A la Une

Les quatre coups fatals du renseignement yéménite…

Ansarallah a promu sa capacité militaire pendant la guerre imposée par la coalition pro-saoudienne. ©Harbi Press

La guerre au Yémen continue alors qu’Ansarallah a pu promouvoir sa puissance militaire et créer un nouveau rapport des forces en sa faveur. C’est ce que prouvent les opérations réussies de ces dernières semaines des unités balistiques et de drones d’Ansarallah visant les territoires saoudien et émirati.

En peu de temps la Résistance yéménite a franchi plusieurs paliers grâce à quelques frappes désormais fameuses:

1. Attaque contre l’artère principale de l’économie saoudienne, géant pétrolier Aramco

Le 18 juillet 2018, un drone Samad-2 appartenant aux forces armées yéménites s’est infiltré pour la première fois dans l’espace aérien saoudien et a bombardé les installations de la raffinerie saoudienne Aramco en profondeur du territoire saoudien.

L’aéronef de l’armée yéménite de longue portée a parcouru une distance d’environ 1.000 km sans qu’il se fasse intercepter par les Patriot saoudiens et a fini par viser un réservoir de la raffinerie dans la capitale saoudienne.

2. Coup dur porté par Ansarallah aux Émirats arabes unis

Le 25 juillet 2018, le porte-parole des forces armées yéménites, le colonel Sharaf Luqman, a mis en garde les sociétés et les investisseurs étrangers actifs aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite contre leur présence, lesquels, a-t-il dit,  seraient des cibles faciles pour les forces yéménites. Juste un jour après cet avertissement, l’unité de drones de l’armée yéménite a lancé, une attaque contre l’aéroport international d’Abou Dhabi, en riposte aux massacres commis par les Émirats arabes unis à l’encontre du Yémen. Plusieurs raids ont été effectués par le drone Samad-3 sur l’aéroport émirati. Les autorités émiraties ont d’abord démenti avoir été prises pour cible du raid au drone yéménite. Mais 10 mois après, Ansarallah a partagé une vidéo sur les réseaux sociaux qui a dévoilé la puissance des services de renseignements de Sanaa. la vidéo a été tournée sous les caméras de surveillance de l’aéroport d’Abou Dhabi. Signe que les agents secrets yéménites sont parvenus à s’infiltrer dans les centres névralgiques émiratis.

3. Les navires saoudiens pris d’assaut

 fin  juillet 2018, les forces d’Ansarallah ont réussi à viser le navire de guerre Dammam, bâtiment moderne et équipé de missiles sol-air Aster 15 et de radars Castor, appartenant à la marine saoudienne et ce, près de la côte ouest du Yémen, dans le détroit de Bab el-Mandeb. Ce fut un tournant dans la guerre du Yémen.

4. Vaste attaque au drone contre les installations pétrolières saoudiennes à al-Duwadimi et à Afif

Deux stations de pompage de pétrole situées dans les provinces d’al-Duwadimi et d’Afif, au cœur de l’Arabie saoudite ont été visées, le 14 mai 2019, par sept drones des forces armées yéménites. Cette information annoncée par Al-Masirah, a été reconnue par Riyad. Ces deux sites pétroliers se situent presque sur le même axe que le port de Yanbu, port aussi visé le 6 mai par Ansarallah. Suit aux raids des forces yéménites, le processus du transfert du pétrole a complètement été interrompu. L’un des 4 principaux géants pétroliers saoudiens se situe à Yanbu, ville portuaire la plus importante de l’Arabie saoudite d’où est exporté 40 % du brut saoudien. Après les raids des drones yéménites, la bourse saoudienne a subi un dommage d’un montant de 31 milliards de dollars.

5. 1er raid au drone contre un aéroport saoudien

L’armée et les Comités populaires du Yémen (Ansarallah) ont lancé pour la première fois, mardi 21 mai 2019, un « Qasef K2 » à l’assaut d’un entrepôt d’armes de l’aéroport de Najran dans le sud de l’Arabie saoudite. À peine quelques heures après une première attaque lancée depuis le sol yéménite visant l’aéroport de Najran, un second appareil de ce même type, doté de missile, s’est abattu sur l’aérodrome de l’aéroport de Najran, province du sud saoudien où les forces yéménites avancent inexorablement au sol. Selon une source informée auprès de l’armée yéménite, le hangar où s’abritent les chasseurs saoudiens, les mêmes qui lancent des raids contre les villes yéménites a pris feu. Selon le même rapport, le régime saoudien se servait de ces chasseurs-bombardiers installés sur l’aéroport de Najran pour bombarder les zones résidentielles yéménites.

Les forces armées yéménites ont ces derniers jours frappés, à coup de  missiles et de drones l’aéroport de Najran et la base aérienne de Malek Khaled dans la province d’Asir au sud-ouest de l’Arabie saoudite. Selon Al-Masirah, ces opérations d’offensive visent à détruire le système de Défense antiaérien Patriot, installé dans les centres névralgiques saoudiens.C’est une guerre parfaitement inégale et sans merci contre Riyad mais aussi contre Washington dans la mesure où c’est Patriot qui y perd a chaque attaque  son crédit .

Source: Press TV

Désertions en masse: trois bases tombent à Najran

Les combattants yéménites ont tiré plusieurs missiles contre les positions saoudiennes. (Photo d’archives)

Les sources yéménites ont annoncé que l’armée et les Comités populaires yéménites avaient réussi ce mardi à prendre le contrôle de trois bases militaires de l’armée saoudienne à al-Sadis, dans le sud du royaume.

Selon la chaîne de télévision Al-Masirah, lors d’une opération surprise, les combattants yéménites ont pris le contrôle de trois bases militaires et détruit un véhicule blindé Bradley avec un missile à guidage. Plusieurs mercenaires à la solde de la coalition de Riyad ont été tués ou blessés lors de l’attaque des forces yéménites.

De même, l’unité de missiles de l’armée yéménite et d’Ansarallah a pris pour cible les positions saoudiennes dans la province frontalière de Najran, infligeant de lourdes pertes aux mercenaires de Riyad.

Les combattants yéménites ont par ailleurs repoussé une opération de l’armée saoudienne et de ses mercenaires près du mont Qaïs, dans la province de Jizan.

Le porte-parole des forces de l’armée et des Comités populaires du Yémen, le général Yahya Saree a annoncé, le lundi 29 juillet au soir, que ses unités de drones avaient attaqué la base aérienne Malek Khaled à Khamis Mushait dans la province saoudienne d’Assir.

« Le raid aérien a été mené avec une grande précision par plusieurs drones Qasef K2 contre un hangar d’avions militaires et d’autres cibles militaires situés sur la base Malek Khaled », a précisé le général Yahya Saree, qui a également fait part du tir d’un missile Badr-F contre des positions et des dépôts d’armes dans la région d’al-Daer, dans l’ouest d’Assir. Selon des sources locales, la frappe a atteint sa cible, provoquant de très fortes explosions. Des dizaines de militaires saoudiens ont ainsi été tués ou blessés, ont rapporté les sources locales.

Sur le champ de bataille, l’action armée des forces yéménites s’amplifie de jour en jour malgré les intenses frappes ennemies, et les attaques des forces conjointes yéménites ne se font pas attendre. Presque tous les jours, les positions des militaires et des mercenaires de la coalition sont visées, aussi bien sur le sol yéménite que sur le territoire saoudien. Samedi soir, quatre missiles Zelzal-1 ont été tirés en direction des bases de la coalition à Taëz dans le sud-ouest du Yémen.

Le général Yahya Saree a réitéré que les opérations yéménites ont été menées en réponse aux crimes perpétrés continuellement par la coalition d’agression contre les civils yéménites, dont le plus récent est l’attaque au missile et à l’obus de mortier, lundi après-midi, contre un marché à Saada, qui a fait plus de 50 morts et blessés.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :