A la Une

L’ANC du Venezuela lève l’immunité de sept députés de l’opposition pour complot et trahison à la patrie

https://cdnv.rt.com/actualidad/public_video/2019.05/5cd21a2ae9180f18278b4567.mp4?download=1

La décision a été approuvée mardi lors de la session ordinaire de l’organe plénipotentiaire.

L’Assemblée nationale constituante (ANC) du Venezuela a approuvé mardi l’immunité parlementaire de huit membres du corps législatif pour leur participation présumée à la tentative de coup d’Etat manqué dirigée par le député Juan Guaido, le 30 avril.

La décision intervient quelques heures après que la Cour suprême de justice (TSJ) ait demandé le raid du Parlement.

« En cas de poursuite des comparutions, nous déciderons de poursuivre ou non le procès », a déclaré le président de l’organe plénipotentiaire, Diosdado Cabello.

Le dirigeant chaviste a confirmé que trois autres députés avaient été vus dans des vidéos pendant le soulèvement militaire: « Le TSJ nous enverra le document à tout moment. »

Cabello a expliqué que dans le cas de ces parlementaires, un préjudice de mérite n’est pas nécessaire car ils ont commis « un acte flagrant ».

     #VIDEO | Il incombe à l’ANC d’autoriser la poursuite du procès de Henry Ramos Allup, de Luis Florido, de Marianela Magallanes, de José Calzadilla, d’Americo De Grazia et de Richard Blanco, ainsi que d’Edgar Zambrano, sans préjudice du mérite, car il s’agit de la commission flagrante de crimes communs pic.twitter.com/GnjzB7OI8M– VTV CANAL 8 (@ VTVcanal8) 7 mai 2019

Dans son droit de parole, le député Darío Vivas a déclaré que les parlementaires avaient publiquement tourné le dos à « la Constitution et les lois ».

« Nous ne pouvons pas leur permettre de se moquer du pays (…) ils ne méritent pas de s’appeler Vénézuéliens », a déclaré la députée María Leon.

La Cour suprême vénézuélienne a décidé de demander la destitution des députés de l’opposition suivant pour « la commission flagrante des crimes de trahison, complot, instigation d’insurrection, rébellion civile, complot en vue de commettre un crime, usurpation de fonctions, incitation publique à la désobéissance des lois et de la haine »:

  • Henry Ramos Allup, ancien président de l’Assemblée nationale, appartenant au parti conservateur Action démocratique (AD).
  • Luis German Florido, fondateur du parti de droite dirigé par Leopoldo Lopez, Voluntad Popular (VP).
  • Marianela Magallanes Lopez, du parti Causa R.
  • José Simon Calzadilla Peraza, membre du Mouvement progressiste du Venezuela.
  • Américo De Grazia, membre du parti Causa R.
  • Richard José Blanco Delgado, du parti Alianza Bravo Pueblo (ABP), dirigé par l’ancien maire Antonio Ledezma, un fugitif de la justice vénézuélienne.

À la liste s’ajoute le vice-président Edgar Zambrano, premier vice-président du Parlement, que le TSJ a également appelé à participer à des « crimes flagrants » tels que « trahison, complot, instigation à l’insurrection, rébellion civile », entre autres.

Début avril, l’ANC a approuvé la levée de l’immunité de Guaido. A cette occasion, le parlementaire a déclaré ne pas s’inquiéter de cette mesure car, pour lui, le TSJ est un « organe illégitime ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :