A la Une

Les Rothschild accusés de s’en prendre à des entreprises d’État sud-africaines

© Facebook / FlySAA

La manœuvre du malin pour s’enrichir goulument, appauvrir et dépouiller les autres

Les syndicats sud-africains ont uni leurs forces pour s’attaquer à la famille Rothschild, qu’ils accusent d’être impliqués dans des tentatives de «capture» des entreprises d’État du pays.

Selon le tabloïd Citizen, le Syndicat national des travailleurs du métal d’Afrique du Sud et la South African Cabin Crew Association ont publié une déclaration commune, affirmant que les Rothschild «interféraient» dans les entreprises publiques à des «fins égoïstes et gourmandes». La déclaration a allégué que la famille riche avait l’intention de faire s’effondrer, South African Airways (SAA), afin de pouvoir être privatisée.

NUMSA @Numsa_Media

NUMSA and SACCA are united in their demands. We want Vuyani Jarana to be reinstated.@SAFTU_media@IOL@News24

La famille Rothschild est la plus célèbre de toutes les dynasties bancaires européennes. Pendant près de 200 ans, elle a eu une grande influence sur l’histoire économique et, indirectement, politique de l’Europe. Elle détient également des participations dans de nombreuses entreprises internationales.

Les syndicats sud-africains ont déclaré que les Rothschild utilisaient un lien présumé avec Mark Kingston, membre du conseil d’administration de la SAA, qui est également président du conseil d’administration de Rothschild & Co. en Afrique du Sud et qui était auparavant son directeur général. Les syndicats veulent la destitution de plusieurs membres du conseil d’administration de la SAA, dont Kingston, ainsi que d’un autre membre du conseil portant le nom de Rothschild, l’ancien président de la bourse de Johannesburg, Geoff Rothschild.

LIRE PLUS

Rothschild inquiet pour le nouvel ordre économique mondial

Les syndicats ont qualifié les Rothschild de «nouveaux Guptas», un lien entre la famille controversée sud-africaine accusée de divers actes de corruption. La famille Gupta a fait l’objet d’un examen approfondi en raison de ses liens étroits avec l’ancien président Jacob Zuma.

Le ministre des Finances sud-africain, Tito Mboweni, a également été accusé d’avoir agi avec imprudence, alors qu’il avait précédemment exprimé son manque de confiance en l’avenir de la compagnie aérienne.

Les syndicats ont manifesté la semaine dernière pour réclamer la réintégration de l’ancien PDG de South African Airways, Vuyani Jarana, dont ils souhaitent la «stratégie de redressement».

LIRE AUSSI

La Rothschild Bank en proie au scandale dans le blanchiment d’argent

Jarana, qui a été nommé directeur général de la compagnie aérienne nationale sud-africaine en août 2017, a assuré que la SAA ne serait pas privatisée. Il avait proposé un plan visant à rendre la compagnie aérienne financièrement autonome d’ici 2021. Le PDG a démissionné au début de ce mois en raison de l’incertitude entourant le financement gouvernemental de la compagnie aérienne.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec vos amis!

Traduction: MIRASTNEWS

Source: RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :