A la Une

Le ministère russe des Affaires étrangères appelle à la création d’une organisation de sécurité du Golfe

La Russie estime que l’idée d’un système de sécurité dans le Golfe pourrait jouer un rôle clé dans la consolidation des efforts politiques et diplomatiques dans cette région.

Bureau du ministère russe des Affaires étrangères / © Sergei Fadeichev / TASS

MOSCOU, le 23 juillet. Le concept russe de sécurité collective dans le Golfe a été présenté mardi par l’envoyé spécial du président russe au Moyen-Orient et des pays africains et par le vice-ministre des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov, dans le communiqué de presse du ministère russe des Affaires étrangères.

« Dans le contexte des idées de la Russie sur les moyens de stabiliser la situation dans le Golfe, il a été souligné qu’un système de sécurité régionale vraiment inclusif pourrait servir de base pour assurer un avenir digne de tous les pays de cette partie du monde d’importance stratégique. Les principes clés de ce concept sont un caractère progressif, le multilatéralisme et un engagement strict en faveur du droit international, en premier lieu la Charte des Nations Unies et ses résolutions du Conseil de sécurité. L’objectif stratégique défini par le document est de créer un mécanisme complet de sécurité collective et de coopération du Golfe qui impliquerait tous les pays de la région sur une base d’égalité », a déclaré le ministère.

La Russie estime que l’idée d’un système de sécurité dans le Golfe pourrait jouer un rôle clé dans la consolidation des efforts politiques et diplomatiques dans cette région. Le concept envisage la mise en œuvre d’un plan d’action à long terme visant à normaliser la situation, à renforcer la stabilité et la sécurité, à régler les conflits, à définir les repères et les paramètres d’un futur système post-crise et les moyens de mettre en œuvre les tâches qui en découlent. « Notre initiative développe les propositions de la Russie suggérées à la fin des années 90 et non datées de 2004 et 2007 », a noté le ministère.

Organisation d’une conférence

La Russie appelle à la création d’un groupe d’initiative chargé de préparer une conférence internationale sur la sécurité et la coopération dans le Golfe dans la perspective de la création d’une organisation à ces fins.

« Les démarches pratiques en vue du lancement d’un processus d’établissement d’un système de sécurité dans le Golfe peuvent commencer par des consultations bilatérales et multilatérales entre les parties concernées, y compris des États de la région et des pays extérieurs à la région, le Conseil de sécurité des Nations Unies, la Ligue Arabe, L’Organisation de la coopération islamique et le Conseil de coopération des États arabes du Golfe ont pour objectif de former un groupe d’initiative chargé de préparer une conférence internationale sur la sécurité et la coopération dans le Golfe. Le groupe sera chargé de convenir des limites géographiques du futur système de sécurité, de ses participants, de l’ordre du jour, du niveau de représentation, du lieu où se tiendra le futur forum et de rédiger ses résolutions, y compris sur les mesures de sécurité, de confiance et de contrôle », indique le document.

« La tâche centrale à long terme est de créer une organisation pour la sécurité et la coopération dans le Golfe qui, avec les pays du Golfe, comprendrait la Russie, la Chine, les États-Unis d’Amérique, l’Union européenne, l’Inde et d’autres parties concernées en tant qu’observateurs ou membres associés », indique le concept.

Zones démilitarisées

En dehors de cela, la Russie appelle la communauté internationale à examiner son initiative visant à établir des zones démilitarisées dans la région du Golfe.

« Les pays du Golfe et les pays extérieurs à la région devraient signer des accords sur le contrôle des armes prévoyant, par exemple, la création de zones démilitarisées, interdisant à toutes les parties de stocker des arsenaux déstabilisateurs d’armes classiques, y compris des armes antichars, une réduction équilibrée des armes par toutes les parties. En dehors de cela, ils devraient signer des accords sur la lutte contre le terrorisme international, le trafic d’armes illicite et la migration, le trafic de drogue et le crime organisé », indique le document.

La Russie demande également le non-déploiement de forces permanentes d’États hors région dans la région du Golfe et la mise en place de «lignes directes» entre les militaires.

« La Russie suggère l’examen suivant d’un ensemble de mesures de sécurité, de confiance et de contrôle comme idées préliminaires nécessitant un complément de discussion. S’agissant de la situation dans le Golfe, les pays de cette région et les pays extérieurs à la région devraient prendre des engagements mutuels de transparence dans le domaine militaire (dialogue sur les doctrines militaires, réunions sous-régionales des ministres de la défense, mise en place de lignes directes, échanges de notifications concernant des exercices et des vols d’avions militaires, échanges d’observateurs, non-déploiement de forces d’États non régionaux sur les territoires des Pays du Golfe, échange d’informations sur les achats d’armes et les forces armées) », indique le document.

Dans le contexte du renforcement du régime de non-prolifération nucléaire au Moyen-Orient reposant sur le Traité de non-prolifération nucléaire, le concept appelle les acteurs internationaux à prendre des mesures pour libérer la région des armes de destruction massive.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : TASS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :