A la Une

Le Deep State des EUA attaque-t-il ou s’agirait-il d’une provocation tierce ? – Explosions en mer d’Oman : l’Iran réagit

La fumée monte d’un pétrolier qui aurait été attaqué au large des côtes d’Oman, le 13 juin 2019. ©ISNA

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, a fait part de la préoccupation de l’Iran concernant l’incident ayant touché deux grands pétroliers en mer d’Oman, au moment même où se déroulait la rencontre entre le Premier ministre japonais et le Leader de la Révolution islamique.

« L’Iran s’inquiète de l’attaque suspicieuse d’aujourd’hui contre des pétroliers liés au Japon, qui s’est déroulée en même temps que la rencontre entre le Premier ministre japonais et le Leader de la Révolution islamique », a-t-il écrit sur son compte Twitter, ajoutant que Téhéran « considère cet événement comme allant à rebours des efforts régionaux et transrégionaux déployés pour réduire les tensions dans la région ».

S.A MOUSAVI @SAMOUSAVI9

🇮🇷 از بروز حوادث مشکوک امروز برای نفتکشهای تجاری مرتبط با ژاپن همزمان با دیدار نخست وزیر آن کشور با رهبر انقلاب ابراز نگرانی کرده و آنرا خلاف جهت گیری ها و تلاش های منطقه ای و فرامنطقه برای کاهش تنش ها و آرامش در منطقه می دانیم. ایران از همکاری و گفتگو در منطقه حمایت می کند.

Il a souligné que l’Iran soutenait la coopération et le dialogue au sein de la région.

Après l’incident et l’appel au secours qui l’a suivi, l’Iran s’est précipité au secours de deux pétroliers touchés dans la mer d’Oman, transférant la totalité de leurs 44 membres d’équipage sur ses côtes méridionales.

Une source informée a déclaré qu’un bateau de sauvetage iranien avait secouru les 44 membres d’équipage des deux pétroliers et les avait emmenés en sécurité à Jask, dans la province méridionale d’Hormozgan, a annoncé jeudi l’agence de presse officielle iranienne (IRNA). Les autorités de la province ont assuré qu’elles étaient pleinement disposées à les transférer en cas de besoin vers les hôpitaux de Téhéran.

Un peu plus tôt, les médias avaient annoncé que les deux pétroliers avaient explosé, apparemment à la suite d’attaques.

Une source, dont l’identité n’a pas été révélée, a déclaré qu’un des navires avait pris feu à 8 h 50 (heure iranienne, 4 h 20 GMT) jeudi et le second à 9 h 50.

Suite à ces deux incidents, l’AP évoque une hausse de 4 % du prix du pétrole brut sur les marchés mondiaux, qui s’échange à 62,53 dollars le baril. Quant au brut américain, son prix a grimpé de 1,5 %, s’établissant à 52,58 dollars le baril. La hausse du prix se poursuit.

La double explosion de ce jeudi matin, qualifiée par ailleurs par la Ve flotte US d’« attaque », a été attribuée par Reuters à un « tir de torpille ». « Une torpille aurait touché l’un des pétroliers au large de Fujaïrah », ajoute l’agence.

Source: Press TV

Explosions des pétroliers : qui profite de ces incidents ?

La fumée monte d’un pétrolier qui aurait été attaqué au large des côtes d’Oman, le 13 juin 2019. ©AFP

En regardant de plus près les incidents contre deux pétroliers survenus ce jeudi dans la mer d’Oman, on se rend compte qu’ils font partie des complots visant à augmenter les tensions dans la région et du plan américain plus élargi d’exercer une pression maximale contre l’Iran afin de le faire accepter une médiation et de l’obliger à mettre fin à sa stratégie efficace de résistance.

Ce jeudi 13 juin au matin, deux pétroliers géants liés au Japon ont été attaqués dans la mer d’Oman. Pour le moment, il n’y a aucune donnée sur le groupe, régime ou pays étant à l’origine de ces attaques. Mais certains médias ont déjà commencé à avancer des hypothèses.

Comment peut-on analyser les attaques d’aujourd’hui contre les deux pétroliers dans la mer d’Oman ? Pour connaître les auteurs de ces attaques, le plus simple c’est de répondre à ces questions : à qui profitent-elles ces attaques ? Avec la stratégie de quel acteur ces attaques coïncident-elles ?

Dans les circonstances des tensions actuelles au Moyen-Orient entre Téhéran et Washington, les États-Unis ont apparemment adopté une stratégie précise en trois étapes : pression-négociation-compromis. Ils cherchent, via les sanctions économiques et les menaces d’intervention militaire, à exercer une pression maximale sur l’Iran pour qu’il fasse des concessions lors des négociations.

Après avoir vu leur stratégie échouer, les États-Unis ont eu recours à la médiation de pays tiers pour convaincre Téhéran d’accepter des négociations bilatérales avec Washington.

« L’Iran ne fait guère confiance aux États-Unis ; il n’ira pas reconduire l’amère expérience que fut celle de négocier l’accord nucléaire, car aucune nation indépendante et souveraine ne négocie sous pression », a affirmé l’Ayatollah Khamenei en présence du Premier ministre Abe, qui a affirmé au début de l’audience qu’il était porteur d’un message du président américain Donald Trump.

Et en pleine rencontre entre le Leader de la Révolution islamique et le Premier ministre japonais Abe Shinzo, deux pétroliers liés, selon Reuters, au Japon ont été attaqués dans la mer d’Oman. Les États-Unis pourraient passer via ces attaques ce message qu’en cas de rejet des médiations, les tensions pourraient augmenter dans la région.

Ce sont donc les États-Unis et certains de leurs groupes et alliés, et le régime israélien plus que quiconque, qui sont les principaux suspects. Ils sont probablement à l’origine de ces attaques et ont l’intention d’en tirer parti pour leur stratégie qui requiert d’avoir le plus de leviers de pression possibles face à l’Iran.

Source: Press TV

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le Deep State des EUA attaque-t-il ou s’agirait-il d’une provocation tierce ? – Explosions en mer d’Oman : l’Iran réagit – MIRASTNEWS – Histoire militaire du Moyen-Orient
  2. L’Iran rejette les accusations des Etats-Unis d’Amérique dans le cadre de la « diplomatie de sabotage », réaffirme la responsabilité de la sécurité dans le détroit d’Hormuz – MIRASTNEWS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :