A la Une

Pence: Omar « ne sait pas de quoi elle parle » sur le Venezuela

© Greg Nash

Ilhan Omar (D-Min.), Vice-président, a été critiquée vendredi par le vice-président Pence pour ses déclarations mettant en garde contre l’implication de l’armée des Etats-Unis d’Amérique dans la tourmente politique au Venezuela.

Au cours d’une interview avec Fox News, la présentatrice Sandra Smith a demandé à Pence pourquoi il avait choisi de répondre à l’affirmation d’Omar selon laquelle les États-Unis d’Amérique « avaient aidé à mener la dévastation au Venezuela » dans une publication sur Twitter.

« Parce que la membre du Congrès ne sait pas de quoi elle parle », a répondu Pence.

« Nicolas Maduro est un dictateur socialiste qui a pris ce qui était autrefois l’une des nations les plus prospères de l’hémisphère et l’a littéralement porté à un niveau de privation, d’oppression et de pauvreté que nous n’avons jamais vu », a déclaré Pence au président vénézuélien. «Cela ne découle pas des politiques des Etats-Unis d’Amérique.»

[Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique ont-ils commencé à intervenir dans ce pays dès la Prise du pouvoir par Hugo Chavez et pourquoi des sanctions identiques à celles qui ont enfoncé Cuba dans les difficultés ? Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique manipulent-ils l’opposition dans le but d’entrainer le pays tout le temps dans le cycle de la violence ? Cette opposition joue un rôle négatif dans la manipulation des paramètres économiques tels que les prix, les taux de change ou les pénuries ? Pourquoi depuis Chavez les Etats-Unis d’Amérique encouragent-ils l’opposition à réaliser des coups d’Etat sans passer par les urnes ? Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique n’ont-ils pas daigné accorder à Hugo Chavez et Nicolas Maduro la possibilité d’appliquer leurs politiques économiques sans subir les effets de leurs actions malfaisantes ? Comment juger de la capacité d’un gouvernement si des puissances étrangères interviennent tout le temps pour gêner son action et l’empêcher de déployer ses talents, compétences et capacités ? – ].

LIRE AUSSI

Les États-Unis d’Amérique ont manqué l’occasion de faire chanter des officiers vénézuéliens en désertant Maduro – Rapport

Dans un tweet jeudi, Pence a accusé Omar d’avoir choisi « le socialisme au lieu de la liberté ».

« L’administration Trump se tient aux côtés du peuple vénézuélien épris de liberté », a ajouté Pence dans son tweet. [Cela n’est qu’un slogan creux dans la mesure où les actions sur le terrain et les décisions prises par les différentes administrations des Etats-Unis d’Amérique viennent amplifier la misère dans le pays et créent des difficultés artificielles – ].

    Alors que les Vénézuéliens descendent dans la rue pour défendre leur liberté contre un dictateur oppressif, la membre du Congrès démocrate @IlhanMN opte pour le socialisme avant la liberté. L’Administration Trump se tient aux côtés du peuple vénézuélien épris de liberté. https://t.co/UYiPLPvKl5

    – Vice-président Mike Pence (@VP) 2 mai 2019

Omar a imputé la récession économique au Venezuela aux sanctions imposées par les États-Unis d’Amérique, qui ont coûté des millions de dollars à l’économie du Venezuela ces dernières années en raison de la perte de revenus pétroliers. [Et de la saisie de ses avoirs et biens par les autorités des Etats-Unis d’Amérique].

« Une grande partie des politiques que nous avons mises en place ont en quelque sorte contribué à la dévastation au Venezuela », a déclaré Omar à Démocracy Now cette semaine, ajoutant que les sanctions des Etats-Unis d’Amérique avaient « ouvert la voie » à la crise humanitaire actuelle.

L’effondrement de l’économie du Venezuela a été exacerbé ces dernières semaines, le gouvernement de Maduro faisant face à un défi du chef de l’opposition, Juan Guaido, qui s’est déclaré président par intérim [sans avoir eu le courage de se présenter aux dernières élections présidentielles remportées par le président Nicolas Maduro]. Les États-Unis d’Amérique et plusieurs autres pays ont reconnu le leadership [usurpant] de Guaido [qui ne parvient pas à se saisir de la réalité du pouvoir tant convoité, en raison de la grande maturité des institutions vénézuéliennes dont les managers comprennent la nature des vrais dangers et enjeux en présence].

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction et commentaires: Jean de Dieu MOSSINGUE

Source : The Hill

Guaido a reconnu l’échec de la tentative de coup d’Etat au Venezuela

Photo: REUTERS / Manaure Quintero

Le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido, a déclaré que la tentative de renversement du président Nicolas Maduro avait échoué, écrit le Washington Post.

Selon Guaido, qui s’est autoproclamé président par intérim du pays en janvier, le coup d’État a échoué en raison d’un soutien insuffisant de la part de l’armée. Il a ajouté qu’il comptait sur la démission de Maduro en raison de la transition de l’armée à l’opposition, mais cela n’a pas été le cas.

Maduro et l'armée

Le président Nicolas Maduro comme un poisson dans l’eau au sein de la vaillante Armée bolivarienne / Image: Prensa FANB / Twitter

«Nous avons encore besoin de plus de soldats à nous soutenir pour défendre la constitution», a-t-il déclaré.

Parallèlement, l’opposant était heureux de discuter avec les États-Unis d’Amérique des options militaires en ce qui concerne le Venezuela et a souligné qu’il n’aurait pas refusé l’intervention des États-Unis d’Amérique dans le pays.

«C’est une bonne nouvelle pour le Venezuela. Il est bon de savoir que des alliés aussi importants que les États-Unis d’Amérique envisagent cette option (militaire). Cela nous donne une raison de nous attendre à recevoir de l’aide, si nécessaire», a déclaré Guaido.

Le 30 avril, une tentative de coup d’Etat a été faite au Venezuela. Les manifestations et les affrontements avec la police ont repris. Juan Guaido a annoncé le début de la phase finale de l’opération visant à renverser Maduro.

Au cours des affrontements plus de 70 personnes ont souffert, au moins deux ont été tués.

Les États-Unis d’Amérique ont soutenu les manifestants et ont appelé Maduro à transférer le pouvoir à Guaido. Dans le même temps, Washington n’a pas exclu un scénario de la force concernant le Venezuela.

Nicolas Maduro a déclaré que les États-Unis d’Amérique menaient une guerre non traditionnelle dans le pays et a appelé le peuple à ne pas permettre la création d’un «empire yankee».

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Source : Izvestia

Maduro du Venezuela insiste sur l’unité militaire après l’échec d’une tentative de coup d’État

La photo publiée par la présidence vénézuélienne montre le président vénézuélien Nicolas Maduro (au centre) posant avec des troupes lors d’exercices militaires des cadets de l’Université militaire bolivarienne dans un centre de formation situé à El Pao, dans l’État de Cojedes, au Venezuela, le 4 mai 2019. (HO / Présidence Vénézuélienne / AFP)

CARACAS – Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a souligné samedi l’unité des forces armées tout en supervisant l’entraînement des cadets de l’armée alors que la tension dans le pays d’Amérique latine s’est aggravée suite à une tentative de coup d’Etat manquée la semaine dernière.

A LIRE AUSSI: Un tribunal vénézuélien ordonne l’arrestation du chef de l’opposition Lopez

« Nous sommes un pays doté d’une puissante force armée nationale bolivarienne (FANB), qui doit être plus unie, plus cohérente et plus loyale que jamais auparavant », a déclaré Maduro au centre de formation militaire Jose Laurencio Silva, situé dans le centre de l’État de Cojedes.

Les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés locaux, a déclaré Maduro, « ont un complot, avec beaucoup d’argent, pour affaiblir, diviser, détruire les FANB de l’intérieur en utilisant un groupe de traîtres ».

LIRE PLUS: La guerre des mots états-uno-russe s’intensifie face à la situation au Venezuela

Les troubles politiques hantaient le Venezuela alors que le chef de l’opposition Juan Guaido et le président Nicolas Maduro cherchaient le pouvoir.

Mardi, Guaido, qui s’était proclamé président par intérim, aurait appelé le peuple et les militaires vénézuéliens à descendre dans la rue pour renverser Maduro. La tentative de coup d’Etat a ensuite été contrecarrée par les forces de sécurité.

Traduction :

Source : China Daily

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :