A la Une

Selon Trump, les tarifs douaniers chinois augmenteront vendredi alors que les pourparlers commerciaux s’achèvent

Le président des Etats-Unis d’Amérique (EUA) Donald Trump s’entretient avec des journalistes à la Maison Blanche le 3 mai. Trump a exprimé son mécontentement face à la position de la Chine dans les négociations commerciales bilatérales dans un tweet dimanche. © Getty Images

Les prélèvements de 10% passeront à 25% sur 200 milliards de dollars de marchandises, avec plus à venir

WASHINGTON / NEW YORK – Le président Donald Trump a déclaré dimanche que les Etats-Unis d’Amérique augmenteraient les droits de douane sur les marchandises chinoises pour un montant de 200 milliards de dollars, passant de 10% à 25% vendredi, soulignant la frustration due au manque de progrès dans les négociations commerciales bilatérales.

Dans une paire de tweets dimanche, le président a écrit: « Depuis 10 mois, la Chine verse aux États-Unis d’Amérique des droits de douane de 25% sur 50 milliards de dollars pour la haute technologie et de 10% sur 200 milliards de dollars pour d’autres biens. Ces paiements sont partiellement responsables de nos excellents résultats économiques. Les 10% augmenteront à 25% vendredi. »

Le président a également déclaré qu’il allait « bientôt » imposer un tarif de 25% sur les 325 milliards de dollars restants de produits chinois qui ne sont actuellement pas soumis à des droits punitifs.

Trump a exprimé son mécontentement face à l’état des négociations commerciales EUA-Chine. « L’accord commercial avec la Chine se poursuit, mais trop lentement, alors qu’ils tentent de renégocier. Non! » a-t-il écrit sur Twitter. Cela fait suite à une courte visite à Pékin du représentant au Commerce des Etats-Unis d’Amérique, Robert Lighthizer, et du secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He, principal négociateur commercial de la Chine, doit se rendre à Washington à partir de mercredi. La date limite de vendredi est considérée comme un ultimatum pour faire pression sur la délégation chinoise lors de cette visite.

Trump avait déclaré vendredi dernier que les discussions se déroulaient « très bien ». L’espoir d’un accord pour mettre fin aux tensions commerciales avait stimulé les actions des Etats-Unis d’Amérique. Mais cette nouvelle menace pourrait pousser Pékin à adopter une ligne plus dure, prolongeant encore la guerre commerciale et mettant en péril les chaînes d’approvisionnement internationales, avec des conséquences potentiellement graves pour l’économie mondiale.

Le changement de ton soudain semble susceptible d’atténuer les sentiments sur le marché boursier lundi.

« Le responsable tarifaire est de retour juste à temps pour plonger, plonger, plonger », a écrit Chris Rupkey, économiste financier en chef de MUFG Bank, basé à New York. Trump s’est lui-même qualifié de « Tariff Man » dans un tweet de décembre.

« Depuis des semaines, les marchés ont été bercés par la guerre commerciale des Etats-Unis d’Amérique avec la Chine, pensant qu’un accord était imminent. Plus rien », a écrit Rupkey. « Lorsque le président met un pied dans le sol, le marché s’effondre … Il semble que les marchés pourraient être sur le point de s’effondrer. »

Donald Selkin, stratège en chef des marchés à Newbridge Securities, basé à New York, a qualifié cette décision de « mauvaise décision » de la part du président, persuadé qu’elle compliquerait les négociations avec la Chine sur un accord commercial final.

« Le paiement des droits de douane par la Chine n’a rien à voir avec nos résultats économiques, car la seule chose qu’ils font est d’augmenter les prix des produits importés pour les consommateurs ici », a-t-il déclaré dans un courrier électronique à Nikkei.

Le Fonds monétaire international calcule que si Washington et Pékin imposaient tous deux un droit de douane de 25% sur tous les produits importés, il ferait baisser le produit intérieur brut des Etats-Unis d’Amérique de 0,6% et le PIB de la Chine de 1,5%.

Trump avait initialement menacé de hausser les tarifs si aucun accord n’était conclu avant le 1er mars, mais il a déclaré fin février que la hausse serait reportée, citant « un progrès substantiel » dans les négociations.

Les deux parties ont eu de nouvelles discussions en vue de conclure un accord en avril avec un sommet. La Chine a présenté une proposition visant à accroître ses importations de biens états-uniens, y compris le gaz naturel liquéfié et le soja, de plus de 1000 milliards de dollars sur six ans, et a adopté une loi en mars interdisant les transferts forcés de technologie.

Mais les négociations ont été bloquées depuis, en partie sur le moment où les nouveaux droits de douane des Etats-Unis d’Amérique et les droits de rétorsion de la Chine devraient être supprimés. Trump a déclaré fin mars que Washington maintiendrait ses tarifs pendant « une période substantielle » même après un accord. Pékin s’est opposé, affirmant que Trump et le président chinois Xi Jinping avaient convenu lors de leur sommet de décembre que tous les droits supplémentaires seraient levés immédiatement après un accord.

L’application de la loi s’est avérée un autre obstacle. Les États-Unis d’Amérique veulent un mécanisme unilatéral permettant à Washington d’imposer des droits de douane punitifs s’il estime que la Chine ne respecte pas l’accord – une disposition à laquelle Pékin s’oppose fermement.

L’augmentation tarifaire de 200 milliards de dollars d’importations chinoises menacée par Trump pourrait, par contre, se retourner contre l’économie des Etats-Unis d’Amérique, les consommateurs risquant de s’inquiéter d’autant plus que les coûts d’importation augmentent pour un large éventail de produits de consommation courante.

L’augmentation de 10% à 25%, qui entrerait en vigueur vendredi, s’applique aux articles devenus tarifés en septembre dernier. Environ 24% de ces biens de consommation prévus, selon l’Institut Peterson pour l’économie internationale.

La catégorie la plus importante de la liste en termes de valeur d’importation est celle des meubles, suivie de l’équipement réseau tel que les routeurs. Les autres articles concernés comprennent les aspirateurs, les réfrigérateurs et autres appareils ménagers; sacs à main et vêtements; articles de sport; et des fruits, des légumes et des fruits de mer.

Les séries précédentes de droits des Etats-Unis d’Amérique, ciblant un total de 50 milliards de dollars d’importations, étaient davantage axées sur les biens intermédiaires et les biens d’équipement tels que les robots et les produits chimiques, ainsi que les produits en plastique et en caoutchouc. Les biens de consommation ne représentent que 1%.

L’imposition d’un droit de douane de 10% aurait eu un impact limité sur l’inflation, compensée dans une certaine mesure par la baisse du yuan par rapport au dollar. Mais une augmentation de 25% aurait un impact beaucoup plus important sur l’économie des Etats-Unis d’Amérique.

« Nous sommes fermement opposés à l’annonce par le président qu’il continuerait à pénaliser les familles aux Etats-Unis d’Amérique et à ajouter des obstacles supplémentaires à la croissance économique », a déclaré Rick Helfenbein, président et directeur général de l’American Apparel & Footwear Association, dans un communiqué.

Le groupe industriel a averti qu’un droit de 25% sur ses produits coûterait 500 $ de plus par an à une famille de quatre personnes.

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo, a déclaré dimanche que la Chine « pose un défi énorme » aux Etats-Unis d’Amérique.

Parlant sur Fox News dimanche, Pompeo a déclaré qu’il croyait que les Etats-Unis d’Amérique l’emporteront, mais qu’il faudra « un effort sérieux et concerté: un président comme le président Trump, qui est préparé à faire reculer la Chine, que ce soit sur le commerce ou leur accumulation militaire ou le vol de notre propriété intellectuelle ».

« Nous avons besoin d’un président qui protégera sérieusement les États-Unis d’Amérique contre les défis de la Chine », a déclaré Pompeo.

TAKESHI KAWANAMI, TAISEI HOYAMA et TATSUYA GOTO

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Nikkei ASIAN REVIEW

1 Comment on Selon Trump, les tarifs douaniers chinois augmenteront vendredi alors que les pourparlers commerciaux s’achèvent

  1. Les USA devront bien finir par accepter que leur place de leader du monde est révolu et que l’époque ou d’un claquement doigt ils dirigeaient ce monde , de toute façon ils devront l’accepter ou mourir (enfin nous mourons tous ou quasiment si cela devait arriver , avec un Trump qui ne supporte pas qu’on lui tienne tete il en faudrait peu pour qu’il décide de lâcher des bombes nucléaires pour conserver leur économie si bien mal acquise. Le pire c’est que la mondialisation à outrance est née aux USA , ils se sont enrichis tels des porcs affamés et maintenant que ce n’est plus aussi profitable à leur économie ils veulent un revirement …

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :