A la Une

Alors que l’accord entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine approche, Pékin assouplit les règles applicables aux banques et assureurs étrangers, en concession à Washington

Le vice-Premier ministre chinois Liu He montre la voie au secrétaire au Trésor des Etats-Unis d’Amérique, Steven Mnuchin, et au représentant au Commerce des Etats-Unis d’Amérique, Robert Lighthizer, lors de leur réunion à la Diaoyutai State Guesthouse à Beijing, le 1er mai 2019. Photo: AFP
  • La Chine a annoncé mercredi une douzaine de nouvelles mesures pour ouvrir davantage son secteur financier de 44 000 milliards de dollars des Etats-Unis d’Amérique (DEUA) aux banques et assureurs étrangers
  • Les analystes voient dans cette démarche une concession claire aux négociateurs états-uniens et un signe qu’un accord mettant fin à la guerre commerciale est imminent

La Chine a annoncé mercredi une douzaine de nouvelles mesures pour ouvrir davantage son secteur financier de 44 000 milliards de dollars aux banques et assureurs étrangers, dans le but de se conformer à tout accord conclu avec les États-Unis d’Amérique pour mettre fin à la guerre commerciale.

L’annonce a été faite alors qu’une équipe de négociation des Etats-Unis d’Amérique dirigée par le représentant au Commerce des Etats-Unis d’Amérique, Robert Lighthizer, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, tenaient la dernière série de pourparlers à Pékin avec leurs homologues chinois menés par le vice-Premier ministre Liu He.

Alors que les négociations de mercredi ne faisaient pas l’objet de précisions, M. Mnuchin a déclaré aux journalistes à l’issue de la réunion qu’ils étaient «productifs». On espère qu’un accord commercial important sera bientôt conclu.

« Nous espérons que lors des deux prochains rounds en Chine et à Washington, nous pourrons soit recommander au président de conclure un accord, soit recommander que nous ne le fassions pas », a déclaré Mnuchin dans une interview enregistrée sur Fox News lundi matin.

Un piéton passe devant le siège de la Commission de réglementation des banques et des assurances de Chine (CBIRC) à Pékin. Photo: DFIC

La délégation commerciale chinoise doit se rendre à Washington la semaine prochaine pour une nouvelle série de négociations, qui devraient commencer mardi.

Les mesures d’ouverture des marchés financiers annoncées mercredi par la Commission de réglementation du secteur bancaire et des assurances de Chine (CRSBAC ; CBIRC en anglais) semblent constituer une première mise en œuvre de l’accord attendu.

Les plafonds existants pour les investissements des actionnaires individuels étrangers et nationaux dans les banques commerciales locales seront supprimés. Les banques étrangères seront exemptées d’avoir un actif minimum de 20 milliards de dollars d’ici fin 2019 pour pouvoir demander l’ouverture d’une succursale en Chine, selon l’avis de la CBIRC.

Le CBIRC a lié le mouvement d’ouverture du marché aux propres exigences nationales de la Chine plutôt qu’à l’accord commercial. Cela est perçu comme un effort visant à éviter tout lien avec des concessions potentiellement impopulaires aux États-Unis d’Amérique.

La mesure vise à répondre aux «besoins de la Chine en matière d’auto-développement pour son économie et ses finances» et contribuera à «stimuler la vitalité des marchés et à améliorer la gestion et la compétitivité de l’industrie financière», a déclaré Guo Shuqing, chef de la CBIRC et secrétaire du parti à la banque centrale chinoise.

Un homme se promène dans le quartier financier Lujiazui de Pudong à Shanghai, en Chine. Photo: Reuters

Selon des analystes, il s’agit là d’une concession faite clairement par la Chine aux États-Unis d’Amérique pour aider les deux plus grandes économies mondiales à conclure un accord dans les prochaines semaines.

Ding Shuang, économiste en chef pour la Grande Chine de la Standard Chartered Bank, a déclaré que la CBIRC donnait beaucoup plus de détails sur la nouvelle réglementation qu’à son habitude, suggérant que les négociations commerciales auraient pu servir de « catalyseur ».

«Je pense que toutes ces mesures ont été mentionnées dans les négociations commerciales. L’annonce a été faite avant la conclusion d’un accord commercial, ce qui montre la sincérité de la Chine dans les négociations commerciales», a ajouté Ding.

Nick Marro, analyste pour l’Asie auprès de l’Economist Intelligence Unit (EIU), s’est fait l’écho de l’opinion de Ding. Selon lui, ces mesures sont « probablement dues en partie aux pressions exercées par les négociations commerciales », mais représentent également « une volonté réelle de mieux relier la Chine aux marchés financiers mondiaux ».

Au cours des dernières années, le gouvernement chinois a clairement indiqué qu’il souhaitait accélérer la libéralisation de son marché financier et l’ouvrir davantage aux entités étrangères. L’année dernière, le régulateur bancaire a supprimé les limites imposées à la propriété étrangère des prêteurs chinois et des gestionnaires de créances douteuses.

Auparavant, le rythme de l’ouverture avait ralenti, les entreprises étrangères perdant des parts de marché ou ne pouvant plus développer leurs activités en raison des restrictions imposées par le gouvernement.

Des citoyens Chinois marchent sur un chantier de construction du quartier central des affaires de Pékin. Photo: AP

La part des actifs totaux détenus par les banques étrangères en Chine a diminué depuis 2007, tandis que la part des assureurs n’a augmenté que lentement au cours de la même période. En 2007, les banques étrangères représentaient 2,38% du total des actifs bancaires de la Chine et les assureurs étrangers 6,24%.

En 2006, la part des banques étrangères avait diminué pour s’établir à 1,64% des actifs du secteur, tandis que celle des assureurs avait légèrement augmenté pour atteindre 6,36%, selon les données du régulateur bancaire.

La CBIRC a également annoncé l’autorisation des institutions financières étrangères d’investir dans des sociétés d’assurances à participation étrangère en Chine, ce qui a mis fin à la règle voulant que seuls les actionnaires chinois ou les actionnaires majoritaires chinois de coentreprises puissent fonctionner en tant qu’institutions financières, et permettant aux banques étrangères d’effectuer des transactions en devises étrangères en yuan dès leur ouverture sur le continent.

L’exigence selon laquelle les sociétés de courtage d’assurance étrangères sont en activité depuis au moins 30 ans et ont un actif total d’au moins 200 millions DEUA (dollars des Etats-Unis d’Amérique) pour mener des affaires en Chine sera également supprimée.

Amy Yuan Zhuang, analyste en chef de Nordea pour l’Asie, a déclaré qu’une ouverture totale des marchés financiers chinois profiterait à l’économie. Mais elle estime que si le régulateur des banques et des assurances offrirait une certaine flexibilité aux gestionnaires d’actifs, aux banques et aux assureurs étrangers, notamment en supprimant les plafonds d’investissement, le rythme général de la réforme risque d’être prudent.

«L’ouverture [aux acteurs étrangers] signifie qu’il y aura plus de produits [financiers] pour les entreprises et les particuliers. Je suis prudent sur la rapidité avec laquelle nous allons voir cela se produire», a déclaré Zhuang. « Le secteur financier chinois est un outil important [pour le gouvernement chinois] pour stimuler l’économie et gérer les risques financiers. »

«Le régime chinois de contrôle strict des capitaux, ainsi que ses restrictions sur le partage de données et les mandats relatifs à l’acquisition de technologies [nationales], constitueront des difficultés pour les sociétés financières étrangères qui souhaitent pleinement accéder au marché chinois. Bien que ces mesures constituent des avancées positives, elles n’éliminent pas de nombreux autres obstacles auxquels sont confrontées les banques et les assureurs étrangers sur le terrain», a ajouté Marro à l’EIU.

Cet article a été publié dans l’édition imprimée du South China Morning Post: Pékin agit pour ouvrir l’industrie financière et prend 12 mesures pour ouvrir l’industrie financière

Cissy Zhou , Amanda Lee

Traduction: MIRASTNEWS

Source: South China Morning Post

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :