A la Une

Le Venezuela relie la dernière panne d’électricité à des avions espions des Etats-Unis d’Amérique

Un chasseur vénézuélien Su-30 a intercepté la semaine dernière un avion de reconnaissance EP-3 des Etats-Unis d’Amérique au-dessus de la mer des Caraïbes.

Le gouvernement du Venezuela a lié la panne d’électricité qui a touché une grande partie du pays le 22 juillet à l’entrée d’un avion espion des Etats-Unis d’Amérique dans l’espace aérien vénézuélien.

Le ministre vénézuélien de la Communication, Jorge Rodríguez, ne considère pas comme par hasard qu’un avion des Etats-Unis d’Amérique soit entré dans l’espace aérien du Venezuela lundi avant que le service électrique de la nation bolivarienne ne soit affecté.

« Ils ont de nouveau attaqué lundi. Ce n’est pas un hasard si un avion espion des Etats-Unis d’Amérique spécialisé dans les interceptions électroniques, dans les batailles électroniques et dans les cyberattaques, a tenté de violer l’espace exclusif d’information de Maiquetia, c’est-à-dire celui qui correspond à la protection des données. du Venezuela », a déclaré Rodriguez jeudi.

L‘interception de l’avion espion des Etats-Unis d’Amérique a eu lieu le 19 juillet, mais le ministre a précisé qu’une autre violation de l’espace aérien du Venezuela par les Etats-Unis d’Amérique a eu lieu le 22 juillet et que, dans la nuit du même jour, « ils ont perpétré une attaque brutale » contre le système électrique.

La panne d’électricité de lundi a touché Caracas et 15 des 23 États du pays: Falcón, Barinas, Lara, Cojedes, Bolívar, Carabobo, Aragua, Monagas, Táchira, Zulia, Anzoátegui, Portuguesa, Vargas, Nueva Esparta, Miranda et Lara.

Selon le gouvernement vénézuélien, « les premiers signes » visent une « attaque électromagnétique visant à affecter le système de production hydroélectrique de Guayana », principal fournisseur de services du pays.

Pour cette raison, les activités régulières de travail et d’éducation ont été suspendues le 23 juillet afin de contribuer à rétablir l’approvisionnement en énergie dans toutes les zones touchées.

En mars de cette année, le Venezuela a connu sa plus grande panne d’électricité, alors que presque tout le pays était dans l’obscurité pendant 11 jours consécutifs. Le gouvernement vénézuélien a attribué cet échec à une attaque cérébrale de la centrale hydroélectrique Simon Bolívar de Guri, qui fournit de l’électricité à 70% du pays, fait par lequel plusieurs personnes ont été arrêtées plus tard.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Venezuela : l’armée dénonce la présence d’avions espions américains dans son espace aérien (IMAGES)

Source: Reuters
Un avion de reconnaissance EP-3E de l’armée américaine (image d’illustration).

L’armée vénézuélienne a affirmé qu’un avion espion américain avait pénétré dans l’espace aérien du Venezuela le 27 juillet. Cette incursion fait suite à d’autres violations des traités internationaux de la part de Washington, dénoncées par Caracas.

Le Commandement stratégique opérationnel des forces armées vénézuéliennes (CEOFANB) a affirmé sur Twitter qu’un avion espion américain s’était introduit le 27 juillet dans la région d’information de vol de Maiquetia (une zone située au dessus et au large de la côte nord du Venezuela), celle-ci appartenant à l’espace aérien vénézuélien. «Les États-Unis continuent d’offenser ouvertement notre pays et le monde», dénonce le texte du CEOFANB.

Selon l’illustration mise en avant dans la publication, l’appareil américain aurait quitté la zone vénézuélienne «sans établir de communication», après plus de trois heures de vol au large de l’île La Orchila.

CEOFANB @ceofanb

| Hoy una vez más aviones espías EEUU ingresan indebidamente a FIR bajo control de nuestro País violando la seguridad aeronáutica y Tratados Internacionales. EEUU continúa en franca ofensa a nuestra Patria y al mundo. Respeten a este Pueblo, que junto a la FANB quiere Paz.

Un jour plus tôt, le même compte Twitter dénonçait déjà la présence répétée d’avions militaires étrangers dans l’espace aérien du Venezuela, expliquant dans une vidéo que des avions espions américains avaient pénétré la même zone aérienne le 19 et le 22 juillet. «Une fois encore, un avion espion militaire américain entre dans la région d’information de vol du Venezuela en violation des traités internationaux et de la législation aéronautique», précise le tweet.

CEOFANB @ceofanb

🚨ALERTA| Continúan las agresiones imperiales|| Una vez más aeronaves militares espías de EEUU ingresan a Región de Información de vuelo Venezuela violando los Tratados Internacionales y legislación aeronáutica. Ante sus provocaciones y agresiones, continuamos construyendo Paz.

Comme le rapporte la chaîne de télévision Telesur, le ministre vénézuélien de la Communication et l’Information, Jorge Rodríguez, affirmait pour sa part le 22 juillet que l’espace aérien du Venezuela connaissait une augmentation significative d’incursions d’appareils étrangers, estimant que la région d’information de vol de Maiquetia avait été pénétrée illégalement «au moins 78 fois» depuis le mois de janvier 2019.

Lire aussi : Panne d’électricité au Venezuela : Nicolas Maduro dénonce une «attaque électromagnétique»

Source: RT France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :