A la Une

La grosse erreur de l’industrie pétrolière des Etats-Unis d’Amérique

Les entreprises des Etats-Unis d’Amérique perdent de manière vertigineuse leur valeur et leurs investissements, un « choc de schiste » menaçant le marché pétrolier. Découvrez comment ce qui était autrefois l’industrie la plus prospère des Etats-Unis d’Amérique a commencé à «boiter d’une jambe».

© AP Photo / Charlie Riedel

L’Agence internationale de l’énergie a annoncé que l’offre mondiale de pétrole dépasserait la demande de 900 milliards de barils par jour en 2020. Ce déséquilibre pourrait se produire après le lancement de nouveaux projets au Brésil, en Norvège et au Canada, ce qui accentuera le boom aux États-Unis d’Amérique et fera pression sur l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Selon l’Agence internationale de l’énergie, en avril 2019, la production de pétrole aux États-Unis d’Amérique dépassait 12,1 millions de barils par jour.

L’extraction dans le bassin du Permien a été la principale source de revenus des sociétés des Etats-Unis d’Amérique ces dernières années. Entre 2011 et 2019, la production de pétrole brut dans cette partie du monde a quadruplé après avoir atteint un volume de quatre millions de barils par jour.

Malgré cette augmentation, l’industrie des Etats-Unis d’Amérique continue de faire face à un grave problème de pénurie d’investissements.

La situation en détail

En 2018, les dépenses engagées par les producteurs des Etats-Unis d’Amérique de pétrole de schiste ont dépassé leurs revenus. Cependant, les fabricants des Etats-Unis d’Amérique continuent de placer l’extraction de pétrole au-dessus du cash-flow et de rapporter aux investisseurs aujourd’hui, rapporte Reuters.

Les données de leur analyse ont révélé que peu de producteurs avaient généré des rendements solides, même lorsque le prix du brut avait augmenté de 28% en 2018 pour atteindre une moyenne de 65,06 dollars le baril. Pour comparer en 2017, le pétrole a coûté environ 50,79 $.

Selon les calculs d’un analyste, un investisseur qui avait investi 100 DEUA (USD en anglais) dans l’indice S & P 500 Oil & Gas Exploration & Production en 2013 ne rapporterait que 58,99 DEUA à la fin de 2018. Vous trouverez ci-dessous les montants qu’un investisseur aurait pu économiser après avoir investi 100 dollars dans certaines sociétés états-uniennes au cours de la même période.

  • Whiting Petroleum Corp. – 9 $
  • Apache Corp. – 33,51 $
  • Devon Energy Corp. – 38,88 $

En revanche, les investisseurs qui ont opté pour l’indice S & P 500 – qui regroupe les 500 plus grandes sociétés des Etats-Unis d’Amérique – ont augmenté leur fortune à 150,33 dollars, compare l’agence.

« Ce fut un moment critique [pour les producteurs]. Ils ont perdu la confiance des investisseurs », a déclaré Clark Williams-Derry, directeur d’un département du groupe de réflexion Sightline Institute.

‘Epidémie’ des faillites

Tandis que les grands groupes développent leurs activités dans le bassin du Permien, les petites et moyennes entreprises ont commencé à développer précisément le secteur de la production de pétrole et de gaz de schiste.

« Les grandes entreprises avec des soldes comptables solides et de meilleures cotes de crédit mobilisent des capitaux tandis que les investisseurs sont de moins en moins disposés à investir leurs ressources dans des activités menées par des petites entreprises qui ne sont pas en mesure de générer des flux de trésorerie », a-t-il déclaré au journal états-unien le Financial Times.

Cependant, la vague de faillites a touché non seulement les petits acteurs du marché, mais les plus gros. En mai 2019, les explorateurs Halcon Resources et Alta Mesa Resources ont soulevé des questions sur leur capacité à rester à flot. Pendant ce temps, les obligations de California Resources se vendaient à un rendement « typique des soi-disant valeurs indésirables ». Soit 10 points de pourcentage au-dessus du rendement des obligations du Trésor des Etats-Unis d’Amérique.

La Banque de la Federal Réserve de Dallas a indiqué dans son rapport récent que « la réduction de la capitalisation boursière est si importante qu’elle coupe le souffle des investisseurs ».

« Les perspectives de forage vertical sont mortes », écrit dans ce rapport un dirigeant de l’industrie des Etats-Unis d’Amérique.

En conséquence, les entreprises sont vendues au prix le plus bas. Le 15 juillet, Callon Petroleum a annoncé l’achat de Carrizo Oil & Gas pour une valeur de 3,2 milliards de dollars, y compris sa dette estimée à 1, 710 milliards de dollars. Actuellement, une part de Carrizo Oil & Gas vaut environ 13,12 dollars. En août 2018, la société a vendu chaque action environ 23 dollars.

Le forage de puits continu réduit ses performances. Il est possible que l’industrie des Etats-Unis d’Amérique soit bloquée dans un proche avenir, estiment plusieurs experts.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :