A la Une

Ghosn poursuit Nissan et Mitsubishi pour licenciement

AMSTERDAM – Carlos Ghosn a intenté un procès aux Pays-Bas contre les constructeurs japonais Nissan Motor et Mitsubishi Motors, qui l’ont destitué du poste de président de leur alliance l’an dernier, a annoncé samedi le journal néerlandais NRC.

Ghosn réclame 15 millions d’euros (16,8 millions de dollars) de dommages et intérêts aux constructeurs automobiles. De graves erreurs ont été commises lors de son licenciement, a rapporté NRC, citant son avocat.

«Aux Pays-Bas, si vous voulez renvoyer un dirigeant, vous devez d’abord lui dire de quoi il est accusé et vous devez lui fournir les preuves à l’appui. Aucune de ces choses ne s’est produite», a déclaré l’avocat Laurens de Graaf au CNRC.

Ghosn est tombé en disgrâce l’année dernière quand il a été arrêté au Japon et renvoyé par Nissan pour inconduite financière, ce qu’il nie. Il a également été licencié en tant que PDG et président du constructeur automobile français Renault.

Ghosn a été libéré en avril de sa prison au Japon sous caution de 4,5 millions de dollars.

Ghosn a la nationalité française, libanaise et brésilienne, mais a opté pour le statut fiscal des Pays-Bas, mais a opté pour les Pays-Bas fiscalement plus favorable comme son domicile fiscal en 2012. La société holding de l’alliance Nissan-Mitsubishi est également constituée aux Pays-Bas.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Japan News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :