A la Une

Piraterie étatique: L’Ukraine provoque la Russie et déclare avoir arraisonné un tanker russe en mer Noire

© HANDOUT Source: Reuters
Le Nika Spirit, anciennement Neyma, retenu par l’Ukraine dans le port d’Izmail.

Les autorités ukrainiennes ont annoncé avoir arraisonné un navire pétrolier russe, le Neyma, sur la mer Noire le 24 juillet. Ce tanker est en lien avec la crise du détroit de Kertch qui était survenue en novembre 2018 selon Kiev.

Selon un communiqué officiel des services de sécurité ukrainiens du 25 juillet, Kiev a pris la décision d’arraisonner un navire russe croisant sur la mer Noire le 24 juillet.

D’après cette même source, ce tanker pétrolier russe, le Neyma, désormais nommé le Nika Spirit, avait servi à bloquer des navires ukrainiens dans l’affaire du détroit de Kertch au mois de novembre 2018. Cette crise avait mené à l’instauration de la loi martiale en Ukraine pour une durée de 60 jours. La marine russe avait alors détenu 24 marins ukrainiens.

Réagissant à l’arraisonnement du navire, le ministre russe des Affaires étrangères a prévenu que si des citoyens russes devaient être retenus «en otages», il y aurait des «conséquences» : «S’il s’agit d’une prise en otages de citoyens russes, nous le considérerons comme une violation flagrante des normes du droit international et les conséquences ne se feront pas attendre.» «[Kiev] a fait le pari d’une attitude provocatrice inflexible, dans la lignée des événements de novembre dernier dans le détroit de Kertch», a de son côté regretté le vice-ministre des Affaires étrangères russe Grigory Karasine,

Les autorités ukrainiennes ont fait savoir qu’elles avaient perquisitionné le navire russe, saisi des documents, des enregistrements de communications radio et les journaux de bord. Les membres d’équipage ont également été interrogés, avant d’être relâchés.

Détroit de Kertch : l’affaire continue

Le 25 novembre 2018, trois bâtiments de guerre ukrainiens manœuvrant dans les eaux territoriales russes avaient été capturés après avoir refusé de quitter la zone au niveau du détroit de Kertch, où se trouve notamment le pont de Crimée reliant la péninsule au reste de la Russie.

Le président russe avait ensuite dénoncé une volonté électoraliste de la part du président ukrainien. Le 20 décembre 2018, Vladimir Poutine avait estimé : «le président Petro Porochenko a envoyé des soldats ukrainiens à la mort», ajoutant que cela n’était «heureusement pas arrivé», dans le cadre de ce que le président russe considérait comme une «provocation», et ce, dans l’espoir de «rehausser sa cote de popularité» en vue des prochaines élections ukrainiennes.

Lire aussi : Selon Poutine, l’incident de Kertch est une «provocation» organisée dans un but électoraliste

Source: RT France

L’Ukraine affirme avoir arraisonné un pétrolier russe

© Sputnik . Igor Kostine

Le Service de sécurité d’Ukraine (SBU) a annoncé avoir arraisonné le pétrolier russe qui aurait bloqué plusieurs navires ukrainiens dans le détroit de Kertch en novembre 2018. Le ministère russe des Affaires étrangères a promis de riposter s’il s’agissait d’une prise en otages de citoyens russes.

Un pétrolier russe a été bloqué dans le port d’Izmaïl, dans la région ukrainienne d’Odessa, où il est arrivé le 24 juillet, a annoncé ce jeudi 25 juillet le Service de sécurité d’Ukraine (SBU).

«Le Service de sécurité d’Ukraine et le parquet militaire ont arraisonné le pétrolier russe Neyma qui avait bloqué plusieurs navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch», a indiqué le service de presse du SBU.

Les représentants des autorités ukrainiennes ont perquisitionné le navire russe, saisi des documents, des enregistrements de communications radio et les journaux de bord. Les membres d’équipage ont été interrogés.

Membres d’équipage interpellés ou libérés?

Au moins sept membres d’équipage ont été interpellés à bord du pétrolier, d’après le parquet militaire ukrainien.

Selon les médias, qui citent la société Altomar Shipping, propriétaire du navire, les membres d’équipage du pétrolier sont en sécurité et rentrent en Russie.

L’ambassade de Russie à Kiev a confirmé l’information sur la libération des membres d’équipage, ajoutant que le navire reste en Ukraine.

Selon le SBU qui se réfère aux gardes-côtes du pays, le pétrolier Nika Spirit battant pavillon russe, qui est arrivé à Izmaïl le 24 juillet, est le navire qui avait précédemment porté le nom de Neyma.

Moscou a plus tard annoncé que 10 membres d’équipage du bateau avaient quitté l’Ukraine. Le SBU a confirmé cette information, indiquant n’avoir pas trouvé de raisons pour interpeller les marins du bateau russe.

«Les membres d’équipage du pétrolier n’ont pas violé le droit maritime et les lois ukrainiennes, nous n’avons pas de raisons pour les interpeller. Nous avons permis aux marins russes de rentrer chez eux», a indiqué le SBU sur Facebook.

Moscou promet de riposter après enquête

Le ministère russe des Affaires étrangères a pour sa part annoncé qu’il essayait d’établir les circonstances de l’arraisonnement pour prendre des mesures appropriées.

«S’il s’agit de la prise en otages de citoyens russes, nous le considérerons comme une violation flagrante des normes du droit international et les conséquences ne se feront pas attendre», a indiqué le ministère.

La saisie du navire est «une très mauvaise nouvelle», a déclaré à Sputnik Grigori Karassine, vice-ministre russe des Affaires étrangères.

«D’aucuns à Kiev souhaitent un prolongement dur de leur provocation du 25 novembre [dans le détroit de Kertch, ndlr]. Nous allons mener une enquête», a indiqué M.Karassine.

Incident de 2018 dans le détroit de Kertch

Trois navires de la Marine ukrainienne, les vedettes blindées d’artillerie Berdiansk et Nikopol et le remorqueur Yany Kapu, ont violé le 25 novembre 2018 la frontière d’État russe en mer Noire avant de se diriger vers le détroit de Kertch dans les eaux territoriales russes. Ils ont effectué des manœuvres dangereuses sans réagir aux ordres légitimes des gardes-frontières russes.

Quelques heures plus tard, ils ont été arraisonnés et conduits au port de Kertch. Les autorités russes ont interpellé 24 militaires ukrainiens dont deux agents du Service de sécurité d’Ukraine (SBU). Selon le Service fédéral de sécurité russe (FSB), ces agents se trouvaient à bord des navires pour coordonner la provocation. Le FSB a ouvert une enquête pénale sur la violation de la frontière d’État.

Source: Sputnik News – France

La piraterie british fait des émules! – L’Ukraine s’empare d’un pétrolier russe

L’Ukraine affirme détenir le pétrolier russe qui aurait été utilisé pour bloquer des navires de la marine ukrainienne circulant dans le détroit de Kertch en novembre 2018. Si des Russes sont détenus en otage, il y aura des « conséquences », vient de prévenir Moscou de son côté.

Le pétrolier, le Nika Spirit, a été saisi au port d’Izmaïl, dans le sud-ouest de l’Ukraine où il était entré hier, mercredi 24 juillet 2019, a annoncé un communiqué des services de sécurité ukrainiens (SBU) publié aujourd’hui.

Le navire a été intercepté comme élément de preuve et une requête judiciaire pour son arrestation est en cours de préparation, indique le communiqué qui ajoute : « Des enquêteurs ont d’ores et déjà saisi des documents et interrogé les membres d’équipage. »

Kiev prétend avoir arraisonné le pétrolier russe ayant été utilisé pour bloquer des navires de la marine ukrainienne circulant dans le détroit de Kertch en novembre 2018.

Le 25 novembre 2018, un pétrolier russe a empêché des navires de guerre ukrainiens de passer sous la partie la plus élevée du pont de Kertch, qui relie la Russie à la Crimée, un territoire ukrainien qui a été rattaché à Moscou en 2014. Moscou a alors expliqué que les trois navires étaient entrés illégalement dans les eaux territoriales russes dans le but de créer une situation de conflit dans la région.

Les 24 marins que les trois navires transportaient comprenaient notamment des officiers des services secrets ukrainiens.

Pour l’incident d’hier, Kiev n’a pas indiqué ce qu’il entendait faire des marins qui étaient à bord du pétrolier. Le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky n’a pas non plus commenté la nouvelle.

L’ambassade russe à Kiev a néanmoins informé l’agence russe RIA Novosti qu’ils seraient libérés.

« Nous sommes en train de faire la lumière sur toutes les circonstances de l’affaire pour prendre des mesures adéquates », a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

« S’il s’agit d’une prise en otage des Russes, cela sera considéré comme une violation grossière du droit international et les conséquences ne se feront pas attendre », a-t-il ajouté.

« C’est une très mauvaise nouvelle », a quant à lui déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, à l’agence russe RIA Novosti.

« La détention du pétrolier est totalement illégale et nuira aux relations entre Moscou et Kiev », a pour sa part commenté le vice-président de la commission des affaires étrangères de la Douma, Vladimir Dzhabarov.

Selon l’agence de presse russe RT, Kiev a choisi son moment pour procéder à cette saisie. Il y aurait selon RT des discussions discrètes ces derniers jours pour faire libérer 24 marins ukrainiens emprisonnés en Russie.

Mercredi, les médias ukrainiens ont même dit que la médiatrice de Kiev, Lyudmila Denisova, avait annoncé qu’un accord avait finalement été conclu sur le retour des marins à la maison. Plus tard dans la journée, elle aurait néanmoins démenti cette information, affirmant au journal russe RBC qu’elle avait seulement demandé au FSB, l’agence de sécurité russe chargée du procès, de libérer les marins sous caution, ajoutant que les discussions avec la partie russe se poursuivaient.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :