A la Une

Les systèmes de missiles anti-aériens russes S-500 entrent dans la dernière ligne droite

© Sputnik / Alexey Kudenko

Le développement des nouveaux systèmes de missiles anti-aériens russes S-500 est sur le point d’être achevé, a annoncé au lieutenant-général Yuri Grejov, commandant des troupes de défense anti-aérienne et antimissile, au journal Krasnaya Zvezda.

« Dans un avenir proche, le système de missile antiaérien S-350 Vitiaz devrait entrer en service, et le développement du système de défense antiaérienne S-500 et d’une série de radars prometteurs est sur le point d’être achevé », a annoncé le commandant adjoint des forces aérospatiales russes.

Le colonel à la retraite Viktor Baranets, analyste militaire du journal Komsomolskaïa Pravda, a confirmé dans des déclarations à Sputnik que le développement du système S-500 « entre dans la dernière ligne droite » et que la Russie l’aura entièrement prêt.

« Les S-500 sont une arme défensive, elle ne se soumet à aucune sanction. Je pense que si elle montre toute sa splendeur, elle aura un très bon avenir », a-t-il déclaré.

Toutefois, selon l’expert, cela ne veut pas dire que la Russie l’a immédiatement mise en vente à l’étranger. Actuellement, le complexe militaire russe se concentre sur la production du S-400 car il existe de nombreuses commandes de différents pays pour ces systèmes. Et Vitiaz est également presque prêt, un système unique qui combine les capacités des supports de missiles de courte et moyenne portée.

« Je pense que, pour ne pas endommager les exportations des S-400, la Russie ne vendra pas les S-500 sur le marché international avant un certain temps, jusqu’à ce que l’armée russe elle-même soit équipée de ces systèmes, le cas échéant ».

L’analyste a souligné quatre régions stratégiques de la Russie susceptibles d’être les premières à recevoir les nouveaux systèmes de défense anti-aérienne et antimissile:

L’Occident est déterminé à développer une arme similaire qui dépasse les systèmes de défense antiaériens russes, observe Baranets, mais ses tentatives n’ont pas encore abouti.

« Malgré un financement important, les Américains n’ont toujours pas réussi à faire en sorte que le Patriot, principal concurrent des S-300, surpasse le système russe en raison de ses caractéristiques tactiques et techniques. Entre-temps, la Russie continue de progresser, même la dernière modification apportée au Patriot est nettement inférieur aux S-300 russes, sans oublier le seul système anti-aérien S-350 Vitiaz, qui se prépare déjà à être mis en service, son apparence rend ce retard encore plus important. »

« En ce qui concerne les systèmes anti-aériens, la Russie occupe et continue d’occuper la première place dans le monde, et le meilleur argument pour confirmer mes propos est qu’un grand nombre de pays faisant la queue pour acheter non seulement le S-400, mais également le S-300 ».

L’expert a assuré que le Vitiaz bénéficiera également d’une forte demande sur le marché international, en particulier parmi les pays arabes.

Vous pouvez également être intéressé par: Fabriqué en Russie: les pays qui ont opté pour les armes russes en 2018

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :