A la Une

Et vlan, la thèse à senteur manipulatrice des EUA tombe dans l’eau profonde et se noie ! – Un «objet volant» a attaqué un pétrolier japonais au Moyen-Orient

Le Yomiuri Shimbun
Le président de Kokuka Sangyo Co., Yutaka Katada, a parlé vendredi du pétrolier attaqué par sa compagnie lors d’une conférence de presse dans le quartier Chiyoda, à Tokyo.

Un objet volant a probablement été utilisé pour attaquer un pétrolier exploité par Kokuka Sangyo Co., a indiqué la compagnie de transport lors d’une conférence de presse tenue vendredi au siège de Chiyoda Ward, dans la région de Tokyo.

Le pétrolier a été touché deux fois au large d’Oman, près du détroit d’Hormuz, jeudi, et plusieurs membres de l’équipage ont été témoins d’un objet volant lorsque le pétrolier a été attaqué pour la deuxième fois, selon la compagnie. La société a déclaré avoir reçu un rapport signalant que l’objet avait causé un trou dans la coque du navire.

« [L’attaque] ne venait pas d’une mine », a déclaré le président de Kokuka Sangyo, Yutaka Katada.

Sur les 21 Philippins à bord, un membre de l’équipage a été légèrement blessé, mais se remettrait apparemment après avoir été soigné.

Le pétrolier, escorté par un navire militaire des Etats-Unis d’Amérique (EUA), est actuellement remorqué vers les Émirats Arabes Unis. Les 21 membres d’équipage seraient de retour à bord du pétrolier.

Le président a déclaré qu’il espérait continuer à utiliser le navire après le transfert de sa cargaison sur un autre navire, à moins que la route ne soit fermée.

«Le Japon, cible improbable»

«Les membres de l’équipage ont affirmé avoir été touchés par un objet volant», a déclaré Katada, 71 ans, soulignant l’attaque du pétrolier lors de la projection de la photo du navire.

L’armée des Etats-Unis d’Amérique a publié une vidéo montrant la possibilité d’attacher une mine à la coque du navire, mais Katada a déclaré que plusieurs membres de l’équipage avaient vu un objet volant.

« Je pense que la déclaration de l’armée des Etats-Unis d’Amérique est fausse, » a-t-il dit, confus.

La raison pour laquelle l’attaquant a pris pour cible le pétrolier de la société demeure un mystère.

Le pétrolier est exploité comme un navire battant pavillon du Panama. Ainsi, il a déclaré: « Sans faire de recherches approfondies, il est difficile de savoir qu’il est exploité par une société japonaise. »

La société n’avait pas été avisée avant l’attaque et aucune responsabilité n’a été revendiquée à ce jour.

« Il est difficile de croire que le pétrolier a été attaqué [uniquement] parce qu’il était exploité par une compagnie japonaise », a déclaré le président.

«L’essence et le pétrole lourd ne peuvent pas être transportés sans passer par ici. C’est la bouée de sauvetage du Japon», a déclaré Katada, décrivant l’importance du détroit d’Ormuz.

La société exploite trois pétroliers, dont celui attaqué jeudi.

« Si la route n’est pas fermée et que le consentement de l’équipage est obtenu, nous aimerions l’exploiter », a-t-il déclaré.

Cependant, la dernière attaque a mis en lumière le danger des routes de navigation à proximité du détroit. Interrogée sur le renforcement de la sécurité dans la région, Katada a déclaré: «Ce n’est pas une chose que nous pouvons faire seule», indiquant qu’il est nécessaire que la société coopère avec d’autres entités, telles que les armateurs, le gouvernement et les compagnies d’assurance.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: The Japan News

Envoyé iranien au Danemark: qui profite des attaques contre les pétroliers lorsque le Premier ministre japonais est en Iran?

1075843992

Morthera Moradian, ambassadeur d’Iran au Danemark, a évoqué le « B-team » et les récents attentats perpétrés contre deux pétroliers dans le golfe d’Oman, affirmant que le Premier ministre japonais était en Iran « qui tire profit de ces scénarios » ?

Jeudi, deux pétroliers, l’un appartenant à une société japonaise, ont été attaqués dans le golfe d’Oman. Les attaques de pétroliers ont eu lieu alors que le Premier ministre japonais Shinzo Abe – un gros acheteur de pétrole iranien jusqu’à ce que les nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique l’arrête – se rende à Téhéran.

Les États-Unis d’Amérique accusent l’Iran d’attaques, tandis que Téhéran nie toute implication dans les explosions.

Réagissant à l’assentiment des Etats-Unis d’Amérique, l’ambassadeur iranien a tweeté: «Un complot d’attaque présumé en France pendant que le président de l’Iran à Zurich; Un complot terroriste présumé au Danemark lorsque l’Europe s’apprête à annoncer INSTEX; attaques contre les pétroliers lorsque le Premier ministre japonais en Iran».

«Le monde n’est pas dupe de scénarios trompeurs. Qui profite de ces scénarios?» A-t-il ajouté.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: ISNA

L’abîme de la Crédibilité

Je ne peux vraiment pas commencer à comprendre à quel point il serait stupide de croire que l’Iran attaquerait un pétrolier japonais au moment même où le Premier ministre japonais s’asseoirait devant des pourparlers amicaux à Téhéran sur la coopération économique qui pourrait aider les États-Unis d’Amérique. L’Iran survit aux effets des sanctions économiques des États-Unis d’Amérique.

La société japonaise Kokuka Courageous était percée au-dessus de la ligne de flottaison. Cela exclut une attaque à la torpille, ce qui est l’explication vantée par les néo-conservateurs.

Le deuxième navire, le Front Altair, appartient à la Norvège et compte 50% d’équipages russes (les autres étant des Philippins). Il appartient à Frontline, une importante société de crédit-bail de pétroliers qui a également été reconnue comme aidant l’Iran à continuer d’expédier du pétrole en dépit des sanctions.

C’est l’Iran qui a sauvé les équipages et aidé à maîtriser les navires endommagés.

Le fait que l’Iran vise un navire japonais et un navire russe à l’équipage est une allégation ridicule. Ce sont toutefois les cibles que les alliés des États-Unis d’Amérique dans la région – les Saoudiens, leurs collègues du Conseil de coopération du Golfe et Israël – viseraient à créer un faux drapeau. Il convient de noter que John Bolton a rencontré les ministres des Émirats Arabes Unis il y a deux semaines – les deux navires venaient de quitter les Émirats Arabes Unis.

Les Etats-Unis d’Amérique et leurs comparses britanniques ont immédiatement blâmé l’Iran. Les médias amplifient cela sans presque le scepticisme nécessaire. Je ne peux pas penser à une seule raison pour laquelle quiconque croirait ce faux drapeau en particulier. Il est à noter que ni la Norvège ni le Japon n’ont adhéré à cette affirmation ridicule.

Craig Murray

Traduction: MIRASTNEWS

Source: LewRockwell

Les actions unilatérales des États-Unis d’Amérique et le terrorisme économique sont les seules causes de l’insécurité dans la région: Zarif

Téhéran – Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a souligné que les actions unilatérales des États-Unis d’Amérique et le terrorisme économique sont les seuls responsables de l’insécurité dans la région.

“Avec Prés. @HassanRouhani à #SCO au Kirghizistan. Dialogue multilatéral important + discussions bilatérales fructueuses, incl. avec le président Xi et le président Poutine. Actions américaines unilatérales – incl. Son #Terrorisme économique sur l’Iran est l’unique responsable de l’insécurité et du regain de tension dans notre région », a écrit Zarif sur son compte Twitter officiel.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: ISNA

Avertissement au Japon? Les attaques de pétroliers mènent à la spéculation sur qui est responsable

JÉRUSALEM – Les attaques de jeudi sur deux pétroliers près du détroit d’Ormuz, dont un opéré par une firme japonaise, ont provoqué une vague de spéculations sur les auteurs et leur mobile, ces incidents coïncidant avec une réunion entre le Premier ministre Shinzo Abe et le Guide suprême iranien Ayatollah Ali Khamenei.

Certains suggèrent que les attaques visaient probablement à envoyer une sorte d’avertissement à Tokyo. Le Japon s’attache à apaiser les tensions entre l’Iran et l’administration du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump, qui s’aggrave depuis le retrait de Washington de l’accord sur le nucléaire signé en 2015 entre l’Iran et six grands pays, dont les États-Unis d’Amérique.

Dans son édition de mercredi, un journal iranien à tendance conservatrice a salué Abe, arrivé le même jour à Téhéran pour entamer sa visite sous surveillance, avec un titre en anglais et en persan faisant apparemment référence aux États-Unis d’Amérique.

Le titre «Comment faire confiance à un criminel de guerre, M. Abe?» était imprimé à côté d’une image d’un nuage de champignons évoquant les bombardements atomiques des Etats-Unis d’Amérique sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki en août 1945.

Le message semble indiquer qu’il y a un sentiment de méfiance envers Abe parmi les conservateurs iraniens conservateurs qui ont des sentiments forts anti-Etats-Unis d’Amérique.

Dans un entretien téléphonique, Meir Javedanfar, un expert iranien basé en Israël, a déclaré que Téhéran était responsable des attaques de pétroliers.

Si Téhéran savait que l’un des pétroliers était lié au Japon, cela voudrait dire que les attaques visaient à indiquer que le régime iranien considère Abe comme un mandataire du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump et ne fait pas confiance au dirigeant japonais, a déclaré Javedanfar, de Iran.

Mais il ne serait peut-être pas raisonnable de penser que les attaques ont été menées par des conservateurs intransigeants, car cela pourrait nuire à l’image du dirigeant suprême, ont déclaré des analystes.

Si l’Iran n’est pas responsable des attentats, une tierce partie désireuse de creuser un fossé entre l’Iran et le Japon, traditionnellement liés par des relations chaleureuses, aurait peut-être été impliquée, dans le but d’exhorter Tokyo à se démarquer de Téhéran, ont-ils déclaré.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: the japan times

Mer d’Oman: une découverte qui a semé la panique dans le camp US

Une image de la vidéo diffusée par les États-Unis accusant un bateau iranien d’avoir miné les pétroliers en mer d’Oman. (Capture d’écran)

Alors que les marins iraniens repêchaient le jeudi 13 juin les membres de l’équipage de deux super-pétroliers en mer d’Oman, ils découvrent une mine non-opérée collée au dessous de la coque de l’un des deux bâtiments.

Des commandos spéciaux iraniens ont été dépêchés sur place pour neutraliser l’engin. Une fois neutralisée la mine a été transférée en Iran pour une enquête plus approfondie alors qu’à peine deux semaines plus tôt, des Américains et leurs alliés menaient dans cette même zone des exercices de minage ou de déminage.

Peu de temps après cette opération de neutralisation et d’évacuation, une vidéo a commencé à faire le tour des médias mainstream, accusant l’Iran d’avoir miné les pétroliers!

Lire plus: Explosions des pétroliers : qui profite de ces incidents ?

Le concert de calomnie a aussitôt gagné la sphère des officiels américains: le secrétaire d’État, puis celui à la Défense et enfin Donald Trump, lui même, ont accusé l’Iran d’avoir planifié la double attaque de jeudi en se référant à la vidéo, qui, très curieusement, suscite chez tout observateur averti la question suivante: si l’Iran est l’auteur de l’attaque, comment se fait-il qu’il est le premier à voler au secours de l’équipage des deux pétroliers?

Pour plus d’une analyse, l’attitude américaine dans cette affaire est suspecte. Tout se passe comme si la découverte de la mine, sa neutralisation puis son évacuation en Iran inquiétaient certains milieux aux États-Unis car qui croirait que les Américains qui possèdent des dizaines de bases dans la région, et qui ont sous la surveillance satellitaire le moindre agissement naval auraient raté une opération de sabotage d’une si grande envergure. Une opération que CNN attribuait à l’explosion des mines tandis que Reuters mettait sur le compte des torpilles. Il est bien difficile de croire que les satellites américains puissent avoir loupé une si belle occasion pour jeter l’Iran à la vindicte publique si les « hommes grenouille iraniens » comme laisse supposer certaine presse outr-atlantique et israélienne, avaient effectivement miné les super pétroliers.

De quoi a peur l’Amérique? Selon les experts, l’engin découvert par les forces navales iraniennes risque de s’avérer bien compromettant pour les vrais auteurs des attaques en mer d’Oman .Cette pièce à conviction risque aussi de permettre aux enquêteurs iraniens de remonter le file et de mettre la main sur les auteurs des explosions de Fujaïrah le 12 mai. La hâte avec laquelle le président américain et ses lieutenants ont pointé de doigt l’Iran en dit long sur les dessous des attaques qui visent le transit libre de l’énergie dans le golfe Persique.

Source: Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Les EUA testent l’efficacité et la qualité de la défense anti-aérienne – L’Iran abat un drone américain et se dit «prêt à répondre à toute déclaration de guerre» – MIRASTNEWS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :