A la Une

L’armée vénézuélienne défait la tentative de coup d’Etat par des soldats «manipulés»

Le ministre de la Défense Vénézuélien, Vladimir Padrino Lopez, a déclaré que les forces de sécurité avaient réussi à faire échec à la tentative de coup d’Etat.

Les activités de renseignement ont permis à l’armée de suivre les soldats rebelles lorsqu’ils entraient dans la grande artère d’Altamira, dans le but de s’emparer de la base militaire de La Carlota dans la capitale Caracas, a déclaré Padrino.

Il a ajouté que l’ampleur de la rébellion était « insignifiante ».

Aux côtés de membres de l’armée de haut rang au sein du bataillon de Caracas, Padrino a déclaré que 80% des troupes rebelles qui s’étaient rendues jusqu’à Altamira « ont été piégées … par des manipulations maladroites » et que la plupart d’entre elles sont déjà revenues à leurs unités.

«Dites au peuple du Venezuela et au monde entier que cette action violente, qui porte atteinte à la paix, à la tranquillité des citoyens, a été vaincue», a déclaré Padrino.

Le ministre a déclaré que le coup d’Etat avait été dirigé depuis Washington « avec l’intention de verser du sang dans les rues de Caracas ».

Le chef de l’opposition et président autoproclamé, Juan Guaido, a annoncé qu’un coup d’État était en cours mardi.

Il a diffusé une vidéo de lui-même accompagné d’un groupe de soldats censés se retourner contre le gouvernement, près de la base de La Carlota.

L’extrême droite soutenue par les Etats-Unis d’Amérique au Venezuela a refusé de reconnaître la victoire de Nicolas Maduro aux élections présidentielles de mai 2017.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a accusé le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique de soutenir la tentative de coup d’Etat.

«Les chefs du coup d’État reconnaissent leur soutien sans scrupules», a déclaré Arreaza.

Arreaza a tenu ces propos après que le conseiller à la Sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique, John Bolton, ait appelé les chefs militaires vénézuéliens et d’autres responsables clés à soutenir Guaido. Mardi matin, Guaido s’est présenté avec des militaires devant la base militaire aérienne de La Carlota, à l’est de la capitale Caracas.

Maduro a appelé les autres pays « qui continuent à soutenir le coup d’Etat de l’opposition » à rectifier leurs positions.

« Je souhaite lancer un appel aux gouvernements qui soutiennent le coup d’Etat de l’opposition », a-t-il déclaré dans un discours télévisé à son pays.

«Ouvre tes yeux. Nous ne faisons que montrer une partie des preuves d’un coup d’État prévu».

Accompagné de responsables militaires et d’autres hauts responsables, le président vénézuélien a rejeté l’affirmation du secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo selon laquelle il (Maduro) disposait d’un avion prêt à s’enfuir à Cuba.

Maduro a également déclaré que Bolton avait « donné l’ordre à de hautes autorités et à des civils de se joindre au coup d’État ».

Le président vénézuélien a remercié «les déclarations de solidarité, de soutien à la Constitution, à la démocratie, au gouvernement bolivarien» par les dirigeants, les gouvernements et les mouvements sociaux du monde entier.

Les dirigeants du monde ont exhorté les partis politiques du Venezuela à faire preuve de retenue et à un règlement politique, le soulèvement ayant suscité l’inquiétude du monde entier.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé à la «retenue maximale» au Venezuela pour éviter la violence et rétablir le calme.

« Le secrétaire général demande instamment à toutes les parties de faire preuve de la plus grande retenue et appelle toutes les parties prenantes à éviter toute violence et à prendre des mesures immédiates pour rétablir le calme », a déclaré le porte-parole de Guterres, Stéphane Dujarric.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que la crise vénézuélienne devait être résolue via un processus de négociation responsable sans conditions préalables.

« Nous appelons toutes les parties à renoncer à l’utilisation de la violence », a-t-il déclaré.

« Il est important d’éviter le désordre et l’effusion de sang. »

Toute action doit être entreprise exclusivement dans les limites de la loi, en stricte conformité avec la Constitution et sans ingérence destructive de l’extérieur du pays, a déclaré le ministère.

Dans le même temps, le président turc Recep Tayyip Erdogan a condamné la tentative de coup d’Etat en tweetant: « En tant que pays qui a subi les conséquences négatives des coups d’Etat, nous condamnons la tentative de coup d’État au Venezuela ».

Pompeo a déclaré lors d’une interview télévisée hier que les Etats-Unis d’Amérique étaient prêts à engager une action militaire pour endiguer les troubles en cours au Venezuela.

« Une action militaire est possible, si c’est ce qui est nécessaire, c’est ce que les États-Unis d’Amérique vont faire », a déclaré Pompeo dans une interview avec Fox Business Network.

Mais il a ajouté que les États-Unis d’Amérique préféreraient une transition pacifique du pouvoir au Venezuela.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Shanghai Daily

Guaido tente de manipuler les fonctionnaires et annonce une grève dans le secteur public et des projets irréalistes selon les autorités

© AFP 2019 / Yuri Cortez

BUENOS AIRES – Le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido, qui s’est proclamé illégalement président intérimaire du pays, a annoncé que les fonctionnaires du pays mèneraient une grève à partir de jeudi, tandis que les autorités vénézuéliennes s’opposaient à ce que l’opposition puisse mettre en œuvre ces plans.

« La phase finale de l’opération ‘Libération’ a débuté hier avec la participation de nos forces armées. Et à présent, les fonctionnaires vont se joindre à nous. Nous les soutiendrons dans l’augmentation des grèves qui commenceront demain et se poursuivront jusqu’à ce qu’une grève générale ait lieu », Guaido a écrit sur Twitter mercredi.

Pendant ce temps, Diosdado Cabello, président de l’Assemblée nationale constituante contrôlée par le gouvernement vénézuélien, a déclaré lors d’un rassemblement que l’opposition ne serait pas en mesure de mettre en œuvre ces promesses.

« Vous devriez avoir le pouvoir de déclencher une grève. Ils n’ont pas de ressources humaines. À qui vont-ils l’offrir? Qui vont-ils motiver? Qui acceptera une grève? » a argumentté le législateur.

LIRE PLUS: Qu’est-ce qu’appelez-vous un coup si personne ne vient? Juan Guaido au Venezuela!

Mardi, l’opposition a de nouveau tenté de renverser le gouvernement du président Nicolas Maduro. L’opposition s’est ralliée près d’une base militaire à Caracas à la suite de l’appel lancé par Guaido au public et au personnel militaire de descendre dans la rue. Le président et le ministre des Affaires étrangères, à leur tour, ont déclaré que les forces armées restaient fidèles au gouvernement légitime. Les autorités ont ensuite déclaré que la tentative de coup d’État avait échoué.

La situation au Venezuela reste tendue depuis le mois de janvier, lorsque Guaido s’est autoproclamé président par intérim. Washington a immédiatement approuvé Guaido, appelé Maduro à se retirer et  s’est emparé de plusieurs milliards de dollars d’actifs pétroliers du pays. En outre, un certain nombre de hauts responsables états-uniens, dont le président Donald Trump, ont déclaré à plusieurs reprises que toutes les options restaient sur la table en ce qui concerne la crise vénézuélienne, y compris une action militaire.

À son tour, Maduro a accusé les États-Unis d’Amérique d’essayer d’organiser un coup d’État afin d’installer Guaido comme une marionnette des Etats-Unis d’Amérique et de s’approprier les ressources naturelles du Venezuela.

La Russie, la Chine, Cuba, la Bolivie, la Turquie et plusieurs autres pays ont exprimé leur soutien à Maduro en tant que seul président légitime du Venezuela.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Le Vénézuélien Maduro veut adopter un plan visant à « corriger les erreurs » et appelle au dialogue

© Sputnik / Stringer

Dans son discours, le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré que le gouvernement du pays était prêt à adopter un plan de changements pour corriger les erreurs.

« Samedi 4 et dimanche 5 mai, j’annonce une grande journée nationale de dialogue, d’action et de suggestions de la part de toutes les branches de l’autorité publique pour leur permettre de dire au gouvernement bolivarien et à Nicolas Maduro ce qui devrait être changé pour l’intérêt du grand plan de changements dans la révolution bolivarienne. Je voudrais adopter un plan pour tout changer, tout améliorer et réparer les erreurs », a déclaré Maduro à ses partisans lors d’une manifestation de la fête du travail à Caracas.

LIRE PLUS: Le président vénézuélien Maduro prononce un discours devant le «peuple vénézuélien et le monde»

Mardi, l’opposition vénézuélienne, dirigée par Juan Guaido, qui s’est autoproclamé président par intérim du pays, a de nouveau tenté de destituer Maduro, en organisant une manifestation devant la base militaire de La Carlota. Guaido a appelé le peuple vénézuélien et l’armée à descendre dans les rues pour mener à bien l’opération visant à renverser le président légitime du Venezuela. En réponse, Maduro a déclaré que les commandants de toutes les régions et zones de défense intégrale avaient réaffirmé leur totale loyauté envers le peuple, la constitution et la patrie. L’escalade a provoqué troubles et violence.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :