A la Une

La Russie aide le Venezuela à enquêter sur des attaques contre des installations énergétiques

© AFP 2019 / Yuri Cortez

MOSCOU – La Russie fournit l’aide nécessaire au Venezuela pour enquêter sur les attaques contre son secteur de l’énergie, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Oleg Siromolotov à Sputnik.

Le diplomate a rappelé que « le secteur de l’énergie au Venezuela a subi le 7 mars une attaque de l’étranger, selon les données du gouvernement légitime dirigé par le président Nicolas Maduro et des informations provenant d’autres sources fiables ».

« Nous avons essayé d’exercer une influence intégrale à distance sur les systèmes de contrôle des principales stations de distribution d’électricité dont les équipements avaient été fabriqués dans l’un des pays occidentaux », a déclaré Siromolotov.

Le vice-chancelier a ajouté que la Russie « offre aux amis vénézuéliens toute l’aide nécessaire pour répondre aux demandes du gouvernement légitime ».

En outre, il a ajouté que les auteurs des attaques contre les installations énergétiques au Venezuela connaissaient bien leurs vulnérabilités.

« Bien sûr, les auteurs intellectuels de l’attaque connaissaient bien les algorithmes opérationnels et les vulnérabilités de l’équipement et des systèmes correspondants », a déclaré Siromolotov.

Le diplomate russe a ajouté qu’« eux-mêmes et les auteurs de ce sabotage sont responsables de la mort de personnes dans des hôpitaux laissés sans lumière ».

LIRE PLUS: Économistes: l’utilisation du dollar au Venezuela s’intensifie en raison des pannes d’électricité

Pour le vice-chancelier russe, on a tenté de perturber à distance le contrôle des principales stations de distribution d’électricité au Venezuela, en tirant parti du fait que l’équipement était de fabrication occidentale.

En mars, il y a eu deux coupures de courant sur tout le territoire vénézuélien.

La première s’est produite le 7 et était, selon le gouvernement, le produit d’une attaque cybernétique et d’un pouls électromagnétique.

La deuxième, survenue le 25, était le résultat, selon Maduro, d’un incendie provoqué par des tirs sur les transformateurs de production d’énergie de la centrale hydroélectrique de Simon Bolívar, qui alimente 80% du pays et est situé dans le réservoir de Guri, à Bolívar (sud).

La récupération partielle du service électrique a été réalisée le 28, mais le président a assuré qu’entre le 29 et le 30 mars, de nouvelles attaques informatiques ont été enregistrées, laissant à nouveau le pays sans lumière.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Les « Hachd » vénézuéliens, «colectivos», rejoignent l’armée vénézuélienne!

Militaires vénézuéliens (Archives)

Face aux complots des États-Unis, le Venezuela profite aussi bien des soutiens de ses voisins anti-impérialistes, tels Cuba et la Bolivie que de l’expérience des Syriens faisant partie de l’axe de la Résistance. Le président élu Nicolas Maduro n’est pas, certes seul dans ce combat ; il bénéficie du soutien de l’armée qui sera, d’ailleurs, de plus en plus renforcée, avec de nouveaux effectifs qu’elle compterait désormais dans ses rangs : les «colectivos», forces auxiliaires bolivariennes.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a décidé d’accorder un statut aux forces auxiliaires créées par l’ex-président Hugo Chavez. En effet, il veut modifier la législation pour accorder un statut officiel à ces forces auxiliaires qui feront désormais parties de l’armée régulière du pays.

Les «colectivos», forces auxiliaires bolivariennes du Venezuela, seront intégrées aux Forces armées vénézuéliennes, a annoncé, le dimanche 14 avril le président Nicolas Maduro dont l’allocution a été diffusée sur Twitter.

Ainsi, les forces, créées par Hugo Chavez en 2008, et qui se chiffrent à 2,1 millions de personnes, compteraient 3 millions de volontaires d’ici la fin 2019 et opéreraient sur l’ensemble du territoire du Venezuela.

Tout porte à croire que le Venezuela optera pour les mêmes stratégies que la Syrie a mises en œuvre pour contrer les complots d’un gouvernement US qui s’emploie à se servir des pro-Guaido pour renverser le président élu Nicolas Maduro, tout comme ce qu’il a fait en Syrie, en recourant à la stratégie de cheval de Troie, engageant les groupes armés, les terroristes, la question kurde, etc.

Cette stratégie est, d’ailleurs, bien connue des Syriens, des Iraniens et des Russes, et le gouvernement du président élu vénézuélien Nicolas Maduro profite de leur expérience pour ne pas tomber dans le piège.

Il y a peu, lors d’une visite à Damas, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza a salué le fait que le peuple syrien était prêt à mettre à la disposition du Venezuela tout ce dont a besoin ce pays pour préserver sa souveraineté, son indépendance et son autodétermination.

Or, l’armée vénézuélienne étudie les nouvelles formes de combat, lesquelles ont été apportées par les combattants de la Résistance en Syrie. Des délégations militaires vénézuéliennes doivent aller en Syrie constater par elles-mêmes comment les choses se sont passées. Il s’agit d’une tactique de guerre de la 4e génération parfaitement visible dans des villes comme Damas où la majeure partie de la ville est intacte comme si rien ne s’était passé, mais plusieurs quartiers sont totalement dévastés. Cela suppose des techniques de combat particulières. La guerre au Venezuela ne laissera donc pas l’axe de la Résistance indifférent, loin s’en faut, ce dernier s’y appliquera si l’État vénézuélien le lui demande.

À lire: Venezuela attaqué: la Résistance interviendra?

Ainsi, s’explique la décision de la République islamique d’Iran de venir en aide au Venezuela.

Il y moins d’une semaine, l’Iran a annoncé le lancement de sa première ligne aérienne Téhéran-Caracas, et cela peu de temps après que la Russie a décidé d’envoyer ses troupes au Venezuela, démarche suivie, également, par la Chine.

Le déploiement militaire des alliés de l’État vénézuélien porte un message ferme et clair à la Maison-Blanche qui en est désormais à menacer outre le Venezuela, ses alliés russe, iranien et chinois: Moscou, Pékin et Téhéran ne laisseront pas l’État vénézuélien seul face aux machinations de Washington.

Press TV Français @PresstvFr

: les « réseaux du prêts à faire face aux agressions « ?http://ptv.io/2inY 

L’initiative iranienne d’aider le Venezuela n’était certainement pas du goût des impérialistes : le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a récemment accusé l’Iran d’ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne Seyyed Abbas Moussavi a qualifié de ridicules les allégations de Pompeo : « Les États-Unis veulent, comme au XIXème siècle, transformer l’Amérique Latine en leur arrière-cour, ignorant le fait que les nations du monde et de cette région étaient désormais éveillées et qu’elles ne laissaient plus que l’histoire se répète.

« Alors que les spécialistes iraniens cherchent à contribuer, à la demande du gouvernement vénézuélien, à l’amélioration du système de l’électricité et de l’eau de ce pays, les États-Unis ont pillé les 30 milliards de dollars de réserves en devise du Venezuela ; la nation vénézuélienne fait l’objet du terrorisme économique américain et c’est cela, justement, l’ingérence dans les affaires internes du Venezuela », a dit le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Samedi 13 avril, le secrétaire d’État US a parlé « d’actes de sabotage iranien en Amérique Latine » auxquels « feraient face les États-Unis ».

Les menaces guerrières de Pompeo interviennent presque une semaine après la riposte iranienne au « blacklistage » du CGRI, une décision à haut risque pour les forces américaines en Asie de l’Ouest.

LIRE PLUS

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :