A la Une

Cameroun: un pied de nez aux conquistadors!

Dans ce numéro de Zoom Afrique :

L’actualité en Afrique :

Angola : la 4ème licence de téléphonie attribuée à l’Angolais Telsar

Le Gabon et la Chine célèbrent 45 années d’engagement commun !

Les Émirats arabes unis ont définitivement perdu la partie à Djibouti :

En effet, le Fonds de réserve général de l’État omanais (SGRF) a signé un mémorandum d’accord avec l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti, en présence d’Ismail Omar Guelleh, président de Djibouti.

Les analyses de la rédaction :

Mali :Qui tuent les soldats maliens? 

Un commando armé a attaqué dimanche matin une base de l’armée malienne, tuant au moins douze soldats avant d’incendier les installations, rapporte RFI  citant un élu local. L’attaque, qui n’a évidemment pas été revendiquée, visait effectivement  une base militaire du district de Guiré, dans le centre-ouest du Mali, à une centaine de kilomètres de la frontière mauritanienne. 11 soldats maliens ont été tués, soldats qui comme dans d’autres pays du Sahel et on pense au Niger et au Burkina ou encore au Tchad, perdent quotidiennement leur vie dans des violences exogènes pour ne pas dire exportées de l’extérieur. Ces 11 soldats qui viennent ainsi de perdre leur vie au détriment de l’armée nationale malienne, ont été visés dans l’une des régions les plus militarisées du pays et placées directement sous la supervision de la force Barkhane. La ville où ces mêmes puissances souhaitent faire place nette ne serait-ce que pour des projets ultérieurs. Il est important de noter en effet que la région de Koulikoro abrite le centre de formation de la mission européenne EUTM Mali, situé à une cinquantaine de kilomètres de Bamako. C’est là aussi que les forces d’occupation européennes disent assurer  les formations de l’armée malienne, formation qui  fait de ces soldats d’espèce de boucliers humains à encaisser le coup au profit des « blancs »! Koulikoro est  le terminus de la ligne du chemin de fer de Dakar au Niger, un point hautement important dans la nouvelle stratégie de conquête du Sahel que s’est fixé l’axe US/France et qui est obsédé par des chemins de fer et des voies maritimes et autres puisque cela rend plus facile le transfert de troupes et l’extension de la présence militaire occidentale. Koulikoro est en effet un port important qui permet la desserte fluviale par la Compagnie malienne de navigation de Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao, trois villes stratégiques où l’occupation a commencé et s’est installée. La tragédie de Guiré montre toutefois une chose : la puissance d’occupation est dans l’impasse: elle ne peut plus innover. A Bamako, il y a déjà une résistance anti-occupation aux couleurs supra-confessionnelle , supra-ethnique qui fait peur. elle a déjà fait tomber un PM pro-occidental… le coup de Guiré c’est peut être une vengeance.

Cameroun : la réponse du berger à la bergère! 

Il est loin le temps où les occidentaux menaçaient les Africains, et parvenaient à les faire reculer . Le Sénat camerounais a riposté au Parlement européen pour les résolutions qu’il a émises sur la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Une crise créée de toute pièce par les États Unis et la Grande Bretagne dans le stricte objectif de provoquer le démembrement du grand Cameroun. Le Parlement européen avait critiqué jeudi la gestion par le gouvernement de la crise dite anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays et a appelé à une enquête sur les allégations de violation des droits de l’hommes . L’Europarlement avait également exhorté le gouvernement à libérer l’opposant le pro- occidental, Maurice Kamto détenu depuis janvier. le Sénat camerounais n’a pas tardé à réagir : Dans un communiqué, son président, Marcel Niat Njifenji, décrivant les résolutions du Parlement européen comme une « litanie de mensonges sur la situation socio-politique et sécuritaire au Cameroun », affirme que l’État camerounais a toujours apporté des solutions aux problèmes soulevés dans ces régions anglophones. Cuisante réponse à une Europe qui se croit toujours au 19e siècle. Pour le reste, Un total de 31 séparatistes armés dans la partie anglophone du Cameroun ont déposé leurs armes pour se réintégrer dans la société civile, ont confirmé vendredi les autorités locales.

« Nous avons 31 anciens combattants qui ont déjà déposé leurs armes et qui se sont rendus au centre de réintégration. Vingt-cinq garçons et six filles. Nous avons été informés que trois autres sont au bureau d’un général en attendant leur transfert vers le centre, » a déclaré Sixtus Gabsa, directeur régional du Nord-Ouest du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CNDDR), lors d’une réunion d’évaluation à Bamenda, capitale de la région. La crise anglophone semble être derrière l’État camerounais pour le grand malheur des Occidentaux.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :