A la Une

Pierre Ngolo, appelle à la conservation du pouvoir de Sassou-NGuesso par tous les moyens !

Comme toute dictature, Pierre Ngolo, secrétaire général du PCT est sorti du bois dans une vidéo, en affichant clairement les intentions de son parti et de son serviteur, le dictateur Sassou-Nguesso : ne pas perdre les élections présidentielles en 2021. Et comme un dictateur n’organise pas une élection pour la perdre, toutes les pseudo candidatures de Parfait Kolélas et de Tsaty Mabiala, pour ne citer qu’eux, sont caduques. S’obstiner à se présenter à une élection dont les dés sont pipés d’avance, c’est cautionner la fraude en acceptant d’accompagner l’assassin d’Augustin Kalakala et de bien d’autres avant lui à faire une fois de plus un bras d’honneur aux congolais.

DITES À SASSOU DE PUBLIER TOUT LE CONTENU DU DEAL DE SA DETTE AVEC LA CHINE

C’EST FAIT CONGO-BRAZZAVILLE: DITES À SASSOU DE PUBLIER TOUT LE CONTENU DU DEAL DE SA DETTE AVEC LA CHINE QUE CACHE-T-IL ? QUELLES SONT LES TERRES DU CONGO A T-IL VENDU AUX CHINOIS ? QUELLES SONT LES INFRASTRUCTURES A T-IL CONCÉDÉ À LA CHINE COMBIEN DES MINES ET PUITS DE PÉTROLE/GAZ APPARTIENDRAIENT DÉSORMAIS AUX CHINOIS ? COMBIEN D’HECTARES DE FORÊT ET DU BOIS ONT ÉTÉ DONNÉS AUX CHINOIS ? VOILÀ ÇA SENT LA FIN DE L’HOMME À LA COIFFE DU DIABLE, DES REPTILIENS DE LA MAUVAISE ESPÈCE ET DE LA DICTATURE AU CONGO-BRAZZAVILLE.

Notre pays traverse une crise économique et sociale sans précédent. C’est un euphémisme que de dire que Sassou-Nguesso et les siens ont vidé les caisses de l’Etat. Nos étudiants qui sont à l’intérieur et à l’extérieur du pays ne perçoivent plus leurs bourses depuis belle lurette et se font expulser de leurs logements. Les retraités sont devenus des maltraités. Sassou-Nguesso et sa cohorte de resquilleurs mendient auprès de la Chine et du FMI. Le Congo est devenu un champ de ruines avec une dette extérieure évaluée à plus 9 milliards de dollars, soit 110% du PIB.

LIRE PLUS

CEMAC contre FMI: un pour tous, tous pour le Congo-Brazzaville!

Dette du Congo avec la Chine 2

Qui va rembourser une telle ardoise? Les générations futures dont les 14.000 milliards de FCFA ont été impunément détournés par Sassou-NGuesso et son clan?

Sassou-Nguesso en a cure. Après lui, le chaos. Tel est son leitmotiv. Le Congo, notre bien commun est loin d’être sa priorité. Seul son enrichissement personnel et celui des siens l’intéresse. Son bilan est son dépôt de bilan. La gabegie, l’impunité et le vol ont atteint depuis le 05 février 1979, date de 1er son coup d’Etat, des proportions suicidaires pour le pays.

Les archives de la conférence nationale souveraine de 1991 sont riches d’enseignements. Jean-Pierre Thystère Tchikaya qui a servi le système et qui en a payé durement le prix, doit se retourner dans sa tombe en voyant son fils servir le dictateur de Mpila. Son analyse d’alors reste d’actualité. Avec lucidité il dressait le constat suivant:

« Vivant dans la psychose de la conspiration, le PCT se dote d’un arsenal puissant de détection de ses prétendus opposants. Les polices parallèles fleurissent pour violer la vie privée des paisibles citoyens et généralise dans la société un climat de peur et de suspicion qui musèle la libre expression et amène les citoyens à se renfermer sur eux-mêmes. C’est cette paralysie générale générée par la peur qui a été cyniquement interprétée comme étant la paix des cœurs et la tranquillité des esprtits. Le meurtre politique devient un moyen de se débarrasser des opposants. A l’intérieur des instances, on organise méthodiquement la liquidation de tous les dirigeants suspectés de ne pas être à la dévotion du chef. Telle est la logique interne du PCT qui explique le climat de violence et de complot: meurtres politiques, arrestations arbitraires, mascarade de procès qui imprègnent la vie politique congolaise de 1964 à nos jours. Nous disons: plus jamais cela !!!

Plus jamais ces pouvoirs qui planifient la mort, plus jamais ces orphelins et ces veuves de la répression politique. C’est pour cela qu’il faut combattre tout système qui reproduit à l’identique les malheurs dont souffre notre pays ».

Malgré ce diagnostic implacable, le dictateur Sassou-Nguesso est toujours au pouvoir. La seule explication plausible est que nous sommes notre propre problème. Trop de divisions, d’égo surdimensionné et de trahisons pour quelques nguiris (corruption financière). L’homme congolais se juge aujourd’hui, non pas par ses compétences, mais par l’épaisseur de son porte-monnaie, dixit Thystère Tchikaya père.

La gravité de la situation du pays appelle au rassemblement de tous autour d’une ligne politique claire, d’une vision cohérente. Notre dispersion est notre faiblesse. Elle fait la force du dictateur Sassou-Nguesso. Sans sursaut de toutes les forces vives, nous subirons encore pendant plusieurs années les affres d’une dictature rompue à cet exercice. Le soulèvement populaire tant souhaité et attendu pour chasser le dictateur Sassou-Nguesso arrivera quand le peuple en aura assez de ses souffrances ; et quand il aura confiance envers ceux qui proposeront une alternative crédible et sérieuse pour le pays. Le général Mokoko a drainé les foules dans tout le pays. Il a fait sa part. Sa volonté libératrice a été stoppée nette par la félonie de Parfait Kolélas, fils putatif du dictateur Sassou-Nguesso et de Tsatsy Mabiala, la taupe.

Le PCT, à travers Pierre Ngolo est prêt à tout pour conserver le pouvoir. Leur pouvoir. Il s’asseoit sur le principe de l’autodétermination du peuple. Le Congo est leur propriété. Devant de telles velléités, nul besoin de tergiverser. Le moment d’en découdre par tous les moyens est arrivé.

Les algériens ont mis fin au système Boutéflika. Les généraux qui quadrillaient le pays d’une main de fer et quelques hommes de l’ombre clairement identifiés comme faisant partie du système dorment en prison. Les soudanais ont fait plier le dictateur Omar El Béchir pour avoir augmenté le prix du pain. Les congolais seraient-ils incapables de faire autant?

Comme Wilfrid Obili, piètre conseiller juridique du dictateur Sassou-Nguesso qui dort à la maison d’arrêt de Fresnes dans le Val de Marne(94), nous rêvons tous de voir tous ceux qui ont servi de près ou de loin la dictature de Nguesso finir leurs jours dans les geôles insalubres de la DGST et de la maison d’arrêt de Brazzaville. A commencer par Pierre Ngolo et son dictateur. Tout a une fin.

Le peuple congolais ne perd pas espoir. » Lorsque le soleil se couche, les étoiles apparaissent ».

Olivier MOUEBARA

Diffusé le 8 mai 2019, par www.congo-liberty.com

************************************************************************************Madame Antoinette Sassou s’amuse à Dubaï du 4 au 15 mai 2019

https://www.facebook.com/mingua.biango/videos/1876671935772570/?t=5

Pendant que le peuple congolais souffre, les Nguesso font comme si tout allait bien. Mme sassou, sa fille Blandine et Vangsy le fils de Blandine, fêtent leurs anniversaire pendant 3 jours à Dubaï. Il est de coutume chez les nguesso pour nous narguer de célébrer chaque événement pendant trois jours. Ils sont actuellement à Dubaï avec 500 invités, venus de partout. Les 60 invités du Congo pour faire discret pour une fois, sont tous partis par Ethiopian airlines. Ceux de Paris par vol spécial affrété par son compagnon Steve Loemba. Vivement que les Soudanais et les Algériens nous prêtent mains fortes.

Source : Réseaux sociaux

MR ET MME BOAWO TENTENT DE MANIPULER LA DIASPORA CONTRE J3M MOKOKO ET POUR QUOI FAIRE ?

NOUVELLES MISSIONS DE MR ET MME BOAWO = CRÉER LE TROUBLE ET DIVISER LA DIASPORA CONGOLAISE DE FRANCE = COOPTER LES PARTISANS DE J3M MOKOKO POUR LE COMPTE DE SASSOU NGUESSO 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :