A la Une

Les puissances européennes disent aux Etats-Unis d’Amérique d’éviter l’escalade militaire avec l’Iran

Les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’Union européenne (UE) ont demandé lundi au secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo de faire preuve de la plus grande retenue et d’éviter toute escalade du côté militaire avec l’Iran, a déclaré la diplomate de l’UE, Federica Mogherini.

« Mike Pompeo a très bien entendu dire de notre part, non seulement de ma part, mais également des autres ministres des Etats membres de l’UE, que nous vivons des moments cruciaux et délicats, où l’attitude la plus responsable à adopter est – et nous pensons qu’elle devrait être: – un maximum de retenue et d’éviter toute escalade du côté militaire », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse en soirée.

Au cours d’une réunion entre la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, « nous avons discuté des moyens de progresser, par exemple dans la mise en œuvre opérationnelle d’INSTEX afin que les premières transactions puissent avoir lieu dans les prochaines semaines », a ajouté Mogherini.

INSTEX, acronyme d’Instrument en faveur des échanges commerciaux, est constitué de trois actionnaires – la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni – et soutenu par l’UE afin de lever les sanctions imposées par les États-Unis d’Amérique et de commercer avec l’Iran.

« Il y a une pleine détermination de la part de l’UE, et tous les Etats membres ont exprimé aujourd’hui cette volonté très claire de continuer à mettre en œuvre intégralement l’accord nucléaire avec l’Iran », a-t-elle déclaré.

Le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, approuve le départ du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, à la Maison Blanche à Washington, aux États-Unis d’Amérique, le 13 mai 2019. / Reuters Photo

Trump: l’Iran « souffrira beaucoup » s’il fait quelque chose

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a averti lundi que l’Iran « souffrirait beaucoup » s’il « faisait quoi que ce soit ».

« J’entends de petites histoires sur l’Iran », a déclaré Trump à la presse en accueillant le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, à la Maison Blanche.

« S’ils font quelque chose, ce serait une très grave erreur », a prévenu Trump. « S’ils font quelque chose, ils vont beaucoup souffrir. »

Pomepo n’a pas demandé aux Européens de dire à l’Iran de téléphoner aux États-Unis d’Amérique, a déclaré Mogherini lors d’un point de presse à la demande d’un journaliste.

Pompeo partage des détails sur l’Iran à Bruxelles

Le représentant spécial des Etats-Unis d’Amérique pour l’Iran a déclaré que Pompeo avait partagé des informations sur l’Iran avec des alliés européens et des responsables de l’OTAN lors de réunions à Bruxelles.

« La secrétaire a voulu partager quelques détails derrière ce que nous avons dit publiquement, a déclaré Brian Hook. Nous pensons que l’Iran devrait tenter de négocier plutôt que de menaces. Ils ont mal choisi en se concentrant sur les menaces. » [Or les Etats-Unis sont les premiers à ne jamais penser aux vrais négociations et à utiliser les pressions, les sanctions, les confiscations de biens, de fonds et d’entreprises, les menaces et les violences – MIRASTNEWS].

Le secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo pose aux côtés du secrétaire britannique aux Affaires étrangères Jeremy Hunt au Conseil européen de Bruxelles (Belgique), le 13 mai 2019. / Reuters Photo

Interrogé sur le point de savoir si Pompeo accusait l’Iran d’être responsable de ces attaques, M. Hook a déclaré: «Nous avons discuté de ce qui semblait être des attaques sur des navires de commerce ancrés au large de Fujairah… nous sommes très heureux de faire. »

Hunt: L’affrontement entre l’Iran et les Etats-Unis d’Amérique pourrait déclencher un conflit

Plus tôt lundi matin, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a averti à Bruxelles que l’impasse entre l’Iran et les États-Unis d’Amérique pourrait déclencher un conflit involontaire.

« Nous sommes très inquiets à propos d’un conflit, du risque qu’un conflit se produise accidentellement, avec une escalade involontaire de part et d’autre », a déclaré Hunt aux journalistes, ajoutant: « Je pense qu’il y a une réelle préoccupation que l’escalade involontaire ne se traduise par une situation beaucoup plus grave. »

Les tensions se sont récemment accrues dans le Golfe, les États-Unis d’Amérique ayant envoyé un porte-avions et des bombardiers B-52 dans la région.

Sous le président Trump, les États-Unis d’Amérique se sont retirés de l’accord nucléaire iranien. L’accord, approuvé par le Conseil de sécurité des Nations Unies, a été conclu en 2015 entre l’Iran, la Chine, la France, la Russie, la Grande-Bretagne, les États-Unis d’Amérique et l’Allemagne.

Les signataires européens continuent de soutenir l’accord et se sont engagés à contourner les sanctions imposées par les États-Unis d’Amérique après son retrait.

(Couverture, LR: Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, et le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, devant un Conseil européen à Bruxelles, en Belgique , 13 mai 2019. / Photo Reuters)

AFP ,Reuters ,Xinhua News Agency

Traduction : MIRASTNEWS

Source : CGTN

1 Trackback / Pingback

  1. Les puissances européennes disent aux Etats-Unis d’Amérique d’éviter l’escalade militaire avec l’Iran | Boycott

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :