A la Une

Le NYT a expliqué le crash du Boeing 737 Max par une supervision insuffisante du régulateur

Boeing 737 Max à l’aéroport de Seattle, États-Unis. Photo d’archives

Moscou 28 juillet – La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis d’Amérique n’a pas effectué de tests de résistance sur le système MCAS, se basant sur des tests de développeur, écrit le New York Times, citant des dizaines de sources dans FAA et Boeing.

Selon la publication, en raison du flux de personnel au sein de la FAA à un stade précoce, deux employés relativement inexpérimentés étaient responsables du développement du MCAS (système automatique qui régule l’angle d’élévation du nez de l’aéronef – IF). L’organisme de réglementation n’a pas procédé à des tests par lui-même, transférant en fait la responsabilité de l’approbation du système au fabricant.

En outre, selon des sources de presse, Boeing a décidé par la suite d’étendre l’utilisation de MCAS. Les deux employés de la FAA qui ont supervisé le développement du système ne le savaient pas.

Le New York Times note que Boeing n’a pas fourni à l’agence de rapport officiel sur les modifications et que les règles de la FAA ne l’exigeaient pas. Selon le représentant de l’agence, le pilote qui testait le 737 Max était au courant des modifications mais son travail consistait à évaluer le vol de l’appareil et non à déterminer la sécurité du système MCAS.

L’agence a finalement certifié l’appareil, a demandé aux pilotes de suivre une formation et lui a permis de voler jusqu’au deuxième accident du 737 Max, d’après le matériel.

Les vols de Boeing 737 MAX ont été interdits dans le monde entier après deux accidents aériens. En mars 2019, 157 personnes sont décédées dans le crash de ce modèle de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines. En octobre 2018, l’avion indonésien Lion Air s’est écrasé avec 189 personnes.

Chez Boeing, les accidents ont été expliqués par des problèmes avec le logiciel du système MCAS, qui régule un angle d’attaque trop aigu (levage du nez de l’avion) ​​en vol. La société a annoncé à la mi-mai avoir complètement mis à jour le logiciel.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : INTERFAX.RU

Boeing se serait fait évincer d’un appel d’offres pour 85 milliards de dollars

CC BY 2.0 / Sascha Pohflepp / Minuteman in-missile computer

Le groupe aérospatial Boeing a renoncé à participer à un appel d’offres de l’US Air Force pour le remplacement de ses 450 missiles balistiques intercontinentaux basés au sol Minuteman III, d’après Space News.

Un appel d’offres pour 85 milliards de dollars, lancé le 16 juillet par l’armée de l’air américaine pour remplacer ses 450 missiles intercontinentaux Minuteman III, se déroulera sans le groupe Boeing qui s’est retiré de la procédure, a annoncé le magazine Space News.

Selon le média, Boeing n’a pas pu faire une meilleure offre que celle de son concurrent Northrop Grumman qui se trouve dans une position plus avantageuse après avoir acquis en juin 2018 la société Orbital ATK.

Orbital ATK occupe la position de leader sur le marché national des propulseurs à propergols solides et construit notamment les vaisseaux-cargos Cygnus utilisés pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS). D’après Space News, «l’approche actuelle en matière d’acquisition des moteurs à combustible solide n’offre pas un terrain de jeu égal pour une concurrence loyale».

Le média ajoute que Boeing n’a pas mené de discussions à ce sujet avec Aerojet Rocketdyne, un autre producteur de moteurs à combustible solide.
Les Minuteman III, qui font l’objet de l’appel d’offres, sont les seuls missiles balistiques intercontinentaux basés au sol de l’US Air Force.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :