A la Une

Le pilote « Mercenaire » capturé par les forces libyennes de Haftar est identifié comme un vétéran des Etats-Unis d’Amérique après sa libération

Jamie Sponaugle pendant l’interrogatoire. Capture d’écran d’une séquence publiée par la LNA.

Un pilote d’avion de chasse abattu et capturé par les forces de l’un des gouvernements rivaux libyens s’est révélé être un ancien combattant de l’US Air Force. Les médias des Etats-Unis d’Amérique ont identifié Jamie Sponaugle après sa libération facilitée par les Saoudiens.

Sponaugle a été capturé par l’armée nationale libyenne (LNA), l’armée fidèle au général Khalifa Haftar, après que son Mirage F1 ait été abattu près de la capitale, Tripoli, le 7 mai. La LNA a déclaré que cet homme effectuait des raids de bombardement contre ses troupes au nom du gouvernement d’accord national (GNA) libyen reconnu à l’échelle internationale, et l’avait accusé d’être un mercenaire. La véritable identité du pilote, qui avait déjà été rapporté comme un ressortissant portugais, a d’abord été brisée par le Washington Post, puis confirmée par CNN.

LIRE AUSSI

Des VIDÉOS montre la capture et l’interrogatoire du pilote « mercenaire portugais » abattu au-dessus de la Libye

Des images d’un Sponaugle ensanglanté ont été publiées par l’ANL peu de temps après sa capture, mais il s’appelait à l’époque un ressortissant portugais, Jimmy Rees. Selon le Post, Sponaugle s’est enrôlé aviateur en 2006 et a travaillé comme mécanicien jusqu’en 2013. Il a ensuite servi dans la Florida Air National Guard avant de prendre sa retraite à la fin de 2016. Le journal affirme qu’il n’a pas suivi de formation de pilote et que les responsables des Etats-Unis d’Amérique ne savent pas exactement ce qu’il faisait en Libye.

The Libyan Address Journal @LibyanAddressJo

The Libyan National Army (LNA) captures 29-year-old Jimmy Reiss, a Portuguese mercenary pilot, who was flying a Mirage F1 warplane of the Tripoli-based Government of National Accord (GNA) before it was shot down by LNA this morning.

Sponaugle a été libéré de sa captivité avec l’aide de l’Arabie saoudite et du prince héritier Mohammed bin Salman, a indiqué le reportage, soulignant que les Saoudiens n’avaient pas payé pour sa libération. Mardi, l’Américain s’est envolé pour l’Arabie saoudite, où il doit rencontrer des diplomates états-uniens et se soumettre à des examens médicaux.

Task and Purpose a fourni des états de service quelque peu différents pour Sponaugle, ainsi qu’une liste de mérites indiquant des déploiements en Iran et en Corée du Sud et une implication dans les opérations de dissuasion nucléaire de l’US Air Force.

LIRE PLUS

«Ils ont déclenché cette crise»: des avocats poursuivent l’UE contre le décès de migrants libyens en Méditerranée

La Libye reste fracturée depuis la campagne de bombardements de l’OTAN de 2011, qui a aidé les militants antigouvernementaux à évincer et à tuer le dirigeant de longue date, Mouammar Kadhafi. Sponaugle a été capturé au cours d’une opération offensive lancée par les forces de Haftar en avril. Le général a déclaré qu’il essayait de libérer la capitale des milices déstabilisant le pays.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :