A la Une

L’Amérique est-elle en train de perdre son emprise sur l’économie mondiale? 5 grandes défaites pour les intérêts financiers des Etats-Unis d’Amérique à l’étranger

©  REUTERS/Kevin Lamarque

Donald Trump a promis à sa présidence de ne pas abuser des Etats-Unis d’Amérique en tant que « tirelire » du monde – mais toutes les puissances étrangères ne semblent pas être intimidées par son style politique de politique économique extérieure.

Les États-Unis d’Amérique restent le deuxième exportateur mondial après la Chine, mais ces cinq cas montrent qu’ils ne peuvent pas toujours se débrouiller seuls, même parmi leurs alliés. Est-ce une conséquence de l’abrasion personnelle de Trump, une période d’ajustement douloureux avant le réveil géant, ou peut-être un signe avant-coureur que le reste du monde n’a plus autant besoin de l’Amérique qu’avant?

Pas d’alternative des Etats-Unis d’Amérique à Huawei

Une ligne de production Huawei. © REUTERS / TYRONE SIU

Washington a tenté de dissuader les autres pays occidentaux d’empêcher un géant chinois des télécommunications de fournir du matériel de réseau 5G, affirmant que Pékin pourrait capturer «à sa guise» toutes les données transférées via les appareils Huawei. Mais l’Allemagne et le Royaume-Uni ont refusé d’interdire à Huawei de participer aux appels d’offres. Berlin a publiquement réprimandé Washington en déclarant qu’elle appliquait ses « normes de sécurité ».

LIRE AUSSI

Merkel à propos de Huawei: l’Allemagne n’exclura pas les fournisseurs de services 5G simplement parce qu’ils viennent de Chine

L’impact sera énorme: le réseau ultrarapide alimentera non seulement les téléphones et les ordinateurs, mais aussi n’importe quel équipement électronique sophistiqué de votre maison pour les années à venir.

Washington a-t-il échoué parce que les arguments avancés par ses responsables semblaient reposer entièrement sur des hypothèses dénuées de tout fondement, à savoir suivre d’autres menaces rouges de différentes nuances? Ou était-ce parce que les États-Unis d’Amérique ne disposent pas de leur propre fournisseur 5G pour faire face à la puissance de Huawei, dont les pays du monde entier sont de plus en plus dépendants?

Bruxelles ouvre la voie aux géants de la technologie

La commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, décroche Amazon lors d’une présentation à Bruxelles. © REUTERS / FRANCOIS LENOIR

L’UE a mené une croisade vaine visant à démembrer Microsoft dans les années 1990, les législateurs européens ont attaqué les géants de la technologie des Etats-Unis d’Amérique, tant à Bruxelles que par l’intermédiaire de gouvernements nationaux, est d’une toute autre ampleur.

En essayant de réglementer la surveillance du contenu de Facebook et Twitter, en passant par les pratiques fiscales d’Amazon, en reprochant à Google d’avoir abusé de sa position dominante et en infligeant une amende record de 5 milliards de dollars, l’Union européenne s’est établie pendant des années devant les tribunaux contre les équipes juridiques des géants des Etats-Unis d’Amérique.

LIRE PLUS

Pompeo exhorte la France à ne pas taxer les entreprises technologiques des Etats-Unis d’Amérique alors que la concurrence avec la Chine se réchauffe

Ironiquement, avec leur chasse aux trolls russes et leurs fausses informations, les États-Unis d’Amérique ont fait plus que tout autre pays pour ternir l’image de leurs propres entreprises, ce qui signifie que presque toute mesure à leur encontre, aussi punitive soit-elle, ne rencontrera aucune résistance de la part du public.

Uber pas (toujours) le bienvenu

Une manifestation anti-Uber au Chili. © REUTERS / Ludovic Marin / Piscine

Si la bataille contre l’UE est une grande campagne stratégique, les difficultés rencontrées par les sociétés des états-uniennes de partage de pairs telles qu’Uber et Airbnb s’apparentent davantage à une bataille ville par rue et, pour chaque nouveau marché qu’elles ont craqué, un lucratif unique efface leurs affaires sur le coup d’un seul vote ou un édit.

LIRE AUSSI

Les chauffeurs de taxi de Madrid bloquent le centre-ville alors qu’ils intensifient la manifestation anti-Uber (VIDEO)

Uber est actuellement exclu de marchés aussi divers que la Chine, la Turquie et une grande partie de l’Union européenne, tandis que de nouvelles réglementations du travail ailleurs pourraient réduire son avantage par rapport aux fournisseurs de taxis traditionnels. Dans le même temps, Airbnb lutte contre le refoulement dans de nombreuses destinations parmi les plus prisées au monde, notamment Paris, Barcelone, Los Angeles et le Japon.

Pire encore, au lieu d’être considérées comme des innovations facilitant la vie – ce qu’elles font souvent pour le consommateur final -, ces perturbateurs licorne sont de plus en plus traités comme des parasites injurieux et abusifs des employés.

Nord Stream 2 se lance

Donald Trump n’a pas réussi à convaincre Angela Merkel de Nord Stream-2 © REUTERS / Ludovic Marin / Pool

Les États-Unis d’Amérique misent sur le fait que le gaz naturel liquéfié (GNL) deviendra le premier carburant mondial avant la fin de la prochaine décennie. Mais pour se hisser au sommet du nouveau secteur des exportations, qui nécessite de lourds investissements en infrastructure pour un produit dont les prix ne sont pas toujours compétitifs, les États-Unis d’Amérique ont dû utiliser toutes leurs prouesses économiques et de lobbying.

Ainsi, Donald Trump – appuyé par une législation draconienne du Sénat – a insisté à plusieurs reprises sur le fait que l’Allemagne devait abandonner son projet Nord Stream 2 avec la Russie. Il ne craignait pas seulement l’emprise du Kremlin sur Berlin, mais soutenait les exportateurs de GNL des Etats-Unis d’Amérique. L’Allemagne a tenu bon, préférant dissocier le chauffage des maisons de la politique et des intérêts des Etats-Unis d’Amérique.

LIRE PLUS

Plein flux à venir: RT jette un coup d’œil sur les progrès de la construction du gazoduc russe Nord Stream 2

Et maintenant, un tarif de 10% imposé par la Chine – qui est un thème récurrent ici – a également entraîné le report de la construction d’au moins une installation majeure aux États-Unis d’Amérique. Washington soutiendra qu’il s’agit d’un problème sur le chemin d’une domination imparable d’une industrie en plein essor, mais la route à suivre pour les intérêts des Etats-Unis d’Amérique sera semée d’obstacles inattendus, dont beaucoup se sont infligés par eux-mêmes, d’autres inévitables.

S-400 v F-35

F-35 – ne vient plus en Turquie. © REUTERS / Axel Schmidt

Les États-Unis d’Amérique, premier exportateur mondial d’armes, peuvent depuis longtemps compter sur leurs approvisionnements pour alimenter leurs alliés militaires en tant que source de revenus fiable. C’est la raison pour laquelle la suspension par les Etats-Unis d’Amérique de ses fournitures de F-35 en Turquie – en signe de protestation contre l’achat du système de défense antimissile russe S-400 – suscite des inquiétudes qui dépassent le cadre monétaire.

Si davantage d’alliés – en particulier des pays non membres de l’OTAN comme l’Arabie saoudite – abandonnent leur loyauté absolue aux armes états-uniennes et recherchent des options offrant un meilleur rapport qualité-prix, le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pourrait ainsi dépenser encore plus pour soutenir ses succès, sauf des géants complaisants comme Lockheed Martin et Boeing (qui ont récemment eu d’autres problèmes à eux).

LIRE AUSSI

L’offre patriotique de Washington ne nous était pas favorable, nous nous en tenons aux S-400 de Moscou – Erdogan

Plus inquiétant encore, même si les pays de l’OTAN continuent à prendre du retard dans leurs dépenses défensives, les pays où les budgets de la défense montent en flèche, la Chine, l’Inde et la Russie ne dépendent pas des approvisionnements des Etats-Unis d’Amérique ou s’y opposent activement. Alors qu’il y a 25 ans, il semblait que toutes les grandes économies rejoindraient finalement l’ordre mondial états-unien, il semble maintenant que l’autre hémisphère se fraye un chemin.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. L’Amérique est-elle en train de perdre son emprise sur l’économie mondiale? 5 grandes déf aites pour les intérêts financiers des Etats-Unis d’Amérique à l’étranger | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :