A la Une

La dette étudiante de 1 600 milliards de dollars aux Etats-Unis d’Amérique suscite des pensées suicidaires: enquête

Le candidat démocrate à la présidence et ancien gouverneur du Colorado, John Hickenlooper, prend la parole lors d’une assemblée publique tenue au Keene State College, à Keene, dans le New Hampshire, samedi. | KRISTOPHER RADDER / LE REFORMEUR DE BRATTLEBORO / VIA AP

WASHINGTON – L’endettement étudiant aux Etats-Unis d’Amérique qui s’élève à 1 600 milliards de dollars, ne constitue pas une menace directe pour l’économie, mais il provoque une angoisse qui dépasse de loin les préoccupations financières de ceux qui le doivent.

Selon un sondage mené le mois dernier sur 829 personnes par Student Loan Planner, un groupe consultatif sur la dette, un emprunteur sur 15 a envisagé de se suicider à cause de son emprunt scolaire.

Selon les économistes de la Deutsche Bank, l’essentiel de l’endettement des étudiants est contracté par des personnes dont les soldes se situent dans la partie inférieure de l’échelle, avec seulement 0,8% de la population des Etats-Unis d’Amérique ayant plus de 100 000 dollars à rembourser. Ils ont qualifié la question de «micro-problème» pour les individus plutôt que de macro-problème pour l’économie.

Pourtant, cela correspond toujours à 2,8 millions de personnes avec une dette d’environ 495 milliards de dollars en mars, selon les données du ministère de l’Éducation. Ce qui est encore plus inquiétant, c’est une augmentation de près de 61 milliards de dollars depuis la fin de 2017.

Les prêts étudiants constituent le deuxième type de dette en Amérique derrière les prêts hypothécaires au logement et sont souvent plus onéreux à gérer que le montant dû en raison des taux d’intérêt généralement plus élevés. Sans compter que, contrairement à l’achat d’une maison, une éducation n’est pas un actif tangible qui peut être vendu.

Cela devient également une question politique brûlante à l’approche de l’élection présidentielle de l’année prochaine. La sénatrice Elizabeth Warren a proposé un plan d’annulation des prêts pour de nombreux emprunteurs, tandis que l’ancien gouverneur du Colorado, John Hickenlooper, a abordé certaines des répercussions sur l’économie lors d’une présentation à la conférence du Milken Institute plus tôt cette semaine.

« Bien sûr, les millennials aimeraient acheter une maison », a déclaré Hickenlooper le 30 avril à Los Angeles. Mais « ils sont endettés! »

Les scénarios suivants montrent les coûts mensuels associés aux différents niveaux d’endettement des étudiants. Le premier envisage un prêt de 10 ans à 6%. Pour mettre les chiffres en perspective, un prêt hypothécaire de 400 000 dollars sur 30 ans, aux taux d’intérêt actuels, coûterait environ 2 000 dollars par mois.

Dans le second scénario, les prêts sont affichés sur une durée de 20 ans avec des taux de 7%. Les paiements mensuels sont moins importants mais le fardeau global est plus lourd, les paiements d’intérêts totaux sur une dette de 100 000 dollars dépassant les 86 000 dollars.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : the japan times

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :