l’autorité était concentrée sur Carlos Ghosn et de mettre l’alliance à trois voies sur la voie de la croissance.

Le mois dernier, un groupe d’experts a annoncé des recommandations à l’attention de Nissan concernant une séparation claire des fonctions de supervision et de direction. Sur la base de ces recommandations, Nissan proposera probablement la création de comités de nomination, d’audit et de rémunération lors de la réunion de juin.

En janvier, Nissan avait annoncé son intention de nommer Senard au poste d’administrateur. Le constructeur a annoncé le mois dernier qu’il espérait le recevoir en tant que vice-président du conseil d’administration.

« J’espère que [Senard] rejoindra notre conseil d’administration et que nous pourrons discuter des réformes de gouvernance », a déclaré le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa.

TOGO SHIRAISHI

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Nikkei ASIAN REVIEW

Une firme écran liée à Ghosn probablement préparée pour une mauvaise utilisation des fonds

Tokyo, 7 avril – Une société écran libanaise liée à l’ancien président de Nissan Motor Co. <7201>, Carlos Ghosn, pourrait avoir été créée pour détourner des fonds de Nissan, ont indiqué dimanche des sources informées.

La société, Good Faith Investments, est au centre de nouvelles allégations contre Ghosn. Soupçonné d’avoir causé des dommages à Nissan entre 2015 et 2018, il a été arrêté à nouveau la semaine dernière pour le transfert de 5 millions de dollars en argent à la société écran.

Les enquêtes menées par le bureau du procureur du district de Tokyo ont révélé que Good Faith Investments, dont le propriétaire effectif semble être Ghosn, a été créée par des fondateurs, dont un avocat, en 2015, selon la même source.

Les transferts de fonds à Good Faith Investments ont débuté au plus tôt en décembre 2015.

Nissan Middle East FZE, une filiale du constructeur japonais, a envoyé de l’argent au concessionnaire omanais Suhail Bahwan Automobiles LLC.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Jiji Press

L’ancien patron de Nissan, Ghosn, a nommé des personnes derrière ses problèmes juridiques – épouse

L’ancien président de Nissan Motor, Carlos Ghosn, assis dans une voiture alors qu’il sortait du bureau de son avocat, après avoir été libéré sous caution du Tokyo Detention House, à Tokyo, au Japon, le 6 mars 2019.

L’ancien patron de Nissan, Carlos Ghosn, a enregistré un message dans lequel il nomme les personnes qui, selon lui, sont à blâmer pour ses problèmes juridiques au Japon, a déclaré son épouse dans une interview dimanche.

Ghosn a été arrêté de nouveau la semaine dernière au Japon pour de nouvelles accusations d’inconduite financière qui le garderaient en détention jusqu’au 14 avril au moins.

L’épouse de Ghosn, Carole, a déclaré au journal français Journal du Dimanche qu’il avait enregistré une interview vidéo en anglais avant sa détention.

« Il nomme les personnes responsables de ce qui lui est arrivé. Les avocats l’ont. Il sera publié bientôt », a-t-elle déclaré au journal.

Carole Ghosn s’est rendue à Paris par avion pour faire pression sur le gouvernement français afin qu’il fasse davantage pour son mari dont les 108 jours d’emprisonnement au Japon du 19 novembre au 6 mars lui avaient laissé une « personne différente », a-t-elle déclaré au Financial Times dans un entretien séparé.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré samedi qu’il avait soulevé l’affaire lors de discussions avec son homologue japonais, Taro Kono, en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du Groupe des Sept (G7) dans la ville française de Dinard.

Le Drian a déclaré qu’il lui avait « rappelé notre attachement à la présomption d’innocence et aux pleins droits de la protection consulaire ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RFI

En muselant Ghosn la justice japonaise prêche-t-elle le faux pour tenter d’arracher des preuves ?

Les juges japonais ont demandé d’interroger la femme de Ghosn

Les procureurs à Tokyo ont demandé aux juges d’interroger l’épouse de Carlos Ghosn au sujet de fonds prétendument détournés par l’ancien président de Nissan Motor, a annoncé dimanche le radiodiffuseur public japonais NHK.

Les procureurs ont à nouveau arrêté Ghosn jeudi, soupçonné d’avoir tenté de s’enrichir aux dépens de Nissan, selon un autre tournant dramatique qui, selon ses avocats, était une tentative de le museler.

Selon la NHK, les procureurs soupçonnent Ghosn d’avoir siphonné une partie des paiements par l’intermédiaire d’une société où son épouse, Carole, est chargée de l’achat d’un yacht et d’un bateau.

Les procureurs lui ont demandé de les rencontrer pour un interrogatoire volontaire en tant que témoin non assermenté, mais cette demande leur a été refusée, ce qui les a incités à demander aux juges de l’interroger en leur nom avant d’ouvrir la première audience sur les allégations, a déclaré le télédiffuseur.

VOIR AUSSI: Un tribunal japonais prolonge la détention de Ghosn jusqu’au 14 avril

Une telle demande donne aux juges le pouvoir d’interroger obligatoirement les témoins qui refusent de témoigner, selon NHK.

Les procureurs n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter le rapport de la NHK. REUTERS

Traduction et Titre 1 : MIRASTNEWS

Source : THE BUSINESS TIMES

La justice des otages fait peur : La femme de Ghosn refuse les interrogatoires des procureurs et quitte le Japon

10666062-6778839-image-a-2_1551902353674

(L’ancien patron de Nissan, Carlos Ghosn, est photographié avec sa femme Carole lors de la 70ème édition du Festival de Cannes au Palais des Festivals le 26 mai 2017 à Cannes, en France.) [Getty / Kyodo]

L’épouse de l’ancien président de Nissan Motor Co., Carlos Ghosn, a quitté le Japon après avoir rejeté la demande des procureurs de Tokyo de l’interroger au sujet d’allégations selon lesquelles son mari aurait dépensé l’argent du constructeur pour son usage personnel, ont annoncé dimanche des sources proches du dossier.

Les procureurs soupçonnent une partie des paiements d’encouragement du fabricant à un distributeur omanais d’avoir été versée à sa société, qui aurait en partie utilisé l’argent pour financer l’achat d’un yacht de luxe destiné principalement à la famille de Ghosn.

Après que l’épouse, Carole, ait refusé d’être interrogée volontairement, les procureurs ont demandé à un tribunal de l’interroger en tant que témoin sur la base du code de procédure pénale du Japon.

Mais comme elle est partie en France, il n’est pas sûr qu’elle comparaisse devant un tribunal japonais, ont indiqué les sources.

Elle a déclaré dans une interview accordée au Journal du Dimanche qu’elle avait quitté le Japon parce qu’elle craignait pour sa sécurité, a rapporté dimanche le journal français.

Les procureurs ont confisqué jeudi son passeport, son ordinateur personnel et son téléphone portable libanais lorsqu’ils ont procédé à une nouvelle arrestation de Ghosn, qui avait été libéré sous caution, en lien avec l’utilisation abusive des fonds de Nissan versés à la société omanaise.

Mais elle a quitté le Japon vendredi soir avec son passeport des Etats-Unis d’Amérique et est arrivée à Paris samedi matin, ont indiqué les sources.

Traduction et Titre 1 : MIRASTNEWS

Source : KYODO NEWS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :