A la Une

Invasion des Etats-Unis d’Amérique de la Syrie, que fera la Russie?

Les États-Unis remplacent leurs troupes en Syrie par des effectifs de sociétés militaires privées. (Photo d’illustration)

Dans le cadre de la réduction prévue de leurs troupes en Syrie, les États-Unis y ont envoyé plus de 4 000 mercenaires, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères quelque temps après que Washington eut appelé ses alliés occidentaux à y envoyer eux aussi des troupes.

Le CENTCOM (Commandement central américain) remplace certaines de ses troupes régulières dans le nord de la Syrie par des employés de sociétés militaires privées (PMC), a déclaré mercredi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d’une conférence de presse à Moscou.

« Les effectifs des PMC en Syrie dépassent les 4 000. Il est à noter que 540 personnes étaient déjà arrivées dans le pays, dont 70 commandants et instructeurs. Le transfert de mercenaires s’effectue en voiture par groupes de 12 à 16 personnes », a-t-elle précisé.

Selon Zakharova, les principales tâches des PMC consistent à former des militants fidèles aux États-Unis et à protéger les sites pétroliers.

Les États-Unis avaient auparavant exhorté leurs alliés occidentaux, à savoir, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, à envoyer des troupes en Syrie. Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Meqdad, n’a pas tardé à mettre en garde certains pays européens contre les conséquences du déploiement des troupes supplémentaires dans le nord-est de la Syrie.

La Syrie est plongée dans une violente guerre civile depuis le début de 2011. Depuis lors, des centaines de milliers de personnes ont été tuées et plus de 10 millions d’autres ont été déplacées, selon des responsables de l’ONU.

La nouvelle intervient alors que les autorités syriennes ont à maintes reprises mis en garde contre la présence militaire illégale de Washington en Syrie, la qualifiant d’occupation et appelant au retrait des troupes américaines.

En outre, le soutien de Washington à ses alliés kurdes dans le nord de la Syrie a suscité la vive colère d’Ankara, qui appelle Washington à y mettre fin.

Source: Press TV

Syrie : les USA ont repris la formation des Deachistes à al-Tanf

Les éléments du groupe terroriste, Jaych al-Maghawir sont entraînés par l’armée américaine sur la base militaire d’al-Tanf en Syrie, le 22 octobre 2018. ©AFP

Selon l’agence de presse Anadolu, des sources d’information ont révélé qu’après une interruption d’un an, les États-Unis avaient repris la formation des terroristes sur la base aérienne d’al-Tanf au sud-est de la Syrie.

« Les États-Unis ont repris la formation militaire des éléments du groupe terroriste « Jaych al-Maghawir », lié au Front de libération nationale (FLN) dans la base militaire d’al-Tanf, dans le sud de la province de Homs et dans les bases implantées en Jordanie », ont dit des sources informées à l’agence de presse Anadolu. Elles ont par ailleurs révélé qu’un nombre d’officiers de l’armée et de responsables des services secrets américains, accompagnés des conseillers de la soi-disant coalition internationale contre Daech avaient été chargés de former les terroristes.

« Les États-Unis ont autorisé les membres d’autres groupes à rejoindre «Jaych al-Maghawir» dans le but d’augmenter le nombre des terroristes », ont par ailleurs révélé les sources d’Anadolu. Sur la base aérienne d’al-Tanf, les terroristes sont formés aux offensives compliquées, aux opérations héliportées et à la guerre dans le désert et sur les hauteurs. Les États-Unis forment les terroristes sous le prétexte de faire face aux résidus du groupe terroriste Daech sur la frontière syro-irakienne. La base militaire d’al-Tanf, située sur les frontières communes Syrie-Irak-Jordanie est considérée comme une cellule d’opération commune des forces américaines et des terroristes de la région.

Dans un moment où l’armée américaine a repris la formation des terroristes, le nouveau candidat au département de la Défense des États-Unis, Mark Esper, a annoncé que les militaires américains, faisant partie de la prétendue coalition anti-Daech, resteraient en Syrie pour donner suite à ce qu’il a nommé « la poursuite de l’opération contre Daech » dans le nord-est syrien.

Pour rappel, les forces liées à la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie, ont récemment organisé des manœuvres conjointes avec les terroristes de Jaych al-Maghawir dans la localité d’al-Tanf. Les Etats-Unis s’apprêtent à trafiquer via un Israélien le pétrole de cette province et les terroristes de Daech sont chargé de lui servir dans cette bataille énergétique à venir. Sur son compte Twitter, Un Israélien le dénommé, Moti Kahana avait confirmé la conclusion d’un accord avec le « Conseil démocratique syrien » (bras politique des FDS) pour la vente du pétrole extrait dans le nord-est de la Syrie. L’Israélien pourrait vendre jusqu’à 400.000 barils par jour.

Source: Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Invasion des Etats-Unis d’Amérique de la Syrie, que fera la Russie? – MIRASTNEWS – Histoire militaire du Moyen-Orient

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :